août 2020
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

A la découverte d’un ancêtre disparu - 1ère partie : union et décès...

J'aime et je partage...

Ne sachant rien ou si peu… sur mes ancêtres, je suis parti à leur découverte. J’utilise Heredis, tout en sachant qu’il se trouve aussi d’autres logiciels performants. Voyageant à mon rythme dans le temps, de la Bretagne à la Savoie, de la Bourgogne au Berry, de la Picardie à l’Angoumois, du Périgord à la Principauté de Salm, je m’étonne d’apprendre que je suis d’ascendance protestante et depuis peu que je doive aussi consulter les archives belges, dans la partie flamande du pays. Et pourtant, je n’ai que 2928 mariages.

Oh, je ne prétends à rien, je ne suis qu’un simple amateur. Ayant la chance d’avoir retrouvé fortuitement plusieurs liasses de « vieux papiers » de famille, ceci me permet de vous présenter la fiche de l’un de mes ancêtres, bien que je ne descende pas de lui mais de l’une de ses sœurs, Clémence.

Je vous emmène dans ce Haut Périgord du 18ème siècle. Issu d’une famille paysanne, le personnage se façonne lui-même et sans plus de commentaires, faites sa connaissance. Soyez indulgent sur la sécheresse rédactionnelle du style, puisqu’il ne s’agit que d’une… fiche. Ceci complète ce que l’on trouve en archives.

Quinsac - Dordogne

Quinsac – Dordogne / Code Commune : 24346

Michel DURIEUPEYROUX,

Titre : bourgeois

Profession : praticien et agent d’affaires

Naissance : 19.12.1739 – Quinsac

Décès : 8.10.1805 (65 ans) – Quinsac

Sait signer

Fils de DURIEUPEYROUX, Jean (1698-1783)

et de LAPEYRONNIE, Jeanne de (1705-1780)

Marié 2 fois : avec Marie DOUMEN (1728 – 1800) et Marie CLUGNAC (1756-1835)

1er mariage : avec Marie DOUMEN,

Naissance : 1728 – St Pardoux la Rivière –

Fille d’Elie DOUMEN et de Jeanne BRACHET

Veuve de : Louis DURIEUPEYROUX (1722-1757)

Mariage religieux 24.11.1761 – Quinsac

Lorsqu’elle se remarie avec Michel Durieupeyroux, son nouvel époux porte le même nom patronymique que le précédent, mais n’appartient pas à la même famille. Ce sont des homonymes.

Décès (de cette 1ère épouse, devenue grabataire) : 03 01 1800 – Quinsac (72 ans)

Leur contrat de mariage du 05.11.1761 – Quinsac – Grande différence d’âges entre les époux, Michel Durieupeyroux, 21 ans et Marie Doumen, 33 ans, veuve et disposant de ses biens propres dont elle entend qu’ils ne soient pas confondus avec ceux pouvant provenir de son nouvel époux , dont il faut convenir que les parents de ce dernier disposent dans ce contrat de mariage de plusieurs dispositions établissant les droits respectifs de leurs enfants, Pétronille (épouse de Nicolas Gaudoux) et Clémence dont on se préoccupe déjà en vue de son éventuel et futur mariage.

Michel Durieupeyroux est déclaré par ses parents comme étant leur héritier de leurs biens, meubles, immeubles, présents et à venir, sous la réserve de leurs fruits et revenus, leur vie durant, mais aussi devant payer leurs dettes et charges, plus le tiers de leurs impositions aux droits et redevances royales et seigneuriales. Il doit aussi sur la succession future de ses parents prévoir de régler 350 livres, montant de la dot constituée en faveur de sa sœur plus jeune, Clémence, au moment de son mariage ou lorsqu’elle atteindra sa majorité (25 ans, en 1763), soit en une seule fois, ou en 7 annuités de 50 livres, sans intérêt.

Il doit également réserver à sa sœur Pétronille (mariée à Nicolas Gaudoux) divers meubles, tels qu’énoncés à son contrat de mariage et devra faire de même en faveur de sa plus jeune sœur, Clémence.

Est aussi convenu en faveur de Marie Doumen, qu’en cas de décès de son nouvel époux, elle recevra pour autant qu’ils puissent l’honorer, le tiers des revenus annuels de ses parents (Jean Durieupeyroux et Jeanne de La Peyronnie), à titre d’aliments.

Est aussi prévu qu’au cours de leur mariage, les époux seront communs en biens et ne pourront en disposer qu’en faveur de leurs enfants à naître, sauf s’il ne s’en trouve pas, auquel cas, ils en jouiront comme de leurs biens propres.

Ces dispositions sont quelque peu trompeuses, puisque dans les faits dans le courant de l’année 1755, Jean Durieupeyroux n’honorera pas les promesses faites et ce sera d’abord son fils aîné, Jean dit Maurelières qui le remplacera vis à vis de Pétronille et plus tard, Michel Durieupeyroux pour sa sœur, Clémence.

Enfants issus de cette 1ère union :

Jeanne – 13.9.1762 – Quinsac (sans descendance)

Élie – 24.1.1764 – Quinsac/décès : 07.10.1764 (8 mois) – Quinsac

Jean – 05.4.1765 – Quinsac/décès : ~ 1788 Quinsac (22 ans environ) (sans descendance)

Veuf du 03 01 1800 au 05 11 1801 et son 2ème mariage 05 11 1801 – Quinsac :

avec Marie CLUGNAC (1756-1835) – Lui, 61 ans – elle, 45 ans, native de St Pierre de Côle. Un enfant de cette seconde union, Léonard, né 30 09 1803, lequel décède 12 jours après.

Son décès : 08 10 1805 – Quinsac (65 ans)

Et… postérieurement à son décès : les droits d’Enregistrement dus par sa veuve, Marie Clugnac s’élèvent à 498 francs et 64 centimes, suivant le décompte de Ribadeau, receveur au Bureau de Nontron, somme réglée le 1er avril 1806. Incident sur ce décompte de droits : le receveur s’étant trompé dans ses calculs en fait supporter les conséquences à la veuve, la taxant à nouveau plus un supplément pour le nouvel acte… Villars, le 21 mai 1806.

Ouverture judiciaire de son testament le 7 janvier 1813 devant le Président du Tribunal Civil de Nontron, à la requête de sa nièce Jeanne Labrousse épouse de Pierre Bariteau, pour réclamer l’exécution d’une requête ancienne, laquelle sera la source d’autres difficultés entre ses ayant-droits et Marie Clugnac.

à suivre ICI

1 commentaire pour A la découverte d’un ancêtre disparu – 1ère partie : union et décès…

  • avatar Chavagnac

    Bonjour Jean Marie,

    Histoire curieuse de par l’homonymie d’une part et des mariages qui donne envie d’en savoir plus. Je trouve très bien. compliments.

    Georges

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.