octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

SEPTEMBRE 1919

  • 3. Italie : le gouvernement accorde le droit de vote aux femmes.
  • 5. Paris : inauguration du nouveau pont de Notre-Dame par Raymond Poincaré.
  • 6. Vienne : l’Assemblée nationale autrichienne donne son accord pour la signature du traité de paix de Saint-Germain.
  • 10. Saint-Germain : signature du traité de paix entre les Alliés et l’Autriche.
  • 11. Grande-Bretagne et États-Unis : publication de la version anglaise du livre sur la guerre mondiale d’Erich Ludendorff qui encaisse 10000 livres sterling de droits d°auteur.
  • 12. Attaque italienne sur Fiume qui a été annexée par l’Italie, malgré les clauses du traité de Saint-Germain.
  • 12. Munich : déclaration politique d’Adolf Hitler à une réunion du Parti ouvrier allemand.
  • 15. Lyon : congrès de la CGT. Le secrétaire général Léon Jouhaux est critiqué.
  • 15. La Chine met fin à l’état de guerre avec l’Allemagne.
  • 17. Anvers : manifestation des diamantaires.
  • 18. Berlin : première du film d’Ernst Lubitsch « Madame Du Barry ».
  • – 21. L’Orient-Express reprend sa liaison régulière entre Paris et Constantinople.
  • 22. USA : grève des ouvriers sidérurgistes.
  • 28. Luxembourg : par 66811 voix sur 90981, les Luxembourgeois se prononcent pour le maintien de la monarchie.
  • 28. Grande-Bretagne : grève des cheminots.
  • 29. Suède : instauration de la journée de 8 heures.

NAISSANCE

  • 15. Fausto Coppi, coureur cycliste italien († 2.l.l960).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

La Grande Guerre en Charente : 4.3 - L’Armistice – La Victoire - Les Hommages

La victoire

C’est le traité de Versailles, signé le 28 juin 1919, qui instaure la paix et met fin à la Première Guerre mondiale.

Journal La Charente du 30 juin 1919, AD16 cote 1per 44/65

Et à Angoulême … Les fêtes de la victoire et de la paix, journal La Charente 30 juin 1919

Samedi dans l’après-midi, le téléphone nous annonçait qu’à 3 heures ½ la

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : 4.2 - Le retour des Gueules Cassées - l'Armistice

Les visages défigurés de la Grande Guerre Les « gueules cassées »

Aucun des soldats engagés dans la Première Guerre mondiale ne revint indemne : le traumatisme fut intense pour les corps comme pour les esprits.

Parmi les millions de blessés physiques, certains ne pouvaient même plus être reconnus par leurs proches, tant leurs visages étaient défigurés.

L’expression « gueules cassées » a été inventée par le colonel Picot,

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : 4.1 - Les Blessés – Les Oubliés

L’arrivée de blessés en Charente

L’ouverture d’hôpitaux temporaires en Charente Journal La Charente du samedi 15 août 1914, AD16 cote 1per 44/59 :

Angoulême : « …L’hôpital du Collège de Jeunes Filles comptera 160 lits de blessés, plus 30 lits d’infirmiers. Bien qu’il soit une entreprise militaire, le matériel de toutes sortes, le linge nécessaire reste à la charge de l’initiative privée. Des dons très généreux en argent, en

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : 4 - Les Blessés – Les Oubliés

14-18 fut un véritable massacre, il fallut trouver de la place, beaucoup de places, pour soigner les blessés et laisser se rétablir les convalescents et les infirmes.

Le prix de la guerre

Avec la Grande Guerre, pour la première fois dans l’Histoire de l’humanité, des peuples entiers ont été entraînés au combat par des généraux peu soucieux du sang versé.

Le conflit a connu les excès habituels à toutes

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : L’école et la guerre - 4

Les journées de solidarité

Dès août 1914, dans l’optique d’une guerre courte, une culture de guerre de développe. Tous les moyens, y compris pédagogiques, sont utilisés pour sensibiliser les enfants et, à travers eux, leur famille, la population.

Pendant le conflit, des journées de solidarité ont été instituées pour venir en aide aux combattants, aux victimes et aux familles.

A la rentrée 1915, le ministère des Finances rédige

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : L’école et la guerre - 3

Les écoliers employés au service de l’Etat

Le ramassage des marrons d’inde et des châtaignes est organisé par le service de la main-d’œuvre scolaire du ministère de l’Agriculture en 1917.

Marrons et châtaignes doivent remplacer le maïs et le riz, plus utiles à l’alimentation, pour « fabriquer, dans les distilleries contrôlées par les Services des Poudres et de l’Aéronautique, de l’alcool et de l’acétone, produits indispensables à la Défense Nationale

Lire la suite… » » »