octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

Septembre 1918

5. Flandres : les troupes franco-britanniques reprennent le mont Kemmel

11. I38 milliards de francs: c’est ce que la guerre a coûté à la France depuis le premier août 1914.

12. Les forces allemandes reculent sur le front de l’Ouest.

14. L’Autriche-Hongrie propose des négociations de paix aux Alliés.

15. Grèce : le général français Franchet d’Esperey, commandant en chef des armées alliées d’0rient, attaque avec succès le front bulgare.

16. Paris : dernier bombardement allemand.

16. Grande-Bretagne : le ministre des Affaires étrangères décline la proposition de paix austro-hongroise.

18. Palestine : les forces britanniques prennent Haïfa, Akko et Nazareth.

25. La Bulgarie adresse aux Alliés une proposition de paix et d’armistice. Le général Franchet d’Esperey la repousse.

25. Russie soviétique : instauration du système décimal.

26. Albert I“ dirige les opérations alliées dans les Flandres et sur le front de l’Ouest.

26. Allemagne : attaque aérienne française sur Mayence et Stuttgart.

28. Flandres : offensive belge au nord d’Ypres.

28. Lausanne : première de « L’histoire du soldat » ballet d’Igor Stravinski, sur un texte de Charles Ferdinand Ramuz.

29. Le front allemand recule derrière le canal Oise-Aisne et Cambrai.

30. Grèce : la Bulgarie capitule et signe la paix avec la France et la Grande-Bretagne, à Salonique.

30. Allemagne : démission du chancelier G. von Hertling.

NAISSANCE

30. René Rémond , historien français.

 

Octobre 1918

3. Allemagne : le prince Max de Bade devient chancelier.

4. Bulgarie : abdication du tsar Ferdinand 1er en faveur de son fils Boris 1er.

5. L’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Empire ottoman demandent un armistice.

10. Paris : on annonce 400 cas de grippe espagnole par jour.

12. Les villes de Lille, Douai et Ostende sont reprises par les troupes alliées.

14. Le président américain Woodrow Wilson réclame, comme condition préalable aux négociations de paix, la formation d’un gouvernement démocratique en Allemagne.

17. Paris : la grippe espagnole contamine 700 personnes par jour.

21. L’Allemagne suspend sa guerre sous-marine a outrance.

23. Allemagne : Karl Liebknecht est remis en liberté

25. Le président américain Woodrow Wilson demande la capitulation « pure et simple» de l’Allemagne.

26. Le général allemand Erich Ludendorff quitte le haut commandement militaire. W. Groener lui succède.

28. Prague : proclamation de l’indépendance de la Tchécoslovaquie.

30. Syrie : les troupes ottomanes capitulent. Les Britanniques sont maîtres du pays.

31. Révolution en Autriche-Hongrie : l’empereur Charles 1er prend la fuite.

NAISSANCES

9. Edgar Pisani, homme politique français.

30. Jacques Faizant. dessinateur humoriste français.

DÉCÈS

7. Raymond Duchamp-Villon, sculpteur français (* 5.II.I876).

31. Egon Schiele, peintre autrichien (* 12.6. 1890).

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 4. Vivre

J'aime, donc je partage...

Vivre Les femmes au foyer

Les femmes de soldats mobilisées assument désormais les fonctions de chef de famille. La loi du 3 juin 1915 leur transfère ainsi la puissance paternelle pour la durée du conflit.

La loi du 5 août et son décret du 6 août 1914 prévoient pour l’épouse une allocation journalière de base, dite “allocation principale”, dont le montant unique est fixé à 1,25 franc. À celle-ci peut

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 3. Le travail à l’usine

J'aime, donc je partage...

Le travail à l’usine

Angoulême : la Poudrerie

Durant la Première Guerre mondiale, la Poudrerie va connaître un développement considérable.

En 1914, la capacité journalière de production est de 7,5 tonnes de poudres noires et de 18 tonnes de coton-poudre. Elle fabrique également l’acide nitrique nécessaire à la fabrication du coton-poudre. Le personnel employé comprend 4 ingénieurs, 60 agents et sous-agents et 1635 ouvriers. En 1914, la superficie

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 2. Travailler

J'aime, donc je partage...

Travailler

Lorsque le conflit éclate, le gouvernement français est convaincu qu’il livrera une guerre courte.

Pourtant, très vite, il faut produire une forte quantité de matériel, avec moins de bras. Ainsi, en plus des usines d’armement, les entreprises d’alimentation, de textiles et de vêtements travaillent pour l’armée.

En effet, les armements initiaux sont insuffisants : il faut plus d’obus, plus de balles, plus de grenades. La production d’obus

Lire la suite… » » »

20 août 1572 : fête allégorique pour le mariage de Henri de Navarre et de Marguerite de France

J'aime, donc je partage...

Voici la description de cette fête, célébrée deux jours après le mariage du fils de Jeanne d’Albret et de la fille de Catherine de Médicis, telle que la donnent les Mémoires d’état de France.

Marguerite de France (Marguerite de Valois)

« Le mercredi, 20 août, furent faits jeux dès longtemps préparés en la salle de Bourbon, comme s’en suit : premièrement en ladite salle à main droite y avait le

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 1. Conséquences immédiates et premiers changements

J'aime, donc je partage...

Conséquences immédiates et premiers changements

Dès le 3 août 1914, avec la déclaration de « l’état de siège » et l’instauration de la réquisition, les principales ressources du pays sont mises à la disposition de l’armée :

Les trains sont exclusivement réservés au déplacement des troupes.

De nombreux plans de mobilisation avaient été conçus par l’armée française depuis la fin du XIXe siècle. Il fallait éviter à la

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : la bataille des Charentais

J'aime, donc je partage...

Un fait d’arme méconnu, l’un des premiers de la Grande Guerre.

Une allée de croix blanches, en rase campagne, Moislains, village de la Somme, terminus de 465 réservistes charentais mobilisés.

Ils sont tombés en plein champ, le 28 août 1914, surpris par une attaque de l’armée allemande.

Ils habitaient dans toute la Charente, de Vignolles à Barro en passant par Dirac et appartenaient au « 307 », le régiment des réservistes basé à Angoulême.

«

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : les casernes et les régiments

J'aime, donc je partage...

La caserne Saint-Roch (Maintenant Cité Administrative)

107ème RI Infanterie Active Caserne Saint-Roch 307ème RI Infanterie de Réserve Caserne Saint-Roch

Le 307e régiment d’infanterie est un régiment d’infanterie constitué en 1914. Il est issu du 107e régiment d’infanterie ; à la mobilisation, chaque régiment d’active crée un régiment de réserve dont le numéro est le sien majoré de 200.

La caserne Saint-Roch

La caserne du RAC (Régiment d’Artillerie de Campagne)

21ème RAC Artillerie de campagne

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : partir à la guerre

J'aime, donc je partage...

Partir à la guerre

En Charente, comme ailleurs, la guerre est annoncée. Le 1er août 1914, les cloches sonnent le tocsin, appelant la population à se rassembler pour écouter le garde-champêtre proclamer la mobilisation générale. Dans la campagne charentaise, les hommes mobilisés dès le 2 août à 0h00 abandonnent les travaux des champs pour devenir des combattants.

Devenir un combattant

L’avis de mobilisation générale placardé dans les mairies appelle tous les charentais de 18

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : la mobilisation générale

J'aime, donc je partage...

L’origine du conflit

L’assassinat du Prince héritier de l’Empire Austro-hongrois, François Ferdinand, le 28 juin 1914 à Sarajevo, mit au grand jour les latentes rivalités commerciales, économiques, militaires, territoriales au sein de l’Europe et déclencha une succession de cas de guerre entre pays qui avaient pris soin de trouver des alliances auparavant.

Les forces de paix, représentées notamment par des voix puissantes du Socialisme, durent s’effacer devant la marche à la guerre que dans tous

Lire la suite… » » »

Mon fulgurant ancêtre : Lucius Fadet du Poitou...

J'aime, donc je partage...

C’est à n’en pas douter un de mes ancêtres… farfadet de mon état, intéressé à la généalogie, la découverte de ce Lucius dont un pan de sa longue histoire nous est conté par Jacques Pineau dans son livre : « L’étrange voyage de LUCIUS fadet du Poitou » édité en 1975 par la S.F.I.L. et l’imprimerie Texier à Poitiers.

C’est à peu près à cette même époque, alors jeune marié,

Lire la suite… » » »