novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

Novembre 1918

1er. Allemagne : révolte des marins de la rade de Kiel.

3. Signature de l’armistice entre l’Autriche et les Alliés.

5. Allemagne : mouvement de grève générale.

7. Munich : le socialiste Kurt Eisner proclame la république des Conseils de Bavière.

8. La Roumanie déclare la guerre à l’Allemagne.

9. Allemagne : le mouvement révolutionnaire contraint l’empereur Guillaume II à abdiquer. Le chancelier Max de Bade démissionne.

9. L’empereur allemand Guillaume II s’exile aux Pays-Bas.

9. Allemagne : la République est proclamée.

11. Rethondes : signature de l’armistice : l’Allemagne capitule et restitue a la France l’Alsace-Lorraine.

11. Autriche : l’empereur Charles 1er abdique.

13. Armistice entre les Alliés et la Hongrie.

13. La Russie résilie le traité de Brest-Litovsk.

14. Pologne : Jozef Pilsudski devient chef d’État avec pleins pouvoirs dictatoriaux.

14. Tchécoslovaquie : Thomas Masaryk est élu président de la République.

17. Les Allemands évacuent Bruxelles.

21. Belgique : le roi Albert 1er rentre à Bruxelles. Un nouveau gouvernement est constitué.

21. Les dernières troupes allemandes évacuent l’Alsace-Lorraine.

25. France : Philippe Pétain entre dans Strasbourg.

NAISSANCE

9. Spyrou Agnopoulos, dit Spyrou Agnew. homme politique nord-américain.

DÉCÈS

10. Wilhelm Apollinaris Kostrowitsky, dit Guillaume Apollinaire, poète et romancier français (* 26.8. 880).

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

20 août 1572 : fête allégorique pour le mariage de Henri de Navarre et de Marguerite de France

Voici la description de cette fête, célébrée deux jours après le mariage du fils de Jeanne d’Albret et de la fille de Catherine de Médicis, telle que la donnent les Mémoires d’état de France.

Marguerite de France (Marguerite de Valois)

« Le mercredi, 20 août, furent faits jeux dès longtemps préparés en la salle de Bourbon, comme s’en suit : premièrement en ladite salle à main droite y avait le

Lire la suite… » » »

LE SOULÈVEMENT DE LA GABELLE (1548)

LE SOULÈVEMENT DE LA GABELLE (1548)

Sous le règne de Henri II la perception de la gabelle et l’avidité des gens du fisc exaspérèrent les populations qui s’insurgèrent.

Les troubles commencèrent au mois de mai 1548, dans les environs d’Angoulême. Ils allèrent en s’aggravant, et la première émeute éclata à Barbezieux où les employés du fisc furent contraints’ de prendre la fuite. Le seigneur de Barbezieux apaisa ce mouvement. Mais, après cette émotion, quelques-uns des

Lire la suite… » » »

LA JEUNESSE DE POLTROT de MÉRÉ, assassin du duc de Guise

LA JEUNESSE DE POLTROT de MÉRÉ

Poltrot de Méré est né en 1537 au château de Nabinaud ; c’est là que s’écoulèrent ses premières années ; son père n’était sans doute qu’un fort petit seigneur et fut heureux de le voir entrer en qualité de page dans la maison de son voisin, haut et puissant seigneur d’Aubeterre, François Bouchard II (père de la dame de Soubise, dit l’auteur des Mémoires de Soubise, ce qui ne

Lire la suite… » » »

20 avril 1828 - René Caillié entre à Tombouctou

Le 20 avril 1828, le jeune René Caillié (28 ans) découvre Tombouctou, une cité interdite aux chrétiens, sur les bords du Niger. Elle était seulement connue d’après la description d’un voyageur du XVIe siècle, Léon l’Africain !

Le rêve fou d’un pauvre jeune homme

Fils d’un boulanger misérable des Deux-Sèvres, René Caillié (on écrit aussi Caillé) a grandi en rêvant aux noms mystérieux inscrits sur les cartes d’Afrique. Il se fait enrôler comme moussaillon

Lire la suite… » » »

L'ORGANISATION DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

L’ORGANISATION DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

(D’après les archives de la commune)

Le vingt germinal, an 2° de la République une et indivisible, la municipalité s’assemble en conseil général, en conséquence de la.loi du vingt-neuf frimaire sur l’organisation de l’instruction publique, article cinq. Elle avait ouvert un registre pour servir à l’enregistrement et recevoir la déclaration des citoyens et citoyennes qui voudraient se vouer à l’instruction publique.

Le citoyen Jean Mauget fils, âgé de

Lire la suite… » » »

L'organisation de l'Instruction Publique à Brie-sous-Chalais en 1794

L’ORGANISATION DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

(D’après les archives de la commune)

Le vingt germinal, an II de la République une et indivisible, la municipalité s’assemble en conseil général, en conséquence de la loi du vingt-neuf frimaire sur l’organisation de l’instruction publique, article cinq. Elle avait ouvert un registre pour servir à l’enregistrement et recevoir la déclaration des citoyens et citoyennes qui voudraient se vouer à l’instruction publique.

Le citoyen Jean Mauget fils, âgé

Lire la suite… » » »

« La Paix de Dieu » – Concile de l’An 989 à Charroux …

Cette fin du Xe siècle est marquée par les œuvres guerrières des seigneurs belligérants, des envahisseurs Normands et Hongrois qui mettent à mal les restes de l’État Carolingien, infligeant aux populations d’innommables sévices, massacrant, violant, et pillant.

La guerre est la priorité pour tous ces seigneurs petits ou puissants, une raison d’être et d’agir pour estimer sa valeur, au cours de combats à répétitions, entre châtellenies voisines …

Dans

Lire la suite… » » »

LA RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES ET LA RÉGION DE LA ROCHEFOUCAULD

LA RÉVOCATION DE L’ÉDIT DE NANTES ET LA RÉGION DE LA ROCHEFOUCAULD.

Le 29 septembre 1685, il arriva dans la ville de La Rochefoucauld deux compagnies de dragons rouges conduits par M. le marquis d’Argenson, lieutenant général d’Angoumois. L’évêque et l’intendant arrivèrent deux jours après, qui firent convertir plus de quatre cents huguenots, tant de la ville que des environs.

Alors les dragonnades, qui avaient déjà commencé dans la région, reprirent plus terribles. Les dragons

Lire la suite… » » »

LA BATAILLE DE JARNAC (13 mars 1569)

LA BATAILLE DE JARNAC (13 mars 1569)

 

En octobre 1568, l’armée huguenote, presque entièrement concentrée dans l’ouest sous les commandements de Coligny et de Condé, soutenue par les places fortes de la région, était en état de faire face à. l’armée catholique sous les ordres du duc d’Anjou. Après quelques escarmouches, l’hiver étant venu, elle attendit, la saison des batailles.

Au printemps de 1569, les deux années se retrouvèrent en présence le long de

Lire la suite… » » »

LA SUPERSTITION AU XIX° SIÈCLE DANS LA RÉGION D'AUNAC

LA SUPERSTITION AU XIX° SIÈCLE DANS LA RÉGION D’AUNAC

Je voudrais n’avoir que peu de choses à dire sur ce sujet, car, en ma double qualité d’instituteur et d’habitant d’Aunac où je suis né, je serais heureux de constater que mes voisins et compatriotes n’attachent d’importance qu’aux choses sensées; malheureusement, il n’en est point encore ainsi. Je vais d’abord énumérer sommairement les absurdités qui ne sont pas particulières à Aunac, mais qui ont prise encore

Lire la suite… » » »