juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

JUIN 1918

– 3. La Diète finlandaise accepte de ratifier un traité de paix avec l’Allemagne

– 4. Paris : Georges Clemenceau déclare à la Chambre : «Ne cédez à aucun prix. »

– 4. USA : l’armée américaine est mise un alerte car trois nouveaux navires ont été torpillés par des sous-marins allemands.

– 5. Moscou : on dit que 3 millions de marks auraient été offerts par Par l’ambassadeur allemand, W. von Mirbach, à des hommes politiques russes pour empêcher le gouvernement soviétique de passer dans le camp des Alliés.

– 11. Russie : création d’un comité de paysans pauvres chargé de procéder au partage des terres.

– 13. Arrêt des hostilités entre la Russie soviétique et la République autonome d’Ukraine.

– 15. Italie : l’offensive autrichienne. en Vénétie est repoussée.

– 17. Rumeurs : 40 millions de marks auraient été mis à la disposition du gouvernement soviétique par le ministre des finances allemand.

– 20. Autriche-Hongrie : début des émeutes et des grèves pour protester contre les difficultés de ravitaillement.

– 22. Le général français Charles Mangin arrête l’offensive allemande à 70 km de Paris.

– 26. La «Grosse Bertha» tire sur Paris.

– 28. Russie : le gouvernement soviétique nationalise les entreprises industrielles

– 30. Russie : l’armée rouge bat les cosaques dans le Sud-Ouest du pays.

NAISSANCE

– 27. Adolf Kieffer, nageur américain.

DECES

– 10.Arigo Boito, compositeur italien (*24.2.1848)

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Seuil...

J'aime, donc je partage...

Voilà bien un terme intéressant. correspondant à une réalité à la fois physique et métaphysique… Ainsi le définirai-je comme endroit de franchissement, un lieu de passage obligé… Il se présente alors comme une frontière visible ou invisible, ce peut être aussi, une sorte de sas plus ou moins important qui permet de passer d’un endroit à un autre, d’un territoire à un autre, d’un monde à l’autre, d’un univers à l’autre ou

Lire la suite… » » »

Jeu de l'Oie revu et corrigé pendant la Deuxième Guerre Mondiale

J'aime, donc je partage...

Nous vous proposons un document exceptionnel.

« La maison de ma grand-mère aux Adjots vient d’être rachetée. Les nouvelles propriétaires en faisant des travaux ont découvert dans le grenier une boîte. Il y avait des photos, des lettres et divers papiers datant des années 30 et 40. Parmi ceux-ci ce jeu de l’oie particulièrement original et daté… Il faut lire les cases, c’est édifiant.. » Valérie LEGRAND (CGCP n°1635).

Lire la suite… » » »

Propos autour d’un jeton de mariage…

J'aime, donc je partage...

Il importe parfois chez soi de faire de la place, avec toutes ces vieilleries inutiles qui encombrent les armoires ou placards de rangement…

Bien plié dans un morceau de papier de soie jauni par le temps, endormi dans son antique boîte de fer blanc des « Phosphatines Fallières » au bébé cheveux bouclés, bonnes joues rebondies de santé, aligné là avec des boutons d’uniforme d’artillerie d’avant la guerre de 1914, pelotonné

Lire la suite… » » »

Des "trous" dans les registres d'État civil !

J'aime, donc je partage...

Quand « on » numérise les actes !

Allez voir les actes paroissiaux et d’État civil sur le site des Archives Départementales de la Charente.

Consultez la commune de Parzac et cherchez un acte de la période 1793-1794.

Surprise ! Il n’y en a pas…

À la suite de la demande d’un de nos adhérents, sur le forum de discussion du CGCP, nous avons constaté que l’acte de mariage existait puisqu’il nous en fournissait la

Lire la suite… » » »

Comme au Moyen-âge… Trinquons ensemble… !

J'aime, donc je partage...

Le bochet

Boire un petit verre entre amis, quoi de plus normal. Trinquer ensemble cela remonte à loin. Les gosiers secs médiévaux déjà savouraient entre eux ce plaisir, s’échauffaient le corps, se réjouissaient l’esprit avec le bochet, le saugé, le claré et l’hypocras… Ne vous en déplaise, osez ces délectations d’un autre temps et pourquoi pas, confectionnez-les vous-même avec ces recettes… Alors, à votre santé… !

Le bochet –

Pour

Lire la suite… » » »

Aujourd’hui comme hier…Tête à poux…

J'aime, donc je partage...

Disposant d’un fonds privé familial de documents anciens, je retrouve cette correspondance adressée à l’une des ancêtres de mon épouse, datée de 1750. Comme l’une de ses filles ne peut se débarrasser de ce qui lui provoque tant de démangeaisons, elle en fait part à l’une de ses relations, laquelle lui prodigue les conseils, objet de cette correspondance sous la forme d’un billet plié sur lui-même en trois parties de la dimension d’une

Lire la suite… » » »

Enfant précoce, ou… miracle de la Nature.

J'aime, donc je partage...

Parti à la recherche d’une partie de mes ancêtres dans ce que constitue aujourd’hui l’actuel Département de Loir et Cher, autrement dénommé… le 41, me voilà explorant les registres de catholicité, les BMS (baptêmes, mariages, sépultures) à La Chapelle-Vendômoise, pour l’année 1713. Les pages du document consulté via Internet, celui des Archives Départementales de Loir et Cher (1), se succédant les unes aux autres, mon attention est visuellement attirée par cette relation de

Lire la suite… » » »

Comment être belle au 17ème siècle…

J'aime, donc je partage...

De la préparation de l’encre de teinture pour la chevelure :

Cette lotion est des plus efficaces. Elle est propre à la culture de la beauté des personnes du sexe, elle ne déplaira pas à celles qui ayant le cheveu roux cherchent autant qu’elles peuvent les moyens de les faire changer de couleur. Celles dont le blond est la nature première et

Lire la suite… » » »

Que d’embarras, quand on change de monnaie !…

J'aime, donc je partage...

Tout comme avec l’euro remplaçant le franc, que ce soit le dernier ou le précédent « l’ancien franc », nos semblables sont toujours troublés, perturbés avec les règles de conversion. Nos ancêtres de 1799 n’y comprenaient plus rien lorsqu’ils ont dû abandonner la monnaie à laquelle ils étaient accoutumés, la livre, remplacée par le franc.

Chacun sait que les sommes s’exprimaient en livres, sols et deniers. Qu’une addition s’opérait en trois

Lire la suite… » » »

Inquiétantes poudres ... pour se soigner au XVIIe siècle…

J'aime, donc je partage...

La médecine au temps Molière est bien celle de nos ancêtres. Cet extrait de la “Pharmacopée Universelle” du Sieur Nicolas LEMERY, publié avec l’autorisation du Roi, avec l’approbation du Sieur FAGON, son Premier Médecin, à Versailles le 22 janvier 1697, porte témoignage de l’art de guérir du temps. Comme les Maîtres et Gardes-Apothicaires de Paris Antoine POULAIN, Jean FRADIN, Thomas FREDOT dont l’autorité doctrinale est catégorique, on notera que cette thérapie ne peut

Lire la suite… » » »