"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

Janvier 1919

1er Allemagne : R. Luxemburg et K. Liebknecht fondent le parti communiste allemand.

12. Berlin : sanglante répression par les troupes gouvernementales de l’insurrection spartakiste.

14. L°Allemagne libère tous les prisonniers de guerre, les Alliés ne relâchent que les prisonniers malades.

15. Allemagne : assassinat de Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht.

17. Naufrage du paquebot «Chaounia››, en route vers le Pirée; 185 disparus.

18. Versailles : ouverture de la conférence des Alliés en vue de la préparation du traité de paix.

19. Jules Védrines atterrit sur le toit des Galeries Lafayette.

23. Gand : réouverture solennelle de l°université française.

25. Paris : l°usine de munitions d’André Citroën, au quai de Javel, devient une usine d’automobile.

25. Les Alliés approuvent le plan du président américain Woodrow Wilson pour la fondation de la Société des nations.

27. Aviation : H. Roget et F. Coli traversent la Méditerranée en 5 heures.

30. Les Alliés avancent 10 milliards de francs belges à la Belgique.

NAISSANCES

5. Jacques Laurent, dit Cécil Saint-Laurent, écrivain français.

15. Maurice Herzog, alpiniste et homme politique français.

DECES

6. Theodore Roosevelt, homme d’Etat américain (* 27.lO.l858.

15. Rosa Luxemburg. théoricienne et propagandiste socialiste allemande (* 5.3.l87l).

15. Karl Liebknecht, propagandiste socialiste allemand (*l3.8.l87l).

 

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

 

 

 

1° mars 487 : Le vase de Soissons

J'aime et je partage...

1° mars 487 : Le vase de Soissons
Selon le chroniqueur Grégoire de Tours (539-594), Clovis, âgé de 20 ans et encore païen, avait pillé diverses églises, notamment à Reims.
L’évêque de la ville, identifié à Remi (ou Rémi), le prie de lui restituer un vase remarquable et le jeune roi des Francs, soucieux de lui plaire, le lui promet. C’est ainsi qu’à Soissons, devant le butin rassemblé, il demande à ses soldats la permission d’enfreindre l’usage, qui est de distribuer le butin par tirage au sort, en en restituant un lot. Mais l’un des soldats, envieux et impulsif, s’insurge et frappe de sa francisque le vase qui s’en trouve cabossé. Clovis ravale sa rage et restitue malgré tout le vase à l’évêque.
Là-dessus, le 1er mars 487, il passe ses troupes en revue et repère dans les rangs l’homme qui l’a défié. Il lui reproche une tenue négligée et d’un geste brutal jette ses armes à terre. Le soldat se baisse pour les ramasser. Clovis, alors, lève sa hache et la lui plante dans la tête. « Ainsi as-tu traité le vase de Soissons », aurait-il dit en guise d’oraison funèbre.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.