novembre 2020
L M M J V S D
« Oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Histoire d'un biscuit régional ...

J'aime et je partage...

… Suite à des échanges sur ce sujet, entre colistiers du Forum Membres du CGCP.

L’histoire de LU* commence il y a plus de 150 ans, en 1846 plus exactement.

Jean Romain LEFEVRE et Pauline Isabelle UTILE, sont d’origine lorraine. En 1846, Jean Romain, jeune pâtissier, quitte Varennes en Argonne et s’installe à Nantes pour y reprendre une pâtisserie. Le magasin est vite installé grâce à une aide financière de la famille Utile.

Que veut dire LU ? Ces deux initiales sont celle du couple Jean Romain Lefèvre et Pauline Isabelle Utile, mariés le 7 octobre 1850 à Varennes en Argonne. Ils fondent la maison Lefèvre Utile qui deviendra LU. Monsieur est pâtissier et madame dirige le magasin. Le modeste pâtissier de la rue Boileau commence à être renommé pour ses « biscuits de Reims ».

Petit-LULe fils, Louis, imagine sans cesse de nouvelles recettes. En 1882, il implante une biscuiterie sur l’île Gloriette toujours à Nantes, qui emploie 14 ouvriers. Louis ne se doutait sans doute pas que ce front de Loire allait devenir la plus belle usine de Nantes. L’histoire se poursuit avec la naissance en septembre 1886 d’un rectangle avec 4 « oreilles » et 48 « dents » : le petit beurre, un biscuit vraiment français selon son créateur. Celui-ci deviendra le porte-étendard de la marque, le Véritable Petit Beurre. Savez-vous que 98% des consommateurs le grignote en commençant par ses quatre coins ?

Il est l’objet de tous les soins : farine fine de froment des Moulins Laraison de Pornic, lait frais des laiteries acquises par la biscuiterie, qui fournissent également un excellent beurre, sucre de canne des Antilles, de Cuba et de la Réunion, sel de la baie de Bourgneuf-en-Retz et du Bourg de Batz. La maison Lefèvre Utile est un creuset d’artistes pâtissiers. Les distinctions tombent très vite, et le succès ne cesse de croître. Au fil du temps, les héritiers transforment cette petite boutique provinciale en société experte en biscuits divers, de renommée internationale.

Louis est constamment à l’affût d’idées nouvelles et d’innovation, autant pour les méthodes de fabrication que pour les modes de présentation de ses produits. Il effectue des ascensions en ballon afin de photographier son usine et ses tours au sein de la ville de Nantes. Il s’inspire de ses documents photographiques pour faire réaliser les images publicitaires des biscuits LU. Les plus grands publicitaires de l’époque lui prêtent leur talent. Dans une réclame dessinée en 1904 par Alfons Mucha, Sarah Bernhardt disait : « Je ne trouve rien de meilleur qu’un petit LU ; oh si ! Deux petits LU » L’implication des artistes dans la publicité ne date pas d’aujourd’hui !

En 1887 naît, de l’association de Louis avec son beau-frère Ernest Lefièvre, la Manufacture des Biscuits « Lefèvre Utile ». En 1896, lors de la célébration du cinquantenaire, la manufacture offre à chacun de ses membres un porte-monnaie en forme de petit beurre LU, garni du salaire d’une semaine de travail. En retour, Pauline Utile, fondatrice de l’entreprise, et mère de Louis Lefèvre, et Ernest Lefièvre reçoivent chacun un petit beurre en argent émis à leur intention par le personnel de l’entreprise.

Le 16 janvier 1904 parait le décret autorisant le « sieur Lefèvre Joseph, Victor, Romain, Louis » à « s’appeler légalement à l’avenir Lefèvre-Utile au lieu de Lefèvre ». Nous avons pu photographier ce document lors d’une visite du Centre des Archives contemporaines de Fontainebleau (Seine-et-Marne), organisée par l’Union des Cercles Généalogiques en Entreprises.

A la fin du XIXème siècle, l’essor de la production impose plus encore son image de marque. La célèbre tour phare du pavillon Lefèvre Utile, érigée à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1900 à Paris, coiffée d’une boîte à biscuits, va devenir le symbole architectural de cette réussite industrielle.

En 1889, 130 ouvriers travaillent dans cette usine. Par la suite, la production ne cesse d’augmenter. Cependant la 2ème guerre mondiale va retarder de 10 ans la modernisation. À cause de la mécanisation, de nombreux employés seront licenciés.

D’après un article paru dans « Généalogie-Rail » n° 87 du 1er trimestre 2007

*NB : article rédigé au sens historique et dont l’appellation du produit évoqué ainsi que le  contenu, doivent rester hors de toute portée publicitaire…

6 commentaires pour Histoire d’un biscuit régional …

  • avatar DIDELOT Nicole

    Merci pour les précisions et régalez-vous tous !!!!
    Nicole du 54

  • avatar Brèque Francine

    A son arrivée à Nantes, le pâtissier Romain LEFEVRE, prend sa leçon anglaise et vend le biscuit « Huntley and Palmers » et ensuite il se met à fabriquer ses propres biscuits ainsi qu’il est écrit sur le blog. Il s’aide déjà fortement de la publicité pour écouler ses produits. IL envoie ses dépliants à une sélection de propriétaires de voitures de luxe. (Delage, Talbot, Hispano, Packard).
    Pour ce qui est de l’après LU, en 1968 LU s’associe à BRUN pour former le groupe LU-BRUN Associés. En 1973, le groupe devient après restructuration Ceraliment Lu-Brun
    (18 entreprises). CLB contrôle à son tour, Beukelaer-Parein, devenu GENERALE BISCUITS, c’est alors le 3ème groupe mondial de la biscuiterie. En 1986 Boussois-Souchon-Neuvesel absorbe le groupe CLB.
    L’autre grande biscuiterie de Nantes, a été la « Biscuiterie Nantaise, fondée en 1896, qui emploie vingt ouvriers à ses débuts. Les Familles Cosse et Lotz en prennent la direction et le peronnel passe à 320 membres en 1913 et la superficie de l’usine sera multipliée par cinq. Elle sera absorbée par le général MILLS numero deux américain de la farine et du biscuit. Ces géants absorberont au passage toutes les petites biscuiteries locales, elles qui firent leur renommée sur la qualité.
    Amicalement, Francine Brèque

  • avatar Nathalie BARICAULT

    J’ai récemment vu une emmisson sur le « petit beurre Lu » et j’ai appris qu’il avait 4 oreilles pour représenter les 4 saisons et ajouter aux 48 dents cela représente les 52 semaines.
    Sinon que dire de cet article qu’il est vraiment formidable !!!
    Merci Nelly d’y avoir eu l’idée.

  • avatar CHAIGNEAU

    Les 4 grosses dents = les 4 saisons.
    Les 52 dents sur le pourtour = 52 semaines.
    Les 24 petits trous = Les 24 heures de la journée.
    Bon week end

    Gérard Chaigneau

  • Eh bien, pour ne pas rester sur sa faim, il serait bien que nos amis s’étant déjà exprimés sur le forum , sans émietter le sujet, nous apportent, afin de satisfaire notre appétit de savoir, les explications faisant défaut ; voilà qui sera vraiment croquant et croustillant à souhait !…

  • avatar DIDELOT Nicole

    Très intéressant, mais si vous permettez, je reste un peu sur « ma faim » !!!! car que se passe-t-il pour LU après la 2° guerre mondiale?
    Une photo de la tour LU aurait été la bienvenue (elle avait été mise en pièce jointe lors d’un échange et il me semble qu’elle a été aménagée en musée)
    Je pensais aussi trouver l’explication donnée de chaque « oreille » et « dent » de ce petit biscuit.
    Cordialement. Nicole du 54

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.