janvier 2020
L M M J V S D
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Janvier 1920.

  • 1*. Paris : développement du dadaïsme avec l’arrivée de l’écrivain roumain Tristan Tzara.
  • 3. USA : sur l’ordre du ministre de la Justice Palmer, 4 500 extrémistes de gauche sont arrêtés.
  • 10. Le traité de Versailles entre en vigueur.
  • 11. Paris : renouvellement de la totalité du Sénat pour la première fois.
  • 14. Paris : Léon Bourgeois est élu président du Sénat.
  • 15. Le maréchal Foch devient chef de la commission militaire de surveillance de l’Allemagne.
  • 16. : Paul Deschanel est choisi par les députés du groupe républicain comme candidat à la présidence de la République.
  • 16. Les Alliés exigent l’extradition de Guillaume II.
  • 17. France : P. Deschanel est élu à la présidence de la République.
  • 19. Paris : A. Millerand succède à Georges Clemenceau à la présidence du Conseil.
  • 23. Les Pays-Bas refusent l’extradition de Guillaume II
  • 26. Paris : constitution de la conférence des Ambassadeurs qui doit régler les questions non résolues par la conférence de la Paix.
  • 28. La Turquie renonce à l°Empire ottoman et aux provinces non turques.

NAISSANCES

  • 4. Robert Lamoureux, comédien français.
  • 20. Frederico Fellini, metteur en scène italien.
  • 27. Claude Labbé, homme politique français.
  • 27. Helmut Zacharias, chef d’orchestre allemand.

DÉCÈS

  • 25. Amedéo Modigliani sculpteur et peintre italien (* l2.7.l884).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

12 janvier 1665 : Mort du mathématicien Pierre de Fermat.

J'aime et je partage...
12 janvier 1665 : Mort du mathématicien Pierre de Fermat.
Restituant dans un premier temps les écrits perdus des savants de l’antiquité, Fermat partageât avec Descartes, la gloire de l’application de l’algèbre à la géométrie des courbes, jeta avec Pascal les fondements de la doctrine des probabilités et ouvrit à Newton et à Leibniz la carrière du calcul de l’infini. Conseiller au parlement de Toulouse et né à Beaumont de Lomagne en 1607 ou 1608, Pierre de Fermat honora la magistrature par son intégrité, son dévouement à ses devoirs, et l’étendue de ses lumières qui le fit regarder, non seulement comme un des premiers jurisconsultes de son temps, mais comme l’un des plus savants hommes qui aient jamais existé. Sa vaste érudition lui avait procuré l’intelligence des auteurs de l’antiquité, au point de lui faire interpréter des passages qui avaient arrêtés les plus savants commentateurs. 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.