novembre 2018
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

Novembre 1918

1er. Allemagne : révolte des marins de la rade de Kiel.

3. Signature de l’armistice entre l’Autriche et les Alliés.

5. Allemagne : mouvement de grève générale.

7. Munich : le socialiste Kurt Eisner proclame la république des Conseils de Bavière.

8. La Roumanie déclare la guerre à l’Allemagne.

9. Allemagne : le mouvement révolutionnaire contraint l’empereur Guillaume II à abdiquer. Le chancelier Max de Bade démissionne.

9. L’empereur allemand Guillaume II s’exile aux Pays-Bas.

9. Allemagne : la République est proclamée.

11. Rethondes : signature de l’armistice : l’Allemagne capitule et restitue a la France l’Alsace-Lorraine.

11. Autriche : l’empereur Charles 1er abdique.

13. Armistice entre les Alliés et la Hongrie.

13. La Russie résilie le traité de Brest-Litovsk.

14. Pologne : Jozef Pilsudski devient chef d’État avec pleins pouvoirs dictatoriaux.

14. Tchécoslovaquie : Thomas Masaryk est élu président de la République.

17. Les Allemands évacuent Bruxelles.

21. Belgique : le roi Albert 1er rentre à Bruxelles. Un nouveau gouvernement est constitué.

21. Les dernières troupes allemandes évacuent l’Alsace-Lorraine.

25. France : Philippe Pétain entre dans Strasbourg.

NAISSANCE

9. Spyrou Agnopoulos, dit Spyrou Agnew. homme politique nord-américain.

DÉCÈS

10. Wilhelm Apollinaris Kostrowitsky, dit Guillaume Apollinaire, poète et romancier français (* 26.8. 880).

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

9 novembre 1918 : Abdication de Guillaume II

J'aime et je partage...

9 novembre 1918 : Abdication de Guillaume II
Honni par les chefs alliés qui voient en lui le responsable de la Grande Guerre, l’empereur allemand Guillaume II se résigne à abdiquer le 9 novembre 1918. Le chancelier Maximilien de Bade se démet également et cède la direction du gouvernement au leader du parti social-démocrate allemande (PSD) Friedrich Ebert.
Dans le même temps, de sa propre initiative, Philipp Scheidemann, autre leader du PSD, proclame du balcon du Reichstag l’avènement de la République allemande. Il appartiendra à une assemblée constituante réunie à Weimar trois mois plus tard d’en poser les fondations.
Pour les sociaux-démocrates comme pour les chefs de l’armée, l’urgence est de prévenir la contagion révolutionnaire qui menace d’emporter le pays après la Russie. Dès le lendemain, les militaires répriment les mouvements spartakistes apparentés aux bolchéviques russes cependant que les gouvernants civils engagent les négociations d’armistice avec les Alliés.

3 commentaires pour 9 novembre 1918 : Abdication de Guillaume II

  • avatar Mercier Eugène 106

    Bonjour mon grd père marié a 20a et ma grd mère a16a,mon grd père est tombé en BELGIQUE n’avais pas 22a le 22A aôut 2014 et mon père était né le 17/11/1943,je vais sur sa tombe souvent,j’y suis allez cette année pour les cérémonies le 19/08/2018; les BELGES n’oublie pas les sacrifices de nos grand pères tombés sur leurs solet j’ai 4 fois 20a + 2 bientot; j’y suis allez pour la première fois avec mon père a 13a. bonne réception.

  • avatar Foulques Josseaume

    Il faut savoir que les dernières recherches des historiens sont formelles : Guillaume II était un pacifiste convaincu tout en sachant que son pays risquait l’encerclement d’où une politique étrangère musclée et parfois imprudente, mais ce sont ces généraux qui ont poussé à la guerre. Vers le 4 ou 5 août 1914 Guillaume II a pris la décision de tout arrêter, la mobilisation générale et donc la guerre mais les généraux de l’état major lui ont fait savoir que c’était impossible. Lire l’excellent ouvrage de Charles Zorgbibe , « Guillaume II le dernier empereur allemand ». Décidément la vérité n’est pas toute noire d’un côté et toute rose de l’autre, l’histoire étant toujours écrite par les vainqueurs…

    • Bonsoir Monsieur Jousseaume,

      Hum… un empereur de cette envergure dépassé par la volonté de ses généraux cela parait bien étonnant mais comme vous le laissez entendre les historiens ne content pas toujours la même histoire lorsqu’elle doit s’écrire dans un camp et dans l’autre.
      Il est vrai que l’empereur Guillaume II nous a souvent été présenté comme un va-t-en guerre plutôt qu’un pacifiste…
      En demeure que le contentieux était lourd entre les deux nations Allemande et Française, à ce début du XXe siècle.
      Pour nous, la revanche après le désastre de Sedan en 1870 avec la perte de l’Alsace et la Lorraine… Il faut bien en convenir, en Août 14 Nos soldats et leurs chefs sont partis pour en découdre vivement pensant être de retour à Noël…(Nous étions aussi les agresseurs)

      La différence avec la grande guerre suivante, c’est que celle-ci,déclarée en 39, nous n’en voulions pas et surtout n’étions militairement pas prêts à la faire avec un gros déficit au niveau matériel et équipement. La guerre éclair pour les Allemands qui ne voulaient surtout pas un enlisement dans une guerre de position à base de tranchées.

      Mais bon, comme on dit, on ne refait pas l’Histoire…
      Par contre, il est sûr qu’il est important, au niveau d’aussi graves événements que les guerres, d’en comprendre le mieux possible les tenants et aboutissants et d’être réceptif à tout nouvel éclairage.

      Indispensable pour tenter de maintenir la Paix et d’entretenir une meilleur compréhension et de bonnes relations entre peuples de culture différente.

      C’est vraiment d’actualité à ce moment du centenaire de l’armistice.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.