novembre 2019
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

NOVEMBRE 1919

  • 1er. France : création de la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens).
  •  2. USA : 500000 mineurs en grève : ils demandent 60% d’augmentation, 5 jours de travail hebdomadaire et des journées de 6 heures.
  • 2. Copenhague : accident de chemin de fer : 32 morts.
  • 4. Berlin : proclamation de la grève générale par les conseils d’entreprise d’obédience communiste : cet appel à la grève n’a qu’un succès partiel.
  • 6. 12904 marks sont rassemblés par les enfants suédois pour les enfants allemands nécessiteux.
  • 13. Marseille : l’Opéra est détruit par un incendie. Aucune victime.
  • 15. Prix Nobel de physique au professeur allemand Johannes Stark.
  • 18. USA : le Sénat rejette le traité de Versailles. Les américains ne signent pas la paix avec l’Allemagne.
  • 23. France : élections municipales.
  • 28. Grande-Bretagne : lady Astor est élue membre de la Chambre des communes : c’est la première femme à accéder à la députation.
  • 30. Paris : fin de la grève des ouvriers du livre parisien : un seul journal a paru, «La Presse de Paris », réalisé par tous les journaux réunis.
  • 30. France : élections législatives. Victoire du «bloc national », avec 75% des sièges. Les indépendants recueillent 50 sièges.

NAISSANCES
10. Moise Tschombé, homme d’État congolais († 29.6.l969).
10. François Périer, comédien français. († 29.6.2002)
DÉCÈS
15. Alfred Wemer, chimiste allemand (* 12.12.1866).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

2 novembre 1439 : Naissance de l'impôt permanent

J'aime et je partage...

2 novembre 1439 : Naissance de l’impôt permanent
L’impôt permanent apparaît en France le 2 novembre 1439 sous la forme d’une ordonnance promulguée à Orléans par Charles VII et destinée à financer une armée royale permanente.
Au Moyen Âge, le roi se contentait du revenu de ses domaines héréditaires pour subsister et entretenir sa cour. Comme les seigneurs, il pouvait aussi prélever des péages ou des taxes sur l’usage de « banalités » (fours, moulins…). Mais selon une tradition qui remonte à l’Antiquité romaine, il était inconcevable qu’il impose une taxe de quelque type que ce soit sur les revenus des propriétaires.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.