octobre 2020
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

L'ABBAYE DE NANTEUIL-EN-VALLÉE

J'aime et je partage...

L’ABBAYE DE NANTEUIL-EN-VALLÉE

Nanteuil possédait autrefois une abbaye de l’ordre de Saint-Benoît, fondée par Charlemagne, selon l’opinion commune.

Ruinée par les Normands au début du IX° siècle, elle fut reconstruite vers la fin de l’an 1000, grâce aux largesses des seigneurs voisins, et reçut de nombreuses donations aux XII° et XIII° siècles. Incendiée par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, elle se releva encore une fois de ses 1 ruines et subsista jusqu’en 1770, date à laquelle elle fut supprimée par l’évêque de Poitiers. Il n’existe plus de ce magnifique monument qu’une belle ruine appelée le Trésor de Nanteuil : c’est une tour carrée, ornée sur chaque face de trois hautes arcatures.

Près’ de l’abbaye coule un ruisseau, dont les eaux très froides ont une nature pétrifiante. Il sort d’un souterrain dont l’issue, selon la croyance du pays, se trouverait près de Charroux, à 28 kilomètres de distance. »
(D’après MARVAUD, Géographie de la Charente).

Voici une légende, relative à la fondation de l’abbaye, telle qu’elle me fut maintes 1 fois contée par les anciens du pays.
C’était en l’an de grâce 8 ou 900. De nombreux ouvriers travaillaient à élever les murs d’une abbaye, près de Charroux (Vienne). Tous étaient des environs, sauf un, venu on ce sait d’où. Il parlait peu, travaillait beaucoup et avec grande habileté. Un jour ses compagnons, revenant au chantier, virent l’inconnu déjà monté sur son échafaudage. Son visage était entouré d’un nimbe lumineux. Il prit son marteau, le plaça sur une pierre et lança le tout dans l’espace en disant : « Où cette pierre tombera, une autre abbaye s’élèvera, et un chemin souterrain à Charroux la reliera. » Quand les ouvriers stupéfaits eurent vu la pierre disparaître à l’horizon, ils tournèrent les yeux vers l’échafaudage, mais l’inconnu avait disparu. On ne le revit jamais.

La pierre tomba à Nanteuil et une autre abbaye s’éleva en ce lieu, près d’un souterrain clans lequel coule un ruisseau. ?
. L’eau du souterrain coule toujours dans le jardin, bien abrité des anciens moines ; mais maintenant, à sa sortie, elle alimente les bassins d’un établissement de pisciculture. Ensuite, passant sous les rues, sous les maisons, elle va se perdre dans le clair et joli ruisseau de l’Argentor.

M. SABELLE, institutrice à Villejésus.

 

Bulletin de la Société charentaise des études locales (1920) – Gallica.fr

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.