octobre 2020
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

LA VIE A CONFOLENS AU XVIII° SIÈCLE

LA VIE A CONFOLENS AU XVIII° SIÈCLE

Au XVIII° siècle, Confolens était le rendez-vous d’une petite société élégante et polie qui subissait l’impulsion du grand mouvement philosophique de Paris, et qui s’associait à l’esprit du temps par sa curiosité un peu naïve sur toutes les questions à l’ordre du jour, par son enthousiasme pour la franc-maçonnerie et par son goût pour le théâtre de société.

Un des caractères les plus saillants de ses préoccupations, c’était

Lire la suite… » » »

JEAN BASTIER DE LA PÉRUSE

JEAN BASTIER DE LA PÉRUSE

Au XVI° siècle, le Confolentais compta des poètes. Il en est un, peu connu, qui mériterait la célébrité, car il a tenu un rang très honorable dans la poésie française, à côté des Ronsard, des Baïf, des Jodelle et « du gentil Belleau » : c’est Jean Bastier de la Péruse. Son nom véritable était Jean Bastier, mais comme il ne lui semblait pas assez relevé, il y ajouta celui

Lire la suite… » » »

LA PORTE DU PALET, A ANGOULÊME

LA PORTE DU PALET, A ANGOULÊME

La Porte du Palet, qui était située entre les deux petites places du même nom, est indiquée dans les anciens titres sous différentes dénominations; elle est appelée ; Porte des SSts-Apâtres Pierre et Paul dans une charte de Charlemagne de l’année 781 ; elle se nomme ensuite Porte St-Pierre; puis Porte des Beaux, probablement de « reus » (coupable), parce que non loin de là l’on exécutait les gens

Lire la suite… » » »

Dépouillements : curiosités

Saulgond – Registre paroissial de 1752-1771

« Le vingt un aoust de la présente année, le soleil à été acheté des deniers de la fabrique chez Mr Loir Marchand orfevre à paris, sur le pont nôtre dâme à l’image de St andré, il à couté Cent

quatre-vingt seize Livres, le son étuit neuf Livres, de La quelle somme à etée deduitte celle de

vingt deux Livres, valeur de l’ancien soleil, que Le dit orfèvre à

Lire la suite… » » »

CONTE DE NOËL - LA FÉE DE MAGNERIT

CONTE DE NOËL – LA FÉE DE MAGNERIT

ou la merveilleuse histoire de deux enfants d’Aunac.

Le coteau de Magnerit touche à l’une de ses extrémités à la commune d’Aunac et, en la contournant en différents points, on arrive à plusieurs autres communes, toutes petites, mais riches par leur sol fertile et les bras vaillants de leurs paysans.

Vers 1640, par un jour de Noël, froid, mais sec et ensoleillé, une enfant blonde et douce,

Lire la suite… » » »

VIEILLES COUTUMES DU CONFOLENTAIS

VIEILLES COUTUMES DU CONFOLENTAIS

 

LA MORT

Quand la mort frappe un membre de la famille, il est d’usage d’arrêter la pendule à l’heure du décès, sans doute pour mieux fixer cette heure douloureuse clans le souvenir et pour qu’aucun bruit ne vienne troubler ou distraire le recueillement de ceux qui restent; mais aussi, je crois, du moins à l’origine, pour marquer que toute vie est suspendue, arrêtée dans la maison. Ce qui tiendrait à

Lire la suite… » » »