janvier 2019
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Mars 1919

1er. La Belgique se met à l’heure d’été.

1er. Henri Farman est autorisé à établir une liaison aérienne entre Bruxelles et Paris.

3. Pologne : le gouvernement demande à l°Allemagne la reconstitution des frontières

polonaises de 1772.

3. Berlin : le Parti communiste allemand appelle à la grève générale.

4. Moscou : fondation par Lénine de la IIIe Internationale, dite Internationale communiste.

4. France : le Sénat ratifie la loi autorisant les époux divorcés et remariés à divorcer une deuxième fois.

9. Bruxelles : premier match de football d’après-guerre : Belgique et France à égalité : 2 à 2.

10. Le conseil des Alliés est favorable à l’intégration à la Belgique des villes d’Eupen et de Malmédy.

13. La Grande-Bretagne cesse de soutenir le franc sur le marché des changes.

15. France : l’anarchiste Louis Cottin, auteur de l’attentat contre Georges Clemenceau. est condamné à mort par le Conseil de guerre.

2l. L’Allemagne commence à livrer sa flotte commerciale aux Alliés.

21. Hongrie : le Parti communiste hongrois, dirigé par Bela Kun, prend le pouvoir à la faveur d’une insurrection révolutionnaire.

23. Italie : Benito Mussolini fonde le mouvement italien fasciste (« Fasci di Combattimento »).

25. David Lloyd George, se démarque de la position française sur l’Allemagne.

27. Belgique : à la Chambre début des débats sur le suffrage universel.

31. France : entrée en vigueur de la loi sur les pensions de guerre.

31. Allemagne : insurrection révolutionnaire dans la Ruhr.

 

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Tintin en Poitou...

J'aime et je partage...

« Tintin » aujourd’hui nonagénaire !… Souvenez-vous… cette revue pour « jeunes » de 7 à 77 ans… et ces albums aux histoires rocambolesques qui nous transportaient joyeusement du passé vers le futur et nous faisaient voyager à travers le monde au gré des expéditions d’un petit reporter en culotte de golf. Ce petit jeune homme hyperactif à la houppette surplombant un visage rond le plus souvent marqué par l’étonnement face à la cascade des événements ponctuant ses aventures aux rebondissements les plus improbables… disons le, son personnage et ceux, atypiques, hauts en couleur, qui gravitent tumultueusement autour de lui, ont bien amusé notre enfance et suscité de bons et sains éclats de rire … Sacrée jeunesse !

Et ne voilà-t-il pas, qu’à la Une de la Nouvelle République du Vendredi 16 Septembre 2011, au dessus d’une ancienne photo d’un jeune homme sur une motocyclette d’avant guerre, libellé en gros caractères, ce titre surprenant : « Robert Sexé le modèle de Tintin », nous saute à la figure …


Mais qui était ce Robert Sexé ? Alors, poussé par la curiosité, je me plonge dans la lecture de l’article correspondant qui s’étale sur deux pages intérieures de notre quotidien favori ; voici ce qui en ressort :

Robert Sexé est né le 17 Novembre 1890 à La Roche-sur-Yon en Vendée . Orphelin très jeune, il réside alors dans la maison familiale de Saint Benoit ‘(Vienne) . Cette maison correspond à l’ancienne mairie. Il va faire ses études au Collège Sain-Joseph à Poitiers. Elève assidu, il obtiendra son baccalauréat ès lettres puis, sur le plan universitaire fera une formation en philosophie, lettres et droit. Finira ses études à Londres à la london-scholl of economics en 1912 époque à laquelle, il s’achète sa première moto Rudge Suite à cela il est Envoyé spécial à la guerre des Balkans .

Engagé volontaire pendant la première guerre mondiale en tant que motocycliste, il est affecté comme reporter de guerre et agent de liaison. A la fin de la guerre il est dépêché en Allemagne occupée comme interprète. C’est là qu’il rencontre Rosy Kelly qui deviendra s femme.

Il effectue alors de nombreux raids :

– Paris-Constantinople-Paris en 1924

– Paris-Moscou et participation au circuit des Soviets en 1925

– Le Premier Tour du Monde en moto sur des trajets périlleux réalisé avec Henri Andrieux en 1926. Ils parcourent plus de 33000 kms dont 22 000 kms avec leurs motos Gillet-Herstal des machines de plus de 200 kilos qu’il faut parfois pousser dans la boue sur des kilomètres avant de se dégager de ces pistes fangeuses … Au cours de cette expédition ils rencontreront des peuplades de civilisations anciennes dont ils ont été les derniers témoins occultes…

– En 1939 au moment où éclate le deuxième conflit mondial il est au Liban effectuant son 4ième tour d’Europe. Là, il intègre à nouveau l’Armée française.

– Après la guerre, il participe à différentes concentrations de motos anciennes comme le rallye des Eléphants en Allemagne où il participe encore à l’âge de 82 ans .

– En 1986, à l’âge de 96 ans, il décède à Saint-Benoît quelques années après sa femme Rosy, ayant légué toutes ses documents de voyage, photos et reportages à un de ses chroniqueurs ami Janpol Schulz de Pompaire près de Parthenay. Ce dernier, avec son épouse Arlette, pour le centenaire de la naissance du célèbre globe-trotter inaugure le Musée de l’Aventure et du Souvenir au vieux Château d’Airvault le 17 Novembre 1990.

Jean-Paul Schulz soutiendra alors cette théorie selon laquelle, Robert Sexé aurait inspiré Hergé pour la création du personnage de Tintin. Bien qu’il n’existe aucune preuve d’une rencontre formelle entre le créateur des aventures de l’intrépide reporter de la bande dessiné et le véritable globe-trotter à motocyclette, bien des similitudes mentionnées Janpol apparaissent si frappantes qu’il est difficile de ne pas faire ce rapprochement entre le célèbre personnage de la fiction et son modèle authentique aventurier … et quand on apprend, qu’au cours des nombreuses compétitions moto auxquelles il a participé, Robert Sexé était souvent accompagné de son mécanicien, (à cette époque Recordman du monde à la vitesse de 224 km/h !…), que cet équipier aussi bon mécano que grand sportif, s’appelait René Milhoux alors on se dit que la thèse accrédité par Janpol Schulz n’a rien d’invraisemblable d’autant que le premier raid qui a rendu célèbre le motocycliste poitevin s’est effectuée entre Paris et Moscou, en 1925 et que le premier Album d’Hergé s’intitule « Tintin chez les Soviets » … Il ne peut s’agir d’une simple coïncidence non ?…

Quant à la moto du tour du monde 1926, la Gillet-Herstal flanquée de ses deux réservoirs d’une capacité totale en carburant dépassant les 40 litres, elle est entré en 2001 au musée Auto-Moto-Vélo de Châtellerault. (En ce moment, en réserve pour restauration, cette pièce rare n’est pas encore exposée).

Le sujet « Tintin » c’est bien dans l’air du temps avec la sortie prochaine « Le secret de la Licorne » film en 3D de Steven Spielberg… S’ajoute à cela la parution dès ce mois d’aout dernier de « La Licorne à construire » en 125 numéros, aux éditions Hachette… Enfin, un document télévisé de 52’ va bientôt être diffusé par la BBC. Un documentaire comportant l’interview de Janpol Schulz expliquant les rapprochements qu’il fait entre Robert Sexé et Tintin, une interview effectuée à Bruxelles, au bar « La fleur de papier » longtemps fréquenté par Hergé…

1 commentaire pour Tintin en Poitou…

  • Par souci chronologique, je précise que cet article a été publié antérieurement sur mon blog « Le Mirebalais Indépendant » en Septembre 2011.
    Voilà pour mieux circonstancier certaines informations contenues dans cet article réactualisé sur ces pages, à l’occasion des 90 ans de « Tintin ».

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.