septembre 2018
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Janvier 1919

1er Allemagne : R. Luxemburg et K. Liebknecht fondent le parti communiste allemand.

12. Berlin : sanglante répression par les troupes gouvernementales de l’insurrection spartakiste.

14. L°Allemagne libère tous les prisonniers de guerre, les Alliés ne relâchent que les prisonniers malades.

15. Allemagne : assassinat de Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht.

17. Naufrage du paquebot «Chaounia››, en route vers le Pirée; 185 disparus.

18. Versailles : ouverture de la conférence des Alliés en vue de la préparation du traité de paix.

19. Jules Védrines atterrit sur le toit des Galeries Lafayette.

23. Gand : réouverture solennelle de l°université française.

25. Paris : l°usine de munitions d’André Citroën, au quai de Javel, devient une usine d’automobile.

25. Les Alliés approuvent le plan du président américain Woodrow Wilson pour la fondation de la Société des nations.

27. Aviation : H. Roget et F. Coli traversent la Méditerranée en 5 heures.

30. Les Alliés avancent 10 milliards de francs belges à la Belgique.

NAISSANCES

5. Jacques Laurent, dit Cécil Saint-Laurent, écrivain français.

15. Maurice Herzog, alpiniste et homme politique français.

DECES

6. Theodore Roosevelt, homme d’Etat américain (* 27.lO.l858.

15. Rosa Luxemburg. théoricienne et propagandiste socialiste allemande (* 5.3.l87l).

15. Karl Liebknecht, propagandiste socialiste allemand (*l3.8.l87l).

 

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

 

 

 

20 septembre 1792 : Droit au divorce et interdiction des vœux perpétuels

J'aime et je partage...

20 septembre 1792 : Droit au divorce et interdiction des vœux perpétuels
Avant de se séparer et laisser la place à la 1ère République française, l’Assemblée législative vote le 20 septembre 1792 une loi qui, tout à la fois, autorise le divorce et interdit les vœux perpétuels (la possibilité d’entrer au couvent). Pour les révolutionnaires, en effet, la Liberté exige qu’aucun engagement ne soit irrévocable !
Dans le même temps, les officiers municipaux se voient confier la tenue des registres d’état-civil (naissances, mariages et décès). Cette fonction capitale, dévolue aux curés depuis l’ordonnance de Villers-Cotterêts, va ajouter au prestige des conseils municipaux institués par la loi du 14 décembre 1789.
Notons qu’un an plus tôt avait déjà été institué le mariage civil.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.