octobre 2017
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

JUIN 1918

– 3. La Diète finlandaise accepte de ratifier un traité de paix avec l’Allemagne

– 4. Paris : Georges Clemenceau déclare à la Chambre : «Ne cédez à aucun prix. »

– 4. USA : l’armée américaine est mise un alerte car trois nouveaux navires ont été torpillés par des sous-marins allemands.

– 5. Moscou : on dit que 3 millions de marks auraient été offerts par Par l’ambassadeur allemand, W. von Mirbach, à des hommes politiques russes pour empêcher le gouvernement soviétique de passer dans le camp des Alliés.

– 11. Russie : création d’un comité de paysans pauvres chargé de procéder au partage des terres.

– 13. Arrêt des hostilités entre la Russie soviétique et la République autonome d’Ukraine.

– 15. Italie : l’offensive autrichienne. en Vénétie est repoussée.

– 17. Rumeurs : 40 millions de marks auraient été mis à la disposition du gouvernement soviétique par le ministre des finances allemand.

– 20. Autriche-Hongrie : début des émeutes et des grèves pour protester contre les difficultés de ravitaillement.

– 22. Le général français Charles Mangin arrête l’offensive allemande à 70 km de Paris.

– 26. La «Grosse Bertha» tire sur Paris.

– 28. Russie : le gouvernement soviétique nationalise les entreprises industrielles

– 30. Russie : l’armée rouge bat les cosaques dans le Sud-Ouest du pays.

NAISSANCE

– 27. Adolf Kieffer, nageur américain.

DECES

– 10.Arigo Boito, compositeur italien (*24.2.1848)

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

7 octobre 1870 : Gambetta quitte Paris en ballon

J'aime, donc je partage...

7 octobre 1870 : Gambetta quitte Paris en ballon
Né de la chute du Second Empire et de la défaite de Sedan, le gouvernement de la défense nationale charge le ministre de l’Intérieur Léon Gambetta (32 ans) de quitter Paris, assiégé par les Prussiens, et d’organiser en province la reprise des combats.
Pour franchir les lignes prussiennes, le fougueux ministre a l’idée d’emprunter une montgolfière et prend conseil auprès du photographe et aérostier Nadar.
Gonflé au gaz d’éclairage, le ballon de 16 mètres de diamètre s’élève au matin du 7 octobre 1870, de la butte Montmartre avec à son bord l’impétueux ministre et un assistant. Mais le vent le pousse vers le nord et les lignes prussiennes… Les deux voyageurs lâchent du lest pour s’élever et échapper aux tirs ennemis. Leur ballon s’écrase en milieu d’après-midi près de Beauvais, où ils sont recueillis par des paysans.
Après trois jours de voyage épique en voiture à cheval et en train, Gambetta arrive enfin à Tours où il rejoint une délégation gouvernementale dirigée par Adolphe Crémieux mais l’approche de l’ennemi les oblige à se replier jusqu’à Bordeaux.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.