octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

  • Chronique du XXe siècle – Édition Larousse.

Octobre 1921

  • 1er. Belgique : rejet du projet concernant l’adoption du suffrage universel féminin aux élections provinciales
  • 2. Belgique : entrée en vigueur de la loi des 8 heures.
  • 4. La Société des Nations refuse de venir en aide à la Russie, la famine étant attribuée à la direction politique du pays.
  • 7. L’Allemand Walter Rathenau conclut avec le ministre français à la Reconstruction un accord de prestations en nature de l’industrie allemande pour les réparations de guerre.
  • 7. Turin: ouverture du premier congrès international de Sociologie.
  • 8. Paris: inauguration, au Grand Palais, du XVIe Salon de l’automobile.
  • 13. Nouveau record de l’heure à vélo, avec entraîneur, par le Belge L. Vanderstuypt : 80,75 km en 1 heure.
  • 20. Les Alliés décident de diviser la Haute-Silésie.
  • 21. Londres : ouverture de la conférence de paix entre l’Irlande et la Grande-Bretagne
  • 21. Hongrie : l’ex-empereur Charles Ier tente pour la deuxième fois de reprendre le pouvoir.
  • 21. Signature de l’accord franco-turc concernant la Cilicie.
  • 25. Hongrie : Charles Ier et l’ex reine Zita sont prisonniers et renoncent à toute prétention au trône de Hongrie (→ 21).
  • 29. USA: deuxième procès de Sacco et Vanzetti, déjà condamnés à mort en juillet.

NAISSANCE

  • 13. Yves Montand, acteur et chanteur français.

DÉCÈS

  • 18. Louis III, roi de Bavière (*7.1.1845).

L'école autrefois - la leçon de morale...

J'aime et je partage...
La leçon de morale du jour à expliquer et à commenter ...

La leçon de morale du jour à expliquer et à commenter …
A chacun d’apprécier la teneur de cet énoncé dans le contexte acuel …

L’école de la République ayant pris le relai de l’école privée d’obédience religieuse, au cours du XIXe siècle, au-delà de l’enseignement des fondamentaux des matières scolaires mises au programme, s’est fait un devoir d’enseigner aussi ce qui tempère et oriente les comportements pour mener une vie honorable de citoyen respecté.

Ainsi, maitres et maitresses entamaient la journée de classe avec la leçon de morale dont  une sentence était inscrite sur le tableau noir juste en dessous de la date. Cette tradition s’est maintenue jusqu’au milieu des années « 60 ».

Il faut dire que la discipline était rigoureuse et que la vertu citoyenne accrochée aux valeurs « Famille – Patrie », constituaient la panacée des méthodes pédagogiques par lesquelles on inculquait aux jeunes élèves les préceptes de la bonne conduite devant aller de paire avec les connaissances indispensables pour devenir un homme ou une femme à la fois libre honnête et considéré..

Pour cette raison les instituteurs et institutrices avaient tous pouvoirs pour contrôler cette bonne tenue exigée de leurs élèves qui devaient savoir se mettre en rang, faire silence s’asseoir au commandement se lever dès qu’un adulte entrait dans la classe. Dire bonjour,  au-revoir, merci, pardon, etc. quand les circonstances l’exigeaient…

Avant d’entrer en classe, on vérifiait la propreté des mains, des oreilles, des cheveux et l’accoutrement vestimentaire de chaque écolier.

La tenue d’un cahier, le soin porté à l’écriture, avaient une importance quasi égale à celle des résultats des exercices et devoirs  produits y figurant…

Un cadeau utile pour un papa de 67 ans !... Il est grand temps de réviser ...

Un cadeau utile pour un papa de 67 ans !… Il est grand temps de réviser …

Les leçons de morale s’appuyaient sur le double principe du respect à avoir envers autrui et de la dignité à préserver pour soi-même. On peut comprendre par là que l’hygiène corporelle faisait échos à l’hygiène sociale. Être propre sur soi, c’était aussi une façon d’être propre avec les autres.  La probité commençait là …

Ces leçons constituaient la rampe d’accès qui conduisait l’enfant à destination de sa vie d’adulte où il devra manifestement connaître ses droits et ses devoirs de citoyen parmi d’autres citoyens.

Est-ce que ces notions allaient de soi dans ces têtes d’enfants occupant les bancs scolaires dès l’âge de 6 / 7 ans ? Cela variait d’un élève à l’autre, tout dépendant de l’éducation reçue autant que des habitudes de vie et pratiquées dans leurs familles respectives. L’école prenait le relai et la leçon de morale constituait, en début de journée, la juste piqûre de rappel des bons comportements à avoir pour les autres et pour soi-même

Aujourd’hui, à cause des progrès considérables effectués dans le domaine des sciences et techniques, les enseignants, sont tenus à dispenser une quantité si énorme de savoir, que les notions touchant à la bonne conduite à avoir en société, ont été laissées pour compte. Les leçons de morale ne sont plus vraiment au goût du jour sinon celle de l’instruction civique en phase avec la connaissance des fondamentaux concernant nos institutions et leurs administrations.

Depuis une décennie, où le constat d’aggravation de la délinquance grande et petite est avéré, l’éducation nationale tourne autour de la question : faut-il remettre l’enseignement de la morale au programme scolaire ? … Nous n’entrerons pas ici dans ce débat mais, évoquerons par nos témoignages, ce que nous avons connu à ce sujet, dans l’école d’autrefois, il y a plus de soixante ans maintenant…

 Et pour nous, passionnés de généalogie, quoi de plus juste d’évoquer en premier lieu les préceptes moraux s’adressant à la famille …

  Trouvé dans un petit livre offert à un de ces récents Noël par mes filles ( voir ci-dessus),  j’ai, au sujet de la famille, retenu cette page :

img151

Certificat d’étude et certificat de bonne conduite … voilà une page d’un bréviaire qui, aujourd’hui, fera sourire grands-pères et grands-mères qui bien souvent ont à s’occuper de leurs petits enfants …

Patrice Lucquiaud.

3 commentaires pour L’école autrefois – la leçon de morale…

  • avatar Clémence

    Bonsoir,
    je suis étudiante en sciences de l’éducation et pour mon exposé dans le cadre de mon TD « École et familles » je parle de la morale à l’école.
    Lors de mes recherches, je suis tombée sur votre blog et votre article m’a beaucoup aidé.
    Je voulais donc vous remercier pour ces explications très claires; bien entendu je cite mes sources à la fin de mon devoir, je ne manquerai pas d’y laisser l’adresse de votre site.
    Cordialement

  • avatar Badinand

    Ce temps la me manque terriblement,merci d’en parler,vous me donnez un grand plaisir aujourd’hui.

  • avatar Jean Marie Bouzy

    OUI, tout cela est bien oublié, ringard même, tout comme la politesse. Dire bonjour, au revoir, merci tout simplement… Nous le constatons mon épouse et moi, animateurs durant l’été d’un site historique ouvert gratuitement à la visite avec toutes sortes d’incivilités au point que nous devons constater bien rarement (trop rarement, hélas)qu’il se trouve (parfois) un enfant bien élevé, celui qui dit bonjour, merci, qui ne touche à rien, qui regarde, qui écoute, tout simplement. Si tel est le cas,nous en félicitons les parents.
    Simple fait, celui-ci… Dans l’une des salles nous avons disposé 3 sièges de façon à ce que les personnes dont la station debout devient pénible avec l’âge puissent les utiliser… S’il se trouve dans le groupe des visiteurs une famille avec des enfants, ces derniers sont toujours les premiers assis et ceux qui se déplacent avec une canne restent debout et tout le monde parmi les générations plus jeunes trouvent cela normal, très normal.
    Et l’on n’a de cesse de nous rabâcher avec la morale, la citoyenneté. Pour moi, pour ceux de ma génération, c’est ne évidence, une façon de vivre en société. Les devoirs passent avant les droits.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.