octobre 2016
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

NOVEMBRE 1919

  • 1er. France : création de la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens).
  •  2. USA : 500000 mineurs en grève : ils demandent 60% d’augmentation, 5 jours de travail hebdomadaire et des journées de 6 heures.
  • 2. Copenhague : accident de chemin de fer : 32 morts.
  • 4. Berlin : proclamation de la grève générale par les conseils d’entreprise d’obédience communiste : cet appel à la grève n’a qu’un succès partiel.
  • 6. 12904 marks sont rassemblés par les enfants suédois pour les enfants allemands nécessiteux.
  • 13. Marseille : l’Opéra est détruit par un incendie. Aucune victime.
  • 15. Prix Nobel de physique au professeur allemand Johannes Stark.
  • 18. USA : le Sénat rejette le traité de Versailles. Les américains ne signent pas la paix avec l’Allemagne.
  • 23. France : élections municipales.
  • 28. Grande-Bretagne : lady Astor est élue membre de la Chambre des communes : c’est la première femme à accéder à la députation.
  • 30. Paris : fin de la grève des ouvriers du livre parisien : un seul journal a paru, «La Presse de Paris », réalisé par tous les journaux réunis.
  • 30. France : élections législatives. Victoire du «bloc national », avec 75% des sièges. Les indépendants recueillent 50 sièges.

NAISSANCES
10. Moise Tschombé, homme d’État congolais († 29.6.l969).
10. François Périer, comédien français. († 29.6.2002)
DÉCÈS
15. Alfred Wemer, chimiste allemand (* 12.12.1866).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

PASSAGE DE PERSONNAGES CÉLÈBRES à Angoulême

J'aime et je partage...

21 avril 1846

À 5 heures et demie du soir, S. A. R. Ibrahim Pacha, fils aîné du vice-roi d’Égypte, et vainqueur des Turcs dans la bataille de Nézib, a fait son entrée à Angoulême par la porte Saint-Pierre, au bruit d’une salve d’artillerie de 21 coups de canons et au milieu d’une immense population qui couvrait les remparts de la ville et les allées et talus du jardin de la colonne.  Un détachement de gendarmerie à cheval s’était porté à son avance jusqu’aux limites de la commune.

  1. A. était accompagnée d’une suite nombreuse contenue dans huit voitures. Celle du prince était attelée de 6 chevaux. On remarquait parmi les personnes qui l’accompagnaient : S. Ex. Soliman-Pacha (le colonel français Selve, devenu mahométan, son beau-frère) ;
  2. Ex. Sélim-Pacha, l’un des ministres du vice-roi d’Egypte ; M. le marquis de La Valette, consul de France à Alexandrie ; le docteur Lallemant, médecin de la Faculté de Montpellier; un jeune fils du prince lbrahim et un enfant de Soliman-Pacha, âgé de 10 à 12 ans ; un officier d’ordonnance du Roi des Français, un interprète, un postillon de la Maison Royale et les voitures de la Cour étaient à la disposition de S. A.

Ce nombreux cortège est descendu à l’hôtel des Postes, rue de l’Arsenal. M. le Préfet Galzain, le général Rambaud, commandant la subdivision de la Charente et M. Zadig Rivaud, maire d’Angoulême, ont reçu S.A. dans ses appartements.

Vers 7 heures et demie, le Prince est sorti pour aller dîner à la Préfecture. Vêtu d’un riche costume (tissu d’or) avec une large décoration en brillants. Les autres personnes de sa suite se faisaient aussi remarquer par la somptuosité de leurs vêtements.

Après le dîner, il y a eu bal dans les salons de la préfecture, S. A. a fait le tour des appartements et a salué la nombreuse assemblée avec beaucoup de grâce et des témoignages   de satisfaction.  Le   Prince s’est retiré à 11 heures et demie.

Le 22 avril, à huit heures du matin, Ibrahim-Pacha et une partie de sa suite sont partis dans deux   voitures pour aller visiter la fonderie royale des canons à Ruelle.

Au nombre des personnes restées à Angoulême se trouvait le jeune fils de Soliman, qui a voulu se promener et faire le tour des remparts, accompagné de deux domestiques égyptiens. Cet enfant parle français et on l’a entendu chanter le couplet populaire : « Au Clair de la lune, mon ami Pierrot … » !   Il disait aussi en regardant les allées qui se trouvent au pied du mur de la ville : « Jolie promenade ». En s’adressant en arabe à ses domestiques, on n’a pu distinguer que le mot « islam » (religion du prophète).

On remarquait à son air farouche et peu civilisé Ibrahim-Bey, colonel d’un régiment des gardes du vice-roi d’Egypte, ancien esclave de l’Abyssinie : il s’est probablement élevé à ce haut grade par son dévouement sans bornes aux ordres de son sultan. Il ne parle pas le français et ne répondait par signes qu’avec difficulté. Sévère observateur de la loi de Mahomet, il ne mangeait pas de viandes et s’abstenait de boire du vin, tandis que Soliman, Semi-Pacha et autres officiers supérieurs, sablaient avec délectation tous les bons vins de France et particulièrement le Champagne.

Le fils du vice-roi s’est montré très sobre : il n’a bu que de l’eau, à l’exception du moment de la santé du roi des Français où ses lèvres ont effleuré un verre de Champagne qu’il a aussitôt répandu dans un verre d’eau.

  1. A. Ibrahim-Pacha a fait remettre au maire d’Angoulême 500 francs pour les pauvres de cette ville.

Au cours de sa visite à Ruelle, S.A. a paru émerveillée de la quantité des approvisionnements, du nombre et du calibre des bouches à feu. On a coulé devant lui deux pièces de 80, et une épreuve de 20 canons eu lieu dans ce moment.

Cette décharge d’artillerie qui rappelait au Prince ses anciennes et glorieuses batailles a paru lui faire plaisir. Le mécanisme si savant des forgeries, la    fonderie de cuivre et des autres détails du service ont captivé l’attention d’Ibrahim, qui a été très étonné d’apprendre que le charbon de bois, les minerais et la castine de fusion se prenaient pour ainsi dire sur les lieux, il a laissé 200 francs pour les ouvriers et est revenu dans le faubourg L’Houmeau d’Angoulême, où il a trouvé ses autres équipages et a pris la route de Poitiers vers les onze heures du matin.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.