"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

MAI 1919

  • – 1er. Violents affrontements aux manifestations du 1er Mai à Paris, la police intervient devant le Palais-Bourbon.
  • – 3. Les troupes françaises quittent l’Ukraine.
  • – 3. Allemagne : écrasement de la république des Conseils de Bavière.
  • – 4. Pékin : manifestation nationaliste et étudiante contre le transfert des intérêts allemands au Japon. Ce mouvement du 4 mai dégénère en véritable revendication de l’indépendance de la Chine.
  • – 4. Katanga (province du Congo belge) : grève des ouvriers de l’Union minière et des chemins de fer.
  • – 7. Versailles : remise des conditions de paix à la délégation allemande.
  • – 7. Élection du nouveau président des États-Unis du Brésil :Epitacio Pessoa.
  • – 10. Le coureur cycliste Henri Pélissier, déjà vainqueur du Paris-Roubaix, devient champion de France.
  • – 12. Berlin : l’Assemblée nationale déclare que les conditions de paix proposées par les Alliés sont inacceptables.
  • – 13. Belgique : la durée maximale de la journée de travail est fixée à 9 heures.
  • – 14. Jugement dans le procès Liebknecht : 2 condamnations et 6 acquittements pour l’assassinat du fondateur du parti communiste allemand.
  • – 14. Paris : arrivée de la délégation autrichienne dirigée par le chancelier Renner et le président Cammash.
  • – 18. Proclamation de la république du Palatinat. Les Français appuient la séparation de cette région du Reich.
  • – 28. Les villes d°Eupen, Moresnet et Malmédy sont rattachées à la Belgique.
  • – 29. Les Allemands réquisitionnent toujours le bétail de Malmédy, pourtant occupée, par les Anglais.
  • Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

15 mars 1939 : La Wehrmacht entre à Prague

J'aime et je partage...

15 mars 1939 : La Wehrmacht entre à Prague
Le 15 mars 1939, l’armée allemande occupe sans combat la Bohême-Moravie, une région d’Europe centrale, peuplée de Tchèques et d’Allemands. En 1918, elle a constitué un nouvel État avec la Slovaquie : la Tchécoslovaquie.
La veille, Hitler, chancelier du IIIe Reich, a convoqué à Berlin le président tchèque Hacha, qui a succédé au président Benès après les accords de Munich, six mois plus tôt. Il le somme de « remettre en pleine confiance entre les mains du Führer le destin du peuple et du pays tchèques » sous peine de réduire Prague en cendres. C’est ainsi que la croix gammée flotte désormais sur le Hradschin, le château royal qui domine Prague !
La Bohême-Moravie devient un protectorat du Reich. C’est la première fois qu’un État européen est ainsi asservi et réduit à l’état de colonie. Le même jour, le 14 mars 1939, les Slovaques portent par ailleurs à leur tête Monseigneur Josef Tiso, un prêtre devenu le chef du Parti populaire slovaque Il fait de la Slovaquie un État indépendant mais vassal du Reich… Au vu de ce coup de force de Hitler, beaucoup d’Européens prennent conscience de l’imminence d’une guerre généralisée.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.