octobre 2020
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Juin 1920

  • 1er. Espagne : création du parti communiste (PCE).
  • 4. France : premiers débats sur l’Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
  • 4. Traité de Trianon : signature du traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 4. Tunisie : fondation du Destour. parti nationaliste.
  • 4. France : un Farman Goliath bat le record du monde de durée de vol en volant 24 h.13′. l6″.
  • 5. Reprise des relations diplomatiques entre la Belgique et le Luxembourg.
  • 10. Italie : chute du cabinet Nitti.
  • 12. Les Russes reprennent Kiev aux troupes polonaises.
  • 12. Paris : première des « Mille et Une Nuits » mise en scène de Firmin Gémier.
  • 13. Genève : congres international des féministes.
  • 15. Les nouvelles frontières entre le Danemark et l’Allemagne sont fixées. Le Danemark se voit reconnaître le droit de souveraineté sur le Schlesvig du Nord.
  • 15. Italie : constitution du cabinet Giolitti.
  • 21. Boulogne : session du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.
  • 22. La Grèce lance avec succès une offensive contre les Turcs en Asie Mineure.

NAISSANCES

  • 7. Georges Marchais, homme politique français.
  • 11. AIbin Chalandon. homme politique français.
  • 27. Jean-Jacques Nathan, éditeur français.

DÉCÈS

  • 14. Gabrielle Réju, dite Réjane, actrice française (*6.6.1856).
  • 14. Max Weber. Sociologue et philosophe allemand (*21.4.1864).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

1er décembre 1789 : Les français découvrent la guillotine.

J'aime et je partage...
1er décembre 1789 : Les français découvrent la guillotine.
Le 1er décembre 1789, le député Joseph Ignace Guillotin, docteur de son état, suggère à la tribune de l’Assemblée constituante, que soit introduite l’égalité de tous les citoyens devant le juge. « Les délits du même genre, seront punis par le même genre de peine, quels que soient le rang et l’état du coupable » écrit-il dans son projet de loi. « Dans tous les cas, la loi prononcera la peine de mort, le supplice sera le même (décapitation) et l’exécution se fera par un simple mécanisme ». Sa proposition va déboucher sur une machine qui connaîtra très vite, une immense notoriété et portera, à son grand désappointement, son nom : la guillotine. Sous la terreur, un médecin lyonnais, J. M. V. Guillotin (sans aucun lien de parenté avec Joseph Ignace Guillotin), est exécuté par la guillotine. Cette coïncidence a contribué à répandre la légende, selon laquelle Guillotin aurait lui-même était exécuté par « sa » machine. En réalité, il est décédé de mort naturelle le 26 mars 1814, dans sa maison rue Saint Honoré à Paris. Il fut enterré deux jours plus tard, dans une concession temporaire au cimetière du Père Lachaise. Sa tombe a depuis longtemps disparu.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.