juillet 2018
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

AOÛT 1918

— 1er. I 000000 de femmes travaillent dans les usines aux Etats-Unis.

– 6. France : sur proposition de Georges Clemenceau. Ferdinand Foch est promu maréchal de France et Philippe Pétain reçoit la médaille militaire.

– 8. France : premières offensives alliées en direction du département du Nord.

– 8. Russie : l’armée rouge, dirigée par Leon Trotski. commissaire du peuple à la Guerre, reconquiert la ville de Kazan alors aux mains de l`armée blanche.

– 8. Belgique : Guillaume II, empereur d’Allemagne. Déclare à Spa : «Nous sommes à la limite de nos forces».

– 8. Japon : début des «émeutes du riz», dues å la famine.

– 10. France : les Alliés reprennent Montdidier, dans la Somme, et font 30000 prisonniers allemands.

– 17. Les forces ottomanes réoccupent l’Arménie et effectuent une offensive dans les monts du Caucase.

– 21. importante attaque britannique sur Arras (Pas-de-Calais) : le front allemand recule.

– 21. Allemagne : attaque aérienne française au-dessus de Karlsruhe.

– 12. Silésie : de nombreux jeunes gens se réfugient dans les forêts pour échapper l’incorporation militaire.

– 28. Retrait des troupes allemandes du front de Le Somme et de celui d’Ypres, dans les Flandres.

– 30. Russie soviétique : la socialiste-révolutionnaire de droite Fanny Dora-Kgplan tente d’assassiner Lénine et le blesse grièvement.

– 31. Moscou : le consul général britannique. Bruce Lockhart, accusé de menées contre-révolutionnaires est arrêté.

NAISSANCE

– 25. Léonard Bernstein, compositeur américain.

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

13 juillet 1380 : Mort du connétable Bertrand Du Guesclin

J'aime, donc je partage...

13 juillet 1380 : Mort du connétable Bertrand Du Guesclin
Le 13 juillet 1380, le connétable Bertrand Du Guesclin (60 ans) est pris d’un malaise en assiégeant Châteauneuf-de-Randon, un repaire de routiers qui sème la désolation dans la région du Gévaudan. Il semble qu’il ait bu imprudemment de l’eau croupie ou trop froide.
Faisant ses adieux aux capitaines qui l’ont suivi pendant plus d’un quart de siècle, il leur rappelle une injonction aujourd’hui oubliée de la plupart des combattants : « N’oubliez pas ce que je vous ai répété mille fois, qu’en quelque pays que vous fassiez la guerre, les gens d’église, les femmes, les enfants, et même le peuple, ne sont point vos ennemis ».
Le gouverneur de la place, qui avait dès la veille promis se rendre, vient solennellement déposer les clés de la forteresse sur le cercueil du connétable ! Le roi Charles V, en reconnaissance des services rendus par Du Guesclin, ordonne que son corps soit porté à Saint-Denis, pour être inhumé à côté du tombeau qu’il s’est fait préparer. Lui-même le suit de peu dans la mort, le 16 septembre 1380.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.