septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

AOÛT 1918

— 1er. I 000000 de femmes travaillent dans les usines aux Etats-Unis.

– 6. France : sur proposition de Georges Clemenceau. Ferdinand Foch est promu maréchal de France et Philippe Pétain reçoit la médaille militaire.

– 8. France : premières offensives alliées en direction du département du Nord.

– 8. Russie : l’armée rouge, dirigée par Leon Trotski. commissaire du peuple à la Guerre, reconquiert la ville de Kazan alors aux mains de l`armée blanche.

– 8. Belgique : Guillaume II, empereur d’Allemagne. Déclare à Spa : «Nous sommes à la limite de nos forces».

– 8. Japon : début des «émeutes du riz», dues å la famine.

– 10. France : les Alliés reprennent Montdidier, dans la Somme, et font 30000 prisonniers allemands.

– 17. Les forces ottomanes réoccupent l’Arménie et effectuent une offensive dans les monts du Caucase.

– 21. importante attaque britannique sur Arras (Pas-de-Calais) : le front allemand recule.

– 21. Allemagne : attaque aérienne française au-dessus de Karlsruhe.

– 12. Silésie : de nombreux jeunes gens se réfugient dans les forêts pour échapper l’incorporation militaire.

– 28. Retrait des troupes allemandes du front de Le Somme et de celui d’Ypres, dans les Flandres.

– 30. Russie soviétique : la socialiste-révolutionnaire de droite Fanny Dora-Kgplan tente d’assassiner Lénine et le blesse grièvement.

– 31. Moscou : le consul général britannique. Bruce Lockhart, accusé de menées contre-révolutionnaires est arrêté.

NAISSANCE

– 25. Léonard Bernstein, compositeur américain.

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

8 septembre 1760 : Capitulation de Montréal

J'aime, donc je partage...

8 septembre 1760 : Capitulation de Montréal
Quelques mois après la chute de Québec aux mains des Anglais, le chevalier de Lévis remporte le 28 avril 1760 une spectaculaire victoire à Sainte-Foye, près de Québec, mais ne peut empêcher Montréal, dernière ville française du Canada, d’être à son tour assiégée par trois armées ennemies d’un total de 11.000 hommes.
Il sollicite du gouverneur de Vaudreuil la permission de tenter une sortie avec ses 2.400 hommes, pour l’honneur. Mais le gouverneur juge toute résistance inutile, attendant seulement des assiégeants qu’ils garantissent l’intégrité physique des habitants et leur droit de pratiquer la religion catholique (à son retour en France, cette capitulation sans gloire lui vaudra d’être enfermé à la Bastille).
Les Anglais l’acceptent mais comme ils refusent par ailleurs aux défenseurs de la ville les honneurs de la guerre, le chevalier de Lévis ordonne à ses troupes de « brûler leurs drapeaux pour se soustraire à la dure condition de les remettre aux ennemis » dans la nuit qui précède la reddition. Celle-ci est signée le 8 septembre 1760.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.