septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

AOÛT 1918

— 1er. I 000000 de femmes travaillent dans les usines aux Etats-Unis.

– 6. France : sur proposition de Georges Clemenceau. Ferdinand Foch est promu maréchal de France et Philippe Pétain reçoit la médaille militaire.

– 8. France : premières offensives alliées en direction du département du Nord.

– 8. Russie : l’armée rouge, dirigée par Leon Trotski. commissaire du peuple à la Guerre, reconquiert la ville de Kazan alors aux mains de l`armée blanche.

– 8. Belgique : Guillaume II, empereur d’Allemagne. Déclare à Spa : «Nous sommes à la limite de nos forces».

– 8. Japon : début des «émeutes du riz», dues å la famine.

– 10. France : les Alliés reprennent Montdidier, dans la Somme, et font 30000 prisonniers allemands.

– 17. Les forces ottomanes réoccupent l’Arménie et effectuent une offensive dans les monts du Caucase.

– 21. importante attaque britannique sur Arras (Pas-de-Calais) : le front allemand recule.

– 21. Allemagne : attaque aérienne française au-dessus de Karlsruhe.

– 12. Silésie : de nombreux jeunes gens se réfugient dans les forêts pour échapper l’incorporation militaire.

– 28. Retrait des troupes allemandes du front de Le Somme et de celui d’Ypres, dans les Flandres.

– 30. Russie soviétique : la socialiste-révolutionnaire de droite Fanny Dora-Kgplan tente d’assassiner Lénine et le blesse grièvement.

– 31. Moscou : le consul général britannique. Bruce Lockhart, accusé de menées contre-révolutionnaires est arrêté.

NAISSANCE

– 25. Léonard Bernstein, compositeur américain.

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 4. Vivre

J'aime, donc je partage...

Vivre Les femmes au foyer

Les femmes de soldats mobilisées assument désormais les fonctions de chef de famille. La loi du 3 juin 1915 leur transfère ainsi la puissance paternelle pour la durée du conflit.

La loi du 5 août et son décret du 6 août 1914 prévoient pour l’épouse une allocation journalière de base, dite “allocation principale”, dont le montant unique est fixé à 1,25 franc. À celle-ci peut

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 3. Le travail à l’usine

J'aime, donc je partage...

Le travail à l’usine

Angoulême : la Poudrerie

Durant la Première Guerre mondiale, la Poudrerie va connaître un développement considérable.

En 1914, la capacité journalière de production est de 7,5 tonnes de poudres noires et de 18 tonnes de coton-poudre. Elle fabrique également l’acide nitrique nécessaire à la fabrication du coton-poudre. Le personnel employé comprend 4 ingénieurs, 60 agents et sous-agents et 1635 ouvriers. En 1914, la superficie

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 2. Travailler

J'aime, donc je partage...

Travailler

Lorsque le conflit éclate, le gouvernement français est convaincu qu’il livrera une guerre courte.

Pourtant, très vite, il faut produire une forte quantité de matériel, avec moins de bras. Ainsi, en plus des usines d’armement, les entreprises d’alimentation, de textiles et de vêtements travaillent pour l’armée.

En effet, les armements initiaux sont insuffisants : il faut plus d’obus, plus de balles, plus de grenades. La production d’obus

Lire la suite… » » »

20 août 1572 : fête allégorique pour le mariage de Henri de Navarre et de Marguerite de France

J'aime, donc je partage...

Voici la description de cette fête, célébrée deux jours après le mariage du fils de Jeanne d’Albret et de la fille de Catherine de Médicis, telle que la donnent les Mémoires d’état de France.

Marguerite de France (Marguerite de Valois)

« Le mercredi, 20 août, furent faits jeux dès longtemps préparés en la salle de Bourbon, comme s’en suit : premièrement en ladite salle à main droite y avait le

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : Loin du front, proche des combattants - 1. Conséquences immédiates et premiers changements

J'aime, donc je partage...

Conséquences immédiates et premiers changements

Dès le 3 août 1914, avec la déclaration de « l’état de siège » et l’instauration de la réquisition, les principales ressources du pays sont mises à la disposition de l’armée :

Les trains sont exclusivement réservés au déplacement des troupes.

De nombreux plans de mobilisation avaient été conçus par l’armée française depuis la fin du XIXe siècle. Il fallait éviter à la

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : la bataille des Charentais

J'aime, donc je partage...

Un fait d’arme méconnu, l’un des premiers de la Grande Guerre.

Une allée de croix blanches, en rase campagne, Moislains, village de la Somme, terminus de 465 réservistes charentais mobilisés.

Ils sont tombés en plein champ, le 28 août 1914, surpris par une attaque de l’armée allemande.

Ils habitaient dans toute la Charente, de Vignolles à Barro en passant par Dirac et appartenaient au « 307 », le régiment des réservistes basé à Angoulême.

«

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : les casernes et les régiments

J'aime, donc je partage...

La caserne Saint-Roch (Maintenant Cité Administrative)

107ème RI Infanterie Active Caserne Saint-Roch 307ème RI Infanterie de Réserve Caserne Saint-Roch

Le 307e régiment d’infanterie est un régiment d’infanterie constitué en 1914. Il est issu du 107e régiment d’infanterie ; à la mobilisation, chaque régiment d’active crée un régiment de réserve dont le numéro est le sien majoré de 200.

La caserne Saint-Roch

La caserne du RAC (Régiment d’Artillerie de Campagne)

21ème RAC Artillerie de campagne

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : partir à la guerre

J'aime, donc je partage...

Partir à la guerre

En Charente, comme ailleurs, la guerre est annoncée. Le 1er août 1914, les cloches sonnent le tocsin, appelant la population à se rassembler pour écouter le garde-champêtre proclamer la mobilisation générale. Dans la campagne charentaise, les hommes mobilisés dès le 2 août à 0h00 abandonnent les travaux des champs pour devenir des combattants.

Devenir un combattant

L’avis de mobilisation générale placardé dans les mairies appelle tous les charentais de 18

Lire la suite… » » »

La Grande Guerre en Charente : la mobilisation générale

J'aime, donc je partage...

L’origine du conflit

L’assassinat du Prince héritier de l’Empire Austro-hongrois, François Ferdinand, le 28 juin 1914 à Sarajevo, mit au grand jour les latentes rivalités commerciales, économiques, militaires, territoriales au sein de l’Europe et déclencha une succession de cas de guerre entre pays qui avaient pris soin de trouver des alliances auparavant.

Les forces de paix, représentées notamment par des voix puissantes du Socialisme, durent s’effacer devant la marche à la guerre que dans tous

Lire la suite… » » »

20 avril 1828 - René Caillié entre à Tombouctou

J'aime, donc je partage...

Le 20 avril 1828, le jeune René Caillié (28 ans) découvre Tombouctou, une cité interdite aux chrétiens, sur les bords du Niger. Elle était seulement connue d’après la description d’un voyageur du XVIe siècle, Léon l’Africain !

Le rêve fou d’un pauvre jeune homme

Fils d’un boulanger misérable des Deux-Sèvres, René Caillié (on écrit aussi Caillé) a grandi en rêvant aux noms mystérieux inscrits sur les cartes d’Afrique. Il se fait enrôler comme moussaillon

Lire la suite… » » »