mars 2019
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Mars 1919

1er. La Belgique se met à l’heure d’été.

1er. Henri Farman est autorisé à établir une liaison aérienne entre Bruxelles et Paris.

3. Pologne : le gouvernement demande à l°Allemagne la reconstitution des frontières

polonaises de 1772.

3. Berlin : le Parti communiste allemand appelle à la grève générale.

4. Moscou : fondation par Lénine de la IIIe Internationale, dite Internationale communiste.

4. France : le Sénat ratifie la loi autorisant les époux divorcés et remariés à divorcer une deuxième fois.

9. Bruxelles : premier match de football d’après-guerre : Belgique et France à égalité : 2 à 2.

10. Le conseil des Alliés est favorable à l’intégration à la Belgique des villes d’Eupen et de Malmédy.

13. La Grande-Bretagne cesse de soutenir le franc sur le marché des changes.

15. France : l’anarchiste Louis Cottin, auteur de l’attentat contre Georges Clemenceau. est condamné à mort par le Conseil de guerre.

2l. L’Allemagne commence à livrer sa flotte commerciale aux Alliés.

21. Hongrie : le Parti communiste hongrois, dirigé par Bela Kun, prend le pouvoir à la faveur d’une insurrection révolutionnaire.

23. Italie : Benito Mussolini fonde le mouvement italien fasciste (« Fasci di Combattimento »).

25. David Lloyd George, se démarque de la position française sur l’Allemagne.

27. Belgique : à la Chambre début des débats sur le suffrage universel.

31. France : entrée en vigueur de la loi sur les pensions de guerre.

31. Allemagne : insurrection révolutionnaire dans la Ruhr.

 

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

LA GRANDE PEUR EN ANGOUMOIS

LA GRANDE PEUR EN ANGOUMOIS

Huit, dix ou douze jours après la prise de la Bastille, une effrayante rumeur se répandit sur la France entière : « Les brigands arrivent; ils pillent les demeures, incendient les récoltes; ils égorgent femmes et enfants. » Cette alarme éclata au nord, au sud, à l’est, à l’ouest du royaume, presque dans le même moment. Le décret, que l’Assemblée nationale publia le 10 août 1789, constate, dans

Lire la suite… » » »

20 août 1572 : fête allégorique pour le mariage de Henri de Navarre et de Marguerite de France

Voici la description de cette fête, célébrée deux jours après le mariage du fils de Jeanne d’Albret et de la fille de Catherine de Médicis, telle que la donnent les Mémoires d’état de France.

Marguerite de France (Marguerite de Valois)

« Le mercredi, 20 août, furent faits jeux dès longtemps préparés en la salle de Bourbon, comme s’en suit : premièrement en ladite salle à main droite y avait

Lire la suite… » » »

LE SOULÈVEMENT DE LA GABELLE (1548)

LE SOULÈVEMENT DE LA GABELLE (1548)

Sous le règne de Henri II la perception de la gabelle et l’avidité des gens du fisc exaspérèrent les populations qui s’insurgèrent.

Les troubles commencèrent au mois de mai 1548, dans les environs d’Angoulême. Ils allèrent en s’aggravant, et la première émeute éclata à Barbezieux où les employés du fisc furent contraints’ de prendre la fuite. Le seigneur de Barbezieux apaisa ce mouvement. Mais, après cette émotion, quelques-uns des

Lire la suite… » » »

LA JEUNESSE DE POLTROT de MÉRÉ, assassin du duc de Guise

LA JEUNESSE DE POLTROT de MÉRÉ

Poltrot de Méré est né en 1537 au château de Nabinaud ; c’est là que s’écoulèrent ses premières années ; son père n’était sans doute qu’un fort petit seigneur et fut heureux de le voir entrer en qualité de page dans la maison de son voisin, haut et puissant seigneur d’Aubeterre, François Bouchard II (père de la dame de Soubise, dit l’auteur des Mémoires de Soubise, ce qui ne

Lire la suite… » » »

20 avril 1828 - René Caillié entre à Tombouctou

Le 20 avril 1828, le jeune René Caillié (28 ans) découvre Tombouctou, une cité interdite aux chrétiens, sur les bords du Niger. Elle était seulement connue d’après la description d’un voyageur du XVIe siècle, Léon l’Africain !

Le rêve fou d’un pauvre jeune homme

Fils d’un boulanger misérable des Deux-Sèvres, René Caillié (on écrit aussi Caillé) a grandi en rêvant aux noms mystérieux inscrits sur les cartes d’Afrique. Il se fait enrôler comme moussaillon

Lire la suite… » » »

L'ORGANISATION DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

L’ORGANISATION DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE à BRIE-SOUS-CHALAIS (1794)

(D’après les archives de la commune)

Le vingt germinal, an 2° de la République une et indivisible, la municipalité s’assemble en conseil général, en conséquence de la.loi du vingt-neuf frimaire sur l’organisation de l’instruction publique, article cinq. Elle avait ouvert un registre pour servir à l’enregistrement et recevoir la déclaration des citoyens et citoyennes qui voudraient se vouer à l’instruction publique.

Le citoyen Jean Mauget fils, âgé de

Lire la suite… » » »