"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

NOVEMBRE 1919

  • 1er. France : création de la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens).
  •  2. USA : 500000 mineurs en grève : ils demandent 60% d’augmentation, 5 jours de travail hebdomadaire et des journées de 6 heures.
  • 2. Copenhague : accident de chemin de fer : 32 morts.
  • 4. Berlin : proclamation de la grève générale par les conseils d’entreprise d’obédience communiste : cet appel à la grève n’a qu’un succès partiel.
  • 6. 12904 marks sont rassemblés par les enfants suédois pour les enfants allemands nécessiteux.
  • 13. Marseille : l’Opéra est détruit par un incendie. Aucune victime.
  • 15. Prix Nobel de physique au professeur allemand Johannes Stark.
  • 18. USA : le Sénat rejette le traité de Versailles. Les américains ne signent pas la paix avec l’Allemagne.
  • 23. France : élections municipales.
  • 28. Grande-Bretagne : lady Astor est élue membre de la Chambre des communes : c’est la première femme à accéder à la députation.
  • 30. Paris : fin de la grève des ouvriers du livre parisien : un seul journal a paru, «La Presse de Paris », réalisé par tous les journaux réunis.
  • 30. France : élections législatives. Victoire du «bloc national », avec 75% des sièges. Les indépendants recueillent 50 sièges.

NAISSANCES
10. Moise Tschombé, homme d’État congolais († 29.6.l969).
10. François Périer, comédien français. († 29.6.2002)
DÉCÈS
15. Alfred Wemer, chimiste allemand (* 12.12.1866).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Le Quatrième Roi...

J'aime et je partage...
Aujourd’hui, le 6 de ce mois de Janvier, c’est bien le jour de l’Épiphanie, et non pas la date du premier dimanche du mois de Janvier, fixée ainsi par « commodité » …
Il y a les 12 Nuits Saintes qui séparent Noël de l’Epiphanie, portant sur les six derniers jours du mois de Décembre et les six premiers jours du mois de Janvier… une véritable charnière au tournant des deux années : celle écoulée et celle à venir, juste entamée…Epiphanie, jour des rois…  Trois Mages d’Orient, sous des destins divers, guidés par une nouvelle étoile qui brille plus intensément que toutes les autres, sont venus jusqu’à l’Etable de Bethléem pour adorer l’Enfant et lui faire présent de l’Or de l’Encens et de la Myrrhe.
L’Or en rapport avec les forces formatrices de la Tête et du système neurosensoriel
L’Encens en rapport avec les forces de pulsations du système rythmique.
La Myrrhe en rapport avec les forces rayonnantes du système métabolique et échanges-membres …

S’ajoute alors la légende du Quatrième Roi…
En fait, il existe plusieurs histoires à propos d’un 4ième Roi … Chacune apporte sa marque d’originalité quant aux ingrédients en émaillant les péripéties mais, toutes ont en commun, le sens même du récit contant les aventures de ce 4ième Roi. Son voyage durera bien au-delà de celui des trois autres Rois… en fait, Il n’arrivera que 33 ans plus tard, bien trop tard – penserions nous – pour finalement se trouver en présence d’un homme crucifié dont il recueille les tous derniers souffles de Vie…

Oui, ce quatrième Roi, au cours de son extraordinaire voyage ne rencontrera que des obstacles  qui ralentissent sa course… Lui aussi, guidé par l’étoile il vient à croiser des routes où événements et humains font qu’il se déleste petit à petit de ses biens et des cadeaux royaux destiné à l’enfant. Il va jusqu’à faire don de sa propre existence pour en sauver une autre … Il s’agit d’un véritable parcours initiatique où, suite au dépouillement progressif de tout ce qui le charge, il en arrive à n’avoir plus que l’essentiel : lui-même face à un destin lourd d’où disparaît l’étoile qui le guidait. Ainsi, il ira jusqu’au fond ultime du désespoir puis s’étant rencontré lui, au cœur de cette détresse existentielle, il retrouvera cette lueur d’antan. Elle le conduira jusqu’à l’étape finale où il fera la plus sublime des offrandes à celui qu’il avait tant désiré rencontrer pour l’adorer …

Je retiens pour vous deux histoires de ce Quatrième Roi :
–    Celle du Petit Roi de Russie, conte de Noël d’Edzard Schaper
–    Celle de Taor Roi de Mangalore, le quatrième roi que nous fait suivre Michel Tournier dans son splendide récit : « Les Rois Mages »

Le premier de ces contes, plus dépouillé  mais d’une grande intensité fait passer son « héro » par moult épreuves jusqu’à l’ultime où il choisit de prendre la place d’un jeune homme condamnée à 30 ans de galère, tant ce Petit Roi de Russie est touché par la douleur de la jeune mère de ce jeune-homme. (Expérience de la Compassion)

Le seconde légende, beaucoup plus baroque et surtout truffée de détails croustillants à souhaits, met en scène un jeune roi capricieux et surtout gourmand, qui part en quête pour découvrir la Divine friandise. Taor de Mangalore embarque avec un équipage prestigieux sur plusieurs nefs dans une débauche de grands apparats, nanti d’une suite digne des plus Grands de ce Monde… Son aventure sera parsemée de surprises plus ou moins agréables mais qui, au fur et à mesure de sa progression, se font de plus en plus douloureuses et dommageables, pour ses richesses, sa pompe, et sa personne… Il découvre le monde avec ce qu’il a de grandiose et étonnant mais aussi avec ce qu’il recèle de bien plus humble et parfois de très contraignant … Lui aussi, perdra toute sa fortune et sera mis en présence d’un dilemme où il choisit de passer 30 années dans les mines de sel afin d’éviter cette peine à un infortuné commerçant …
Lui, en quête de ce qu’il y avait de plus doux, de plus sublimement sucré va faire l’expérience de ce qu’il y a de plus âpre et desséchant avec le sel… Son voyage se terminera devant les reliefs du dernier repas des Douze au Cénacle déserté … Le goût fort de la Vie juste avant qu’elle ne soit spirituelle… ( Expérience du Don de Soi)Avec ces deux contes nous touchons au merveilleux d’un voyage tout à fait initiatique en rapport avec la quête de soi … Oui, ce Quatrième Roi est profondément Humain …

Faisant fi de toute télévision, au Centre Saint Martin, au cours du premier trimestre de l’année, entre Noël et Pâques, chaque Samedi-soir, en veillée, Mme Colette D. racontait un épisode de cette histoire du quatrième Roi. Son récit en demeurait d’autant plus fort et poignant qu’il était conté et non lu… Nos Compagnons étaient transfigurés par cette merveilleuse histoire …

Parents que ne prenez-vous le temps de raconter de telles merveilles à vos enfants plutôt que de laisser leur imagination s’étioler devant un écran cathodique où s’estomper devant celui d’un PC où ils évoluent dans un monde virtuel qui n’a rien d’apaisant et où surtout, la liberté d’action est tout à fait illusoire…

Vos enfants, ils peuvent lire aussi…  ou mieux, créer en construisant, Vous les aidant, tout un spectacle de marionnettes, mettant en scène un de ces valeureux Quatrième Roi …

1 commentaire pour Le Quatrième Roi…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.