août 2020
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

8 janvier 1918 : Les quatorze points de Wilson.

J'aime et je partage...
8 janvier 1918 : Les quatorze points de Wilson.
Devant le Sénat américain, le 8 janvier 1918, le président Thomas Woodrow Wilson, reprend et développe un discours prononcé un an plus tôt, le 22 janvier 1917, devant la même assemblée. Dans ce premier discours, le président, représentant de la première puissance économique du monde, alors neutre, avait souhaité s’entremettre entre les belligérants de la guerre européenne.Viscéralement idéaliste et pacifiste en bon fils de pasteur qu’il était, il avait préconisé à peace without victory (« une paix sous victoire »), au grand scandale des uns et des autres. Ainsi n’avait-il pas envisagé la restitution de l’Alsace-Lorraine à la France. Mais les Etats-Unis avaient été ensuite contraints de s’engager dans le conflit, au côté de l’Entente franco-britannique. Il fallait dès lors, penser à une paix victorieuse, mais dans le respect du droit. C’est tout l’objet de ce nouveau discours.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.