janvier 2020
L M M J V S D
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Janvier 1920.

  • 1*. Paris : développement du dadaïsme avec l’arrivée de l’écrivain roumain Tristan Tzara.
  • 3. USA : sur l’ordre du ministre de la Justice Palmer, 4 500 extrémistes de gauche sont arrêtés.
  • 10. Le traité de Versailles entre en vigueur.
  • 11. Paris : renouvellement de la totalité du Sénat pour la première fois.
  • 14. Paris : Léon Bourgeois est élu président du Sénat.
  • 15. Le maréchal Foch devient chef de la commission militaire de surveillance de l’Allemagne.
  • 16. : Paul Deschanel est choisi par les députés du groupe républicain comme candidat à la présidence de la République.
  • 16. Les Alliés exigent l’extradition de Guillaume II.
  • 17. France : P. Deschanel est élu à la présidence de la République.
  • 19. Paris : A. Millerand succède à Georges Clemenceau à la présidence du Conseil.
  • 23. Les Pays-Bas refusent l’extradition de Guillaume II
  • 26. Paris : constitution de la conférence des Ambassadeurs qui doit régler les questions non résolues par la conférence de la Paix.
  • 28. La Turquie renonce à l°Empire ottoman et aux provinces non turques.

NAISSANCES

  • 4. Robert Lamoureux, comédien français.
  • 20. Frederico Fellini, metteur en scène italien.
  • 27. Claude Labbé, homme politique français.
  • 27. Helmut Zacharias, chef d’orchestre allemand.

DÉCÈS

  • 25. Amedéo Modigliani sculpteur et peintre italien (* l2.7.l884).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

21 août 1941 : Attentat au métro Barbès

J'aime et je partage...

21 août 1941 : Attentat au métro Barbès
Le 21 août 1941, à Paris, un militant communiste de 22 ans, Pierre Georges, futur «colonel Fabien», se rend au métro Barbès et abat le premier Allemand qu’il croise sur le quai, l’aspirant Moser.
Cet attentat fait suite à l’invasion de l’URSS par la Wehrmacht et à l’entrée des communistes français dans la résistance contre l’occupant nazi.
L’objectif des communistes est l’affrontement frontal avec l’ennemi. Ils veulent de la sorte attiser la répression et immobiliser en France un maximum de divisions allemandes qui seront de ce fait rendues indisponibles pour combattre sur le front oriental, en URSS.
À Vichy, dès qu’est connu l’attentat du métro Barbès, le ministre de l’Intérieur Pierre Pucheu décide de punir le crime sans attendre en faisant exécuter six «communistes». De cette façon, il espère dissuader les Allemands de s’immiscer dans le maintien de l’ordre.
Dès le 23 août, une loi crée un nouveau tribunal, les Sections Spéciales, habilité à rejuger des condamnés en violation du sacro-saint principe de non-rétroactivité des lois (nulla poena sine lege).
Trois malheureux emprisonnés pour des délits mineurs ou la diffusion de tracts communistes sont extraits des prisons de Paris, rejugés à la hâte en qualité de présumés terroristes et guillotinés dès le lendemain matin dans la cour de la prison de la Santé. Les juges requis pour le tribunal n’osent cependant aller au bout de leur mission.
Ce n’est que le 24 septembre 1941 que le ministre obtient ses trois autres têtes, après avoir dû créer le 7 septembre un nouveau Tribunal d’État composé d’un seul magistrat «en activité ou en retraite» !

1 commentaire pour 21 août 1941 : Attentat au métro Barbès

  • Voilà qui montre l’autre exécrable aspect de la guerre : l’escalade dans l’horreur (et l’erreur intentionnelle) justifiée par des enjeux de pouvoir et de non ingérence dans ses « compartiments » y compris ceux créés par les aléas des conquêtes guerrières…occupants et occupés…
    Le pouvoir de Vichy, quoi qu’aient voulu ses dirigeants comme possibilité à diriger la « France de la zone libre » dans un esprit d’indépendance, a toujours été inféodé à celui des nazis…
    Le moindre attentat sur soldat ou officier allemand se soldait par l’exécution de victimes innocentes…
    On va encore l’évoquer ces prochains jours avec les 75 ans du massacre de Maillé…
    https://www.cgcp.asso.fr/leblog/2010/08/quand-paris-se-liberait-maille-devenait-village-martyr-%e2%80%a6/

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.