mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

  • Chronique du XXe siècle – Édition Larousse.

Mai 1921

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Grandes Familles du Pays Ruffecois : Paroisse des Adjots -2-

J'aime et je partage...

Le Pavillon : (ancien château)

adjots-4

Du château aujourd’hui disparu, il ne reste plus que cette bâtisse, surnommée ‘’la tour’’ qui ne manque pourtant pas de charme. Elle fut sauvée de la ruine par ses actuels propriétaires.

Parmi ses occupants, nous trouvons en 1659 Honoré Brayer, écuyer, sieur du pavillon, ainsi qu’il est mentionné sur cet acte de baptême des registres de St. André de Ruffec.

Le vingt huitiesme septembre mil six cent cinquante neuf a esté baptisée Jeanne fille defrancois texier et de Jeanne Delande. ses perrein et merreine, honoré brahier escuyer sieur du pavillon et Jeanne tinant, née le dixhuitiesme du mois susdit environ les huit a neuf heures dusoir, par nous curé soubsigne


Famille Chevais :

Jean Chevais, seigneur des Coudres, fit aveu au château de Civray le 11 février 1688, pour le fief de Marigné (Savigné). Il hérita du fief des Avaroux au Balue, paroisse de Limalonges, et fit hommage au roi vers 1688. Ce fief fut saisi sur lui en 1703, mais il revint à ses enfants qui étaient :1) Jean, qui suit ; 2) Jean, écuyer, seigneur des Avaroux, qui, en 1733 porta plainte à Civray contre Jean Teillé, écuyer, seigneur du Breuil, et autres, accusés de guet-apens. Il fit acquêt de terre aux Adjots en 1732 de Denis Guyot, écuyer, seigneur de Montorsy. Marié le 21 juin 1732 à Lizant à Marie Guyot, fille de Claude-Louis, seigneur de Bessigné, conseiller à Civray, et de Marie-Françoise Cacault, il décéda à Lizant le 29 juin 1744, âgé de 64 ans ; 3) Françoise, mariée à Gédéon de Mareschal, écuyer, seigneur de Linaux ; 4) Joseph, écuyer, seigneur de Presnac.

Le logis des Adjots : propriété de la famille Merle

Le logis des Adjots : propriété de la famille Merle

Armoiries des de Chevais sur une clé de voûte.

Armoiries des de Chevais sur une clé de voûte.

Jean de Chevais, écuyer, seigneur du Pavillon des Coudres, etc… Eut cession de son père en 1715 et vendit les Avaroux avec ses frères et soeurs. Il était chevau-léger de la garde du Roi et mourut en 1721. Il avait épousé : 1°) Marguerite Fraigneau ; 2° ) Marie-Thérèse-Julie de Sainte-Maure. Il eut du premier lit : a) Jean, écuyer marié à N. .. N.., dont au moins Marie-Catherine qui épousa lexandre-Bonaventure Mercier, secrétaire du comte de Broglie (ci-dessous une copie du baptême de leur fille Alexandrine-Jeanne, le 6 juillet 1781 ; reg. Ruffec) ; b) Anne, mariée le 29 janvier 1726 à Saint-Gaudent, àSimon Desmiers, écuyer, seigneur du Maine-Isambert (Mornac) dont 2 enfants mortsjeunes ; Denis Guyot, chevalier, seigneur de Montorsy et de la Combe, épousa, dans l’église des Adjots ; c) le 28 janvier 1732, la troisième, Madeleine ; il décéda avant 1748. Ils eurent pour enfants :

– 1) Marie-Julie-Thérèse, née avant la célébration du mariage et baptisée aux Adjots, le 18 janvier 1732. Elle demeurait au Pavillon, avec ses soeurs, lorsque, le 17 janvier 1764, elles vendirent,ainsi que leur frère, la métairie noble de la Basse-Lande, paroisse d’Alloue, à JeanGuyot, chevalier seigneur de la Lande, ancien capitaine au régiment de la Fère, chevalier de Saint-Louis, et à Marie Thoreau son épouse ; 2) Louis, qui suit ; 3) Jeanne, itée dans la vente de la Basse-Lande ; 4) Thérèse, et 5) autre Jeanne, également citée dans le même acte.

– 2) Louis Guyot de Montorsy, de la Combe, etc.., pensionné du Roi, épousa Rose Recoullaud et en eut : 1) Henri, qui suit ; 2) Basile, marié par contrat du 2 janvier 1838, à Marie-Elisabeth Regnaud de Fontaine (Montalembert ), fille de Jean, et de Marie Couturier, dont il n’eut pas d’enfants ; 3) Jeanne, mariée et sans enfants ; 4) Eulalie, morte sans alliance ; 5) Marie, célibataire.

Henri Guyot de Montorsy, avait épousé en 1868, N…Col de Puygelier, fille de Philippe, ancien magistrat, et de Marie Fradin, et n’en eut pas de postérité.

Autre acte concernant les seigneurs du Pavillon :

adjots-3

Le septième jour de septembre mil sept cent soixante cinq, et à été baptisée par moy curé soussigné, Catherine, fille légitime de Jean fontbelle, maréchal et de Louise malouaine furent parin jean de chambe cousin germain de la baptisée et mareinne de la catherine gimblet femme jean charle chevet sieur du pavillon qui seit avec moy soussigné

Armoiries de la famille Frère, qui remonte sa filiation au XVe siècle. «d’argent au chevron de sable chargé de 3 roses de gueules, 2 en chef 1 en pointe»

Armoiries de la famille Frère, qui remonte sa filiation au XVe siècle. «d’argent au chevron de sable chargé de 3 roses de gueules, 2 en chef 1 en pointe»

Un membre de la famille Frère, occupa cette demeure par la suite, en la personne de Jacques-Antoine, qui naquit à Vivonne le 29 décembre 1799, fut maître de poste à Ruffec en 1816 et y mourut le 27 janvier 1831. Il avait épousé à Villefagnan le 3septembre 1805, Jeanne-Lucile Geoffroy, fille de Pierre et de Marie-Geneviève Larsier; il en eut :

adjots-6–  Jacques-André-Hippolyte, qui suit ; 2) Marie-Elisabeth-Lucile, née le 10 octobre 1807, mariée à Ruffec le 30 décembre 1826, à Jean-Etienne Magnen, habitant Ardilleux  (79), où elle mourut le 27 octobre 1887 ; .3) Pierre-Paul- Jacques-André, né le 10 février 1809 et mort le 31 août de la même année ; 4) Marie-Hélène, née le 13 septembre 1811, mariée la première fois à Ruffec le 21 octobre 1834 à Victor Arlin, puis à Athénaïs Pascault-Dubuissonet ; elle est décédée au Courret le 13 septembre 1883 ; 5) Pierre- Sincère, né à Ruffec le 19 novembre 1816, y épousa le 11 août 1844, Julie-Clémentine de Mallevault, veuve de François de la Lance de Villiers, lieutenant-colonel d’artillerie, t fille de Charles-Gabriel des Roches de Chassay. Il mourut à Ruffec le 21 janvier 1865, laissant :

a) Charles-Antoine, né à Ruffec le 26 juin 1845, lieutenant des mobiles pendant la guerre de 1870, épousa à Ruffec, le 20 juillet 1873, Louise-Félicie Mimaud-Grandchamps, fille de feu Barthélémy-Edouard, et de Anguis Louise-Françoise-Agathe Germanil, née le 10 mai 1874.

b) Gabriel-Hippolyte, né à Ruffec le 23 août 1848, licencié en droit, avocat, conseiller municipal de Ruffec et membre du conseil de l’ordre de cette ville. Il a fondé en 1885 une association agricole appelée « Syndicat agricole du canton de Ruffec » ; il en était le secrétaire-trésorier général depuis sa fondation. Il épousa à Ruffec le 24 avril 1880 Marie-Justine-Marceline Mimaud-Grandchamps, fille de feu Barthélémy-Edouard ; il ne semble pas avoir eu de postérité.

– Jacques-André-Hippolyte Frère, né à Ruffec le 9 octobre 1806, y épousa le 26 février1835 Jeanne-Lucile-Aloïse Garnier de la Boissière, fille de feu Pierre-Paul-Jacques-André, et de Marie-Elisabeth Geoffroy, et mourut le 15 mars 1877, ayant eu : 1) Marie-Louise- Elisabeth, née le 27 novembre 1836 et décédée le 8 avril 1847 ; 2) Jean-Gustave Frère, né à Ruffec le 3 avril 1840, conseiller municipal de Ruffec, épousa à Poitiers le 18 février 1874, Marie-Julie-Gabrielle Sachet, fille de Achille-Urbain président du tribunal civil de Poitiers, et de Jennie-Céline Bourriaud, dont il eut : 1) Jeanne-Marie-Renée, née à Ruffec le 3 juillet 1878 ; 2) Anne-Marie-Paule, née le 19 juin 1881, décédée le 20 mars 1889 ; 3 ) Jean-Marie-Joseph-André, né le 13 juillet 1883 et décédé le 8 août 1894 ; 4) Robert-Emmanuel, né le 24 mai.

Marie Catherine de Chevais du Pavillon, veuve d’Alexandre Bonnaventure Mercier, décéda le 15 octobre 1819 en son domicile de Ruffec au n°317 âgée de 60 ans.

1 commentaire pour Les Grandes Familles du Pays Ruffecois : Paroisse des Adjots -2-

  • avatar Laurence Béchet

    Je viens de lire ce texte et j’ai été très intéressée par cette famille qui donna à bail des terres à mon arrière grand-père . Merci

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.