mars 2020
L M M J V S D
« Fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Janvier 1920.

  • 1*. Paris : développement du dadaïsme avec l’arrivée de l’écrivain roumain Tristan Tzara.
  • 3. USA : sur l’ordre du ministre de la Justice Palmer, 4 500 extrémistes de gauche sont arrêtés.
  • 10. Le traité de Versailles entre en vigueur.
  • 11. Paris : renouvellement de la totalité du Sénat pour la première fois.
  • 14. Paris : Léon Bourgeois est élu président du Sénat.
  • 15. Le maréchal Foch devient chef de la commission militaire de surveillance de l’Allemagne.
  • 16. : Paul Deschanel est choisi par les députés du groupe républicain comme candidat à la présidence de la République.
  • 16. Les Alliés exigent l’extradition de Guillaume II.
  • 17. France : P. Deschanel est élu à la présidence de la République.
  • 19. Paris : A. Millerand succède à Georges Clemenceau à la présidence du Conseil.
  • 23. Les Pays-Bas refusent l’extradition de Guillaume II
  • 26. Paris : constitution de la conférence des Ambassadeurs qui doit régler les questions non résolues par la conférence de la Paix.
  • 28. La Turquie renonce à l°Empire ottoman et aux provinces non turques.

NAISSANCES

  • 4. Robert Lamoureux, comédien français.
  • 20. Frederico Fellini, metteur en scène italien.
  • 27. Claude Labbé, homme politique français.
  • 27. Helmut Zacharias, chef d’orchestre allemand.

DÉCÈS

  • 25. Amedéo Modigliani sculpteur et peintre italien (* l2.7.l884).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

30 janvier 1735 : Déclaration d'indépendance des Corses

J'aime et je partage...

30 janvier 1735 : Déclaration d’indépendance des Corses

Le 30 janvier 1735, une assemblée corse, la Consulta d’Orezza, rejette la domination de Gênes, qui remonte à la bataille de La Meloria (1284). Elle ébauche aussi un projet de Constitution – une première dans l’Histoire moderne -.

L’initiative attire l’attention des élites de Paris mais aussi des Treize Colonies anglaises qui, à leur tour, proclameront unilatéralement leur indépendance sous le nom des États-Unis…

La République de Gênes tente de reconquérir l’île. C’est le début d’une « Guerre de quarante ans ». Mais sans s’en douter, les insurgés travaillent pour la France qui ambitionne de prendre pied sur l’île et d’en chasser les Génois.

De l’insurrection à l’indépendance unilatérale

Une première révolte a éclaté le 27 décembre 1729 lorsqu’un magistrat prétend soutirer une pièce à un berger du village du Borziu sous prétexte d’impôt. Un an plus tard, la révolte paysanne est relayée par les notables.

Gênes obtient des renforts de l’empereur allemand tandis que les Corses entament la guerre avec un énergique général, Giacinto – ou Hyacinthe – Paoli (le père du futur dirigeant corse Pasquale Paoli).

C’est alors que se réunissent à Orezza les délégués de toute l’île. Ils rejettent officiellement la souveraineté génoise et adoptent une Constitution du Royaume de Corse d’avant-garde, qui introduit la souveraineté du peuple et la séparation des pouvoirs. 

L’assemblée se met par ailleurs en quête d’un monarque et offre la couronne de Corse au roi d’Espagne mais celui-ci la refuse. Plus volontaire, un personnage surgi de nulle part, le baron Théodore de Neuhoff, postule pour la couronne et offre sa fortune en contrepartie mais sa tentative fait long feu.

Un rêve avorté

Seuls les Anglais se montrent intéressés à aider les insurgés. C’est qu’ils veulent tirer parti de l’insurrection pour prendre pied en Corse.

Le Premier ministre français, le cardinal Fleury, riposte en apportant son aide aux Gênois en 1737.

Battus, les insurgés reprennent les armes en 1755 sous la conduite de Pasquale – ou Pascal – Paoli (30 ans), qui prend la relève de son père et soulève le peuple. Il crée un « Royaume de Corse » indépendant… et sans roi. Lui-même est proclamé général en chef à la consulta.

Lasse de la guerre, Gênes cède « provisoirement » ses droits sur la Corse à la France par le traité de Versailles du 15 mai 1768.

1 commentaire pour 30 janvier 1735 : Déclaration d’indépendance des Corses

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.