octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

SEPTEMBRE 1919

  • 3. Italie : le gouvernement accorde le droit de vote aux femmes.
  • 5. Paris : inauguration du nouveau pont de Notre-Dame par Raymond Poincaré.
  • 6. Vienne : l’Assemblée nationale autrichienne donne son accord pour la signature du traité de paix de Saint-Germain.
  • 10. Saint-Germain : signature du traité de paix entre les Alliés et l’Autriche.
  • 11. Grande-Bretagne et États-Unis : publication de la version anglaise du livre sur la guerre mondiale d’Erich Ludendorff qui encaisse 10000 livres sterling de droits d°auteur.
  • 12. Attaque italienne sur Fiume qui a été annexée par l’Italie, malgré les clauses du traité de Saint-Germain.
  • 12. Munich : déclaration politique d’Adolf Hitler à une réunion du Parti ouvrier allemand.
  • 15. Lyon : congrès de la CGT. Le secrétaire général Léon Jouhaux est critiqué.
  • 15. La Chine met fin à l’état de guerre avec l’Allemagne.
  • 17. Anvers : manifestation des diamantaires.
  • 18. Berlin : première du film d’Ernst Lubitsch « Madame Du Barry ».
  • – 21. L’Orient-Express reprend sa liaison régulière entre Paris et Constantinople.
  • 22. USA : grève des ouvriers sidérurgistes.
  • 28. Luxembourg : par 66811 voix sur 90981, les Luxembourgeois se prononcent pour le maintien de la monarchie.
  • 28. Grande-Bretagne : grève des cheminots.
  • 29. Suède : instauration de la journée de 8 heures.

NAISSANCE

  • 15. Fausto Coppi, coureur cycliste italien († 2.l.l960).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

LE CRÉATEUR DE LA FONDERIE DE CANONS DE RUELLE

J'aime et je partage...

LE CRÉATEUR DE LA FONDERIE DE CANONS DE RUELLE

Le vaste établissement de Ruelle doit sa création au marquis de Montalembert, né en 1714, à Angoulême, l’ami de Carnot, le concurrent de Bonaparte à l’Académie des sciences ; après Vauban, le plus grand ingénieur militaire qu’ait eu la France, et, comme lui, un savant de puissant esprit. Montalembert fut général au service de la Suède, membre de l’ancienne Académie des sciences en 1747, à l’âge de trente-trois ans ; pour se délasser, il fit avec succès nombre de chansons, de contes en vers et de comédies de sociétés. Ce fut également un patriote ; un des premiers parmi la noblesse, il avait accepté la Révolution ; on cite même ce fait qu’il abandonna alors une pension obtenue pour une grave blessure, afin de ne pas être à la charge de l’Etat.
Sa conduite aux sièges de Kehl et de Philipsbourg fut d’un héros ; la campagne des armées russe et suédoise qu’il inspira pendant la guerre de Sept Ans fut d’un grand capitaine ; sa défense de l’île d’Oléron, son livre sur l’Art défensif supérieur à l’art offensif sont d’un ingénieur militaire de premier ordre, comme son grand ouvrage sur les Fortifications perpendiculaires de l’art défensif. Il mourut en 1800.

Les idées de Montalembert furent, en leur temps, une révolution ; elles sont un peu oubliées aujourd’hui par suite de la transformation de l’armement. Mais ce qui reste de-son œuvre, la fonderie de Ruelle, dont il construisit les premiers bâtiments en 1750, est bien vivant encore.

Bulletin de la Société charentaise des études locales (1920) – Gallica.fr

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.