mars 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Mars 1921

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

1er décembre 1924 : création officielle de la Brigade spéciale N°1, ancêtre de la Brigade criminelle

J'aime et je partage...

Émanation de la Brigade du Chef créée douze ans plus tôt, celle qui deviendra la Brigade criminelle en 1944 concentre ses efforts sur les affaires criminelles et les affaires sensibles

Devant le succès des Brigades du Tigre, brigades mobiles de police fondées le 30 décembre 1907 par Georges Clemenceau sur les conseils du directeur de la Sûreté générale Célestin Hennion, la première brigade chargée de la résolution des crimes de sang, de la fausse monnaie, des escroqueries, des vols qualifiés, des mandats de recherche et du trafic de stupéfiants est créée par décret du 29 juin 1912 au 36 quai des Orfèvres, et très vite surnommée la Brigade du Chef.

Quai des Orfèvres en 1850. Aquarelle de Louis Masson

Quai des Orfèvres en 1850. Aquarelle de Louis Masson

Très hiérarchisée avec ses groupes de quatre puis cinq policiers, elle est souvent composée d’anciens militaires venus à la préfecture de police par une des passerelles qui font la fierté de la IIIe République. Elle est la brigade du chef car elle dépend directement du directeur du 36. Elle est aussi chargée des affaires sensibles : dès qu’un crime ou un fait divers touche une personnalité, c’est la brigade du chef qui en est saisie. À ses hommes d’agir avec circonspection et discrétion.

La section consacrée aux affaires exclusivement criminelles naît officiellement le 1er décembre 1924 sous le nom de Brigade spéciale n°1, avec un effectif de 200 personnes, armées de pistolets semi-automatiques et équipées d’automobiles. La deuxième section se voyait confier la répression des vols, et la troisième se voyait assigner les escroqueries, abus de confiance et affaires de fausse monnaie. La Brigade spéciale n°1 prendra plus tard le nom de Brigade spéciale criminelle puis, le 22 août 1944, celui de Brigade criminelle.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.