juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

JUIN 1918

– 3. La Diète finlandaise accepte de ratifier un traité de paix avec l’Allemagne

– 4. Paris : Georges Clemenceau déclare à la Chambre : «Ne cédez à aucun prix. »

– 4. USA : l’armée américaine est mise un alerte car trois nouveaux navires ont été torpillés par des sous-marins allemands.

– 5. Moscou : on dit que 3 millions de marks auraient été offerts par Par l’ambassadeur allemand, W. von Mirbach, à des hommes politiques russes pour empêcher le gouvernement soviétique de passer dans le camp des Alliés.

– 11. Russie : création d’un comité de paysans pauvres chargé de procéder au partage des terres.

– 13. Arrêt des hostilités entre la Russie soviétique et la République autonome d’Ukraine.

– 15. Italie : l’offensive autrichienne. en Vénétie est repoussée.

– 17. Rumeurs : 40 millions de marks auraient été mis à la disposition du gouvernement soviétique par le ministre des finances allemand.

– 20. Autriche-Hongrie : début des émeutes et des grèves pour protester contre les difficultés de ravitaillement.

– 22. Le général français Charles Mangin arrête l’offensive allemande à 70 km de Paris.

– 26. La «Grosse Bertha» tire sur Paris.

– 28. Russie : le gouvernement soviétique nationalise les entreprises industrielles

– 30. Russie : l’armée rouge bat les cosaques dans le Sud-Ouest du pays.

NAISSANCE

– 27. Adolf Kieffer, nageur américain.

DECES

– 10.Arigo Boito, compositeur italien (*24.2.1848)

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

LA JEUNESSE DE POLTROT de MÉRÉ, assassin du duc de Guise

J'aime, donc je partage...

LA JEUNESSE DE POLTROT de MÉRÉ

Poltrot de Méré est né en 1537 au château de Nabinaud ; c’est là que s’écoulèrent ses premières années ; son père n’était sans doute qu’un fort petit seigneur et fut heureux de le voir entrer en qualité de page dans la maison de son voisin, haut et puissant seigneur d’Aubeterre, François Bouchard II (père de la dame de Soubise, dit l’auteur des Mémoires de Soubise, ce qui ne

Lire la suite… » » »

20 avril 1828 - René Caillié entre à Tombouctou

J'aime, donc je partage...

Le 20 avril 1828, le jeune René Caillié (28 ans) découvre Tombouctou, une cité interdite aux chrétiens, sur les bords du Niger. Elle était seulement connue d’après la description d’un voyageur du XVIe siècle, Léon l’Africain !

Le rêve fou d’un pauvre jeune homme

Fils d’un boulanger misérable des Deux-Sèvres, René Caillié (on écrit aussi Caillé) a grandi en rêvant aux noms mystérieux inscrits sur les cartes d’Afrique. Il se fait enrôler comme moussaillon

Lire la suite… » » »

L'ORGANISATION DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

J'aime, donc je partage...

L’ORGANISATION DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

(D’après les archives de la commune)

Le vingt germinal, an 2° de la République une et indivisible, la municipalité s’assemble en conseil général, en conséquence de la.loi du vingt-neuf frimaire sur l’organisation de l’instruction publique, article cinq. Elle avait ouvert un registre pour servir à l’enregistrement et recevoir la déclaration des citoyens et citoyennes qui voudraient se vouer à l’instruction publique.

Le citoyen Jean Mauget fils, âgé de

Lire la suite… » » »

L'organisation de l'Instruction Publique à Brie-sous-Chalais en 1794

J'aime, donc je partage...

L’ORGANISATION DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

(D’après les archives de la commune)

Le vingt germinal, an II de la République une et indivisible, la municipalité s’assemble en conseil général, en conséquence de la loi du vingt-neuf frimaire sur l’organisation de l’instruction publique, article cinq. Elle avait ouvert un registre pour servir à l’enregistrement et recevoir la déclaration des citoyens et citoyennes qui voudraient se vouer à l’instruction publique.

Le citoyen Jean Mauget fils, âgé

Lire la suite… » » »

« La Paix de Dieu » – Concile de l’An 989 à Charroux …

J'aime, donc je partage...

Cette fin du Xe siècle est marquée par les œuvres guerrières des seigneurs belligérants, des envahisseurs Normands et Hongrois qui mettent à mal les restes de l’État Carolingien, infligeant aux populations d’innommables sévices, massacrant, violant, et pillant.

La guerre est la priorité pour tous ces seigneurs petits ou puissants, une raison d’être et d’agir pour estimer sa valeur, au cours de combats à répétitions, entre châtellenies voisines …

Dans

Lire la suite… » » »

LA RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES ET LA RÉGION DE LA ROCHEFOUCAULD

J'aime, donc je partage...

LA RÉVOCATION DE L’ÉDIT DE NANTES ET LA RÉGION DE LA ROCHEFOUCAULD.

Le 29 septembre 1685, il arriva dans la ville de La Rochefoucauld deux compagnies de dragons rouges conduits par M. le marquis d’Argenson, lieutenant général d’Angoumois. L’évêque et l’intendant arrivèrent deux jours après, qui firent convertir plus de quatre cents huguenots, tant de la ville que des environs.

Alors les dragonnades, qui avaient déjà commencé dans la région, reprirent plus terribles. Les dragons

Lire la suite… » » »

LA BATAILLE DE JARNAC (13 mars 1569)

J'aime, donc je partage...

LA BATAILLE DE JARNAC (13 mars 1569)

 

En octobre 1568, l’armée huguenote, presque entièrement concentrée dans l’ouest sous les commandements de Coligny et de Condé, soutenue par les places fortes de la région, était en état de faire face à. l’armée catholique sous les ordres du duc d’Anjou. Après quelques escarmouches, l’hiver étant venu, elle attendit, la saison des batailles.

Au printemps de 1569, les deux années se retrouvèrent en présence le long de

Lire la suite… » » »

LA SUPERSTITION AU XIX° SIÈCLE DANS LA RÉGION D'AUNAC

J'aime, donc je partage...

LA SUPERSTITION AU XIX° SIÈCLE DANS LA RÉGION D’AUNAC

Je voudrais n’avoir que peu de choses à dire sur ce sujet, car, en ma double qualité d’instituteur et d’habitant d’Aunac où je suis né, je serais heureux de constater que mes voisins et compatriotes n’attachent d’importance qu’aux choses sensées; malheureusement, il n’en est point encore ainsi. Je vais d’abord énumérer sommairement les absurdités qui ne sont pas particulières à Aunac, mais qui ont prise encore

Lire la suite… » » »

Protestantisme en Charente au XVII° siècle (suite)...

J'aime, donc je partage...

Inhumations protestantes.

Les réformés ayant perdu leurs cimetières par la Révocation, durent être inhumés de façon clandestine avant six heures le matin, après six heures le soir.

On enterrait les protestants dans leurs champs, dans leurs jardins.

« Quand on parcourt notre région, le regard est souvent arrêté par ces petits bouquets de cyprès qui surgissent de l’enclos où chaque famille huguenote enterrait ses morts, qui donnent à cette campagne pourtant si riante, je ne

Lire la suite… » » »

Protestantisme en Poitou (suite)

J'aime, donc je partage...

Protestants baptisés à l’Église catholique

Les parents, obligés de faire baptiser leurs enfants à l’église catholique, voient souvent ces derniers déclarés enfants naturels.

« … a été baptisé dans l’église Saint-Pierre de Jarnac, Jean, fils naturel de Charles Faure et d’Elisabeth, né du dit jour et d’illégitime mariage ».

En 1753, la formule est la suivante : « Le 8 may 1753 baptisé Clément-Charles, né d’hier, fils de Charles Garnier et de Marguerite Clément, dont

Lire la suite… » » »