novembre 2019
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

NOVEMBRE 1919

  • 1er. France : création de la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens).
  •  2. USA : 500000 mineurs en grève : ils demandent 60% d’augmentation, 5 jours de travail hebdomadaire et des journées de 6 heures.
  • 2. Copenhague : accident de chemin de fer : 32 morts.
  • 4. Berlin : proclamation de la grève générale par les conseils d’entreprise d’obédience communiste : cet appel à la grève n’a qu’un succès partiel.
  • 6. 12904 marks sont rassemblés par les enfants suédois pour les enfants allemands nécessiteux.
  • 13. Marseille : l’Opéra est détruit par un incendie. Aucune victime.
  • 15. Prix Nobel de physique au professeur allemand Johannes Stark.
  • 18. USA : le Sénat rejette le traité de Versailles. Les américains ne signent pas la paix avec l’Allemagne.
  • 23. France : élections municipales.
  • 28. Grande-Bretagne : lady Astor est élue membre de la Chambre des communes : c’est la première femme à accéder à la députation.
  • 30. Paris : fin de la grève des ouvriers du livre parisien : un seul journal a paru, «La Presse de Paris », réalisé par tous les journaux réunis.
  • 30. France : élections législatives. Victoire du «bloc national », avec 75% des sièges. Les indépendants recueillent 50 sièges.

NAISSANCES
10. Moise Tschombé, homme d’État congolais († 29.6.l969).
10. François Périer, comédien français. († 29.6.2002)
DÉCÈS
15. Alfred Wemer, chimiste allemand (* 12.12.1866).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

6 novembre 1792 : Jemmapes

J'aime et je partage...

6 novembre 1792 : Jemmapes
Le 6 novembre 1792, les volontaires de l’armée française battent les soldats autrichiens à Jemmapes, près de Mons, en Belgique.
Six semaines après un premier succès à Valmy, la toute jeune République française décide de pousser son avantage contre les Prussiens et les Autrichiens qui la menacent d’invasion.
C’est en Belgique, possession des Habsbourg depuis Charles Quint, qu’ils portent leur effort. L’armée autrichienne est prise au dépourvu par l’offensive de Charles François Dumouriez.
Les Français sont portés par la ferveur révolutionnaire. Mais ils bénéficient surtout de l’avantage du nombre. Ils sont 55 000, soit deux fois plus nombreux que les Autrichiens.
La journée débute par une canonnade sans guère de résultat. Dumouriez lance ensuite plusieurs charges d’infanterie auxquelles participe le duc de Chartres (il sera bien plus tard roi de France sous le nom de Louis-Philippe I° !).
Les deux camps combattent bravement mais en désordre. À la mi-journée, après qu’ont été tués 2 000 hommes Français et autant d’Autrichiens, le duc de Saxe-Teschen se retire sans que Dumouriez se soucie de le poursuivre. Dans les jours qui suivent, les Autrichiens évacuent la Belgique sans demander leur reste.
Bien qu’incomplète, car elle n’a pas entamé les forces ennemies, la victoire de Jemmapes éloigne la crainte de l’invasion et magnifie la République française aux yeux de tous les Européens. La Révolution atteint des sommets de popularité jusqu’en Angleterre. Personne ne tient plus à la combattre.
Hélas, les révolutionnaires n’ont pas la sagesse de s’en tenir là. Dépassés par leur succès, les députés girondins de la Convention proposent d’étendre la guerre et d’annexer les régions occupées.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.