juin 2018
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

SEPTEMBRE 1919

  • 3. Italie : le gouvernement accorde le droit de vote aux femmes.
  • 5. Paris : inauguration du nouveau pont de Notre-Dame par Raymond Poincaré.
  • 6. Vienne : l’Assemblée nationale autrichienne donne son accord pour la signature du traité de paix de Saint-Germain.
  • 10. Saint-Germain : signature du traité de paix entre les Alliés et l’Autriche.
  • 11. Grande-Bretagne et États-Unis : publication de la version anglaise du livre sur la guerre mondiale d’Erich Ludendorff qui encaisse 10000 livres sterling de droits d°auteur.
  • 12. Attaque italienne sur Fiume qui a été annexée par l’Italie, malgré les clauses du traité de Saint-Germain.
  • 12. Munich : déclaration politique d’Adolf Hitler à une réunion du Parti ouvrier allemand.
  • 15. Lyon : congrès de la CGT. Le secrétaire général Léon Jouhaux est critiqué.
  • 15. La Chine met fin à l’état de guerre avec l’Allemagne.
  • 17. Anvers : manifestation des diamantaires.
  • 18. Berlin : première du film d’Ernst Lubitsch « Madame Du Barry ».
  • – 21. L’Orient-Express reprend sa liaison régulière entre Paris et Constantinople.
  • 22. USA : grève des ouvriers sidérurgistes.
  • 28. Luxembourg : par 66811 voix sur 90981, les Luxembourgeois se prononcent pour le maintien de la monarchie.
  • 28. Grande-Bretagne : grève des cheminots.
  • 29. Suède : instauration de la journée de 8 heures.

NAISSANCE

  • 15. Fausto Coppi, coureur cycliste italien († 2.l.l960).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

30 juin 1921 : Scandale de la Banque industrielle de Chine

J'aime et je partage...

30 juin 1921 : Scandale de la Banque industrielle de Chine
Le 30 juin 1921 éclate un scandale qui met en lumière la collusion entre diplomatie et finance. Elle implique les fils du grand chimiste et homme politique Marcelin Berthelot : André, fondateur en 1913 de la Banque industrielle de Chine, et Philippe, secrétaire général du ministère des Affaires Étrangères, qui contribua aux négociations du traité de Versailles.
André place les emprunts du gouvernement chinois sur le marché français. Mais bientôt, son activité fléchit. Philippe convainc alors le riche et influent Horace Finaly, directeur de la Banque de Paris et des Pays-bas, de renflouer la banque de son frère. Il se prévaut du soutien du président du Conseil Aristide Briand et du président de la République Alexandre Millerand.
Mais il faut toujours plus d’argent et le ministre des finances, Paul Doumer, qui a partie liée avec un établissement concurrent, la Banque d’Indochine, rechigne à sauver la Banque industrielle de Chine. Il exige que le Parlement l’autorise à émettre un emprunt. Le scandale éclate le 30 juin 1921, avec la fermeture des guichets de la banque.
L’extrême droite royaliste sonne la charge dans l’Action française, mais la grande presse, largement tenue par Horace Finaly, continue à défendre les Berthelot. Philippe Berthelot est contraint de démissionner à la fin de l’année lorsqu’on s’aperçoit qu’il a écrit des télégrammes au nom du président du Conseil sans le prévenir. Aristide Briand démissionne à son tour en janvier 1922. Raymond Poincaré, nouveau président du Conseil, fait condamner le secrétaire général du Quai d’Orsay à dix ans d’exclusion de la fonction publique… En 1925, Briand, de retour au gouvernement, le réintègre au ministère.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.