juin 2020
L M M J V S D
« Mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Mai 1920

  • 8. Belgique : les femmes sont admises à l’université de Louvain.
  • 10. Irlande : 180 détenus entament une grève de la faim de 18 jours.
  • 12. Amsterdam : fondation de l’Internationale des jeunesses ouvrières sociales-démocrates.
  • 16. Suisse : un référendum décide de l’adhésion du pays à la Société des nations.
  • 17. Les troupes franco-belges évacuent la ville de Francfort.
  • 18. Le président de la commission des réparations, Raymond Poincaré, démissionne
  • 23. Fondation du parti communiste indonésien.
  • 24. France : Paul Deschanel tombe accidentellement du train présidentiel !
  • 24. Anvers : ouverture solennelle du stade où se dérouleront les 7e Jeux olympiques.
  • 25. Edvard Beneš devient ministre des Affaires étrangères de la République tchécoslovaque.
  • 26. France : l’aviateur Fronval bat le record d’acrobatie aérienne avec 926 loopings consécutifs !
  • 27. Thomas Masarik est élu président de la République tchécoslovaque.
  • 28. Guerre russe-polonaise : le gouvernement polonais demande laide des troupes françaises.
  • 30. France : canonisation de Jeanne d’Arc.
  • 31. Rome : le pape Benoît XV appelle à la réconciliation des peuples dans son « Pax Dci
  • 31. Les dirigeants socialistes français Frossard et Cachin se rendent à Moscou.

NAISSANCES

  • 15. Michel Audiard. Scénariste français ( † 27.11.985).
  • 18. Karol Wojtylla. pape sous le nom de Jean-Paul II. († 2.04.2005)
  • 28. Gaston Lenôtre pâtissier-traiteur français.

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Histoire régionale : la Vienne en 1830 - 8 - Veillées et Ballades ...

J'aime et je partage...

Outre ces fêtes, en quelque sorte publiques, les paysans ont aussi leurs veillées particulières, réunions plus joyeuses que les cercles brillants des villes. Dans plusieurs cantons, et notamment dans les landes, elles se tiennent dans les trous de carrières, les creux de rochers, où l’on entre que par une ouverture étroite : la caverne la plus ténébreuse est choisie de préférence ; c’est là que, chaque soir, à la lueur d’une lampe, les mères, les filles se rassemblent pour filer et pour entendre et raconter des histoires de revenants et de loups-garous, qu’elles tiennent de leurs aïeules. Les garçons s’y rendent aussi pour voir leurs maîtresses ; la jeune bergère laisse tomber son fuseau pour connaître ses amants  ils s’empressent de le ramasser, et quelques pruneaux dont elle est toujours munie, sont leur douce récompense.

img125

Une joyeuse Assemblée … / Photo parue dans « La Voix des Campagnes » – Entre terres à labourer et champs à semer …

La soirée se termine par des danses. Ces danses sont très gaies et très animées de gestes et de cris : c’est le bal de Saintonge, la gavotte, le menuet, le branle de Poitou, si en vogue autrefois, et que les courtisans de Louis XI employaient pour dissiper les frayeurs de ce roi.

Pendant l’été, il y a beaucoup de ballades ou danses champêtres, surtout dans chaque commune lors des fêtes patronales ; c’est là qu’on voit briller la gaîté poitevine ; c’est là que les hommes boivent, et que les jeunes gens dansent au son de la musette ; c’est là que se forment les inclinations, que s’arrangent les mariages. Une jeune fille qui paraît à la ballade sans un garçon qui lui tire les doigts, est méprisée de ses compagnes.

Douces émotions ...

Douces émotions … / Photo parue dans « Le Journal Rural » N°2

Dans l’intervalle des danses, on voit le galant debout devant sa maîtresse, un coude fortement appuyé sur son épaule, tandis que l’autre main se glisse sans façon dans l’épais corset qu’aucun fichu ne recouvre. Ils se regardent, ne disent rien, et restent dans cette attitude des heures entières. C’est aussi aux ballades qu’on choisit les domestiques ; ils y viennent parés d’épis, s’ils se destinent aux travaux de la moisson ; de fleurs, s’ils veulent servir aux travaux du ménage.

(Abel Hugo).

NB : Photos postérieures à l’époque d’Abel Hugo (fin XIXe et début du XXe siècle), scannées à partir des revues :

« Le Journal Rural N°2 » et « La Voix des Campagnes »

à suivre :  ICI

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.