juillet 2020
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

18 janvier 1945 : Fin de la bataille des Ardennes.

J'aime et je partage...
18 janvier 1945 : Fin de la bataille des Ardennes.
Six mois après le débarquement de Normandie, Hitler tente le tout pour le tout, et ordonne une offensive générale sur le front de l’Ouest, pour stopper l’avance américaine et couper le front en direction du port d’Anvers. Déclenchée le 16 décembre 1944 sous les ordres du maréchal Gerd von Runstedt, cette contre attaque de 20 divisions allemandes surprend les américains, qui doivent se replier. Le colonel Otto Skorzeny, a pour mission de désorganiser les troupes ennemies. Ses hommes, revêtus d’uniformes américains, sont largués sur l’arrière de leurs lignes et chamboulent la signalisation routière avec un certain succès. Les américains s’illustrent dans la résistance de Bastogne. Sommé de se rendre, le commandant de la place, le général Anthony McAuliffe, répond par un message laconique « Nuts ! » (Des clous ! ). Mais les allemands manquant de carburant, ne disposent pas de la supériorité aérienne et souffrent du froid. Passé l’effet de surprise, ils buttent sur une résistance acharnée des Alliés. La bataille des Ardennes accélère en définitive la chute du IIIe Reich, en épuisant les meilleurs unités allemandes.

2 commentaires pour 18 janvier 1945 : Fin de la bataille des Ardennes.

  • Gérard Piedebout me signal ceci:

    Les chars Patton (M46) ont été mis en service en 1949. Il s’agit du M26 amélioré. Il est remplacé en 1951 par le Patton 2e génération M47.

    Pendant la 2e guerre mondiale et plus précisément la bataille des Ardennes qui nous intéresse il n’y avait que les chars Sherman (M4) et Pershing (M26)

    Merci à lui pour cette rectification.

  • Le « chant du cygne » pour l’armée allemande.
    Une bataille technologique opposant aussi les chars Sherman et Patton* (voir commentaire ci-dessus) aux Tigre et Panzer mais aussi stratégie et logistique…

    Que cette lutte pour refouler l’occupant, et le mettre définitivement à genoux, fut âpre et exigea tant de sacrifices de vies !…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.