juin 2018
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

AOÜT 1919

  • 4. Paris : inauguration du musée Rodin.
  • 4. Hongrie : la république des Conseils de Hongrie est écrasée après 133 jours d’existence. Les troupes roumaines entrent à Budapest.
  • 5. Turquie : début du soulèvement militaire dirige par Mustafa Kemal contre la monarchie ottomane.
  • 6. Les États-Unis cessent le blocus économique contre la Russie soviétique. Les échanges commerciaux reprennent entre les deux pays.
  • 8. New York : Herbert Hoover, délégué du gouvernement américain pour l’aide alimentaire à l’Europe, demande aux travailleurs européens d’augmenter leur productivité.
  • 8. Le Parlement belge ratifie le traité de Versailles.
  • 8. Paris : le sergent Charles Godefroy, aux commandes de son biplan «Chasse », vole sous l’Arc de Triomphe, là où 3 semaines plus tôt, passait le cortège des armées. « le défilé, a-t-il déclaré, ne comprenait p nos « oiseaux ». J’ai voulu que l’avion ait sa part de triomphe.
  • 10. Les Anglais relâchent des prisonniers allemands : 800 grands blessés arrivent à Cologne.
  • 22. Des détachements de l’armée de la République autonome d’Ukraine massacrent plus de 5000 juifs dans la province de Podolie.
  • 25. Les États-Unis réclament à l”Allemagne, en réparation du torpillage du paquebot « Lusitania ›› par un de leurs sous-marins, la cession de l’île de Yap en Micronésie.
  • 28. Haute-Silèsie : une révolte appuyée par la Pologne est écrasée par les troupes allemandes.
  • 29. Belgique : entrée en vigueur de la loi Vandervelde sur l’alcoolisme.

NAISSANCE

  • 15. Menie Grégoire, journaliste française.

DÉCÈS

  • 11. Andrew Carnegie, industriel et philanthrope américain (*25.11.1835).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

L'ABBAYE DE NANTEUIL-EN-VALLÉE

J'aime et je partage...

L’ABBAYE DE NANTEUIL-EN-VALLÉE

Nanteuil possédait autrefois une abbaye de l’ordre de Saint-Benoît, fondée par Charlemagne, selon l’opinion commune.

Ruinée par les Normands au début du IX° siècle, elle fut reconstruite vers la fin de l’an 1000, grâce aux largesses des seigneurs voisins, et reçut de nombreuses donations aux XII° et XIII° siècles. Incendiée par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, elle se releva encore une fois de ses 1 ruines et subsista jusqu’en 1770, date à laquelle elle fut supprimée par l’évêque de Poitiers. Il n’existe plus de ce magnifique monument qu’une belle ruine appelée le Trésor de Nanteuil : c’est une tour carrée, ornée sur chaque face de trois hautes arcatures.

Près’ de l’abbaye coule un ruisseau, dont les eaux très froides ont une nature pétrifiante. Il sort d’un souterrain dont l’issue, selon la croyance du pays, se trouverait près de Charroux, à 28 kilomètres de distance. »
(D’après MARVAUD, Géographie de la Charente).

Voici une légende, relative à la fondation de l’abbaye, telle qu’elle me fut maintes 1 fois contée par les anciens du pays.
C’était en l’an de grâce 8 ou 900. De nombreux ouvriers travaillaient à élever les murs d’une abbaye, près de Charroux (Vienne). Tous étaient des environs, sauf un, venu on ce sait d’où. Il parlait peu, travaillait beaucoup et avec grande habileté. Un jour ses compagnons, revenant au chantier, virent l’inconnu déjà monté sur son échafaudage. Son visage était entouré d’un nimbe lumineux. Il prit son marteau, le plaça sur une pierre et lança le tout dans l’espace en disant : « Où cette pierre tombera, une autre abbaye s’élèvera, et un chemin souterrain à Charroux la reliera. » Quand les ouvriers stupéfaits eurent vu la pierre disparaître à l’horizon, ils tournèrent les yeux vers l’échafaudage, mais l’inconnu avait disparu. On ne le revit jamais.

La pierre tomba à Nanteuil et une autre abbaye s’éleva en ce lieu, près d’un souterrain clans lequel coule un ruisseau. ?
. L’eau du souterrain coule toujours dans le jardin, bien abrité des anciens moines ; mais maintenant, à sa sortie, elle alimente les bassins d’un établissement de pisciculture. Ensuite, passant sous les rues, sous les maisons, elle va se perdre dans le clair et joli ruisseau de l’Argentor.

M. SABELLE, institutrice à Villejésus.

 

Bulletin de la Société charentaise des études locales (1920) – Gallica.fr

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.