décembre 2011
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

JUIN 1919

  • 1er. Berlin : le cadavre de Rosa Luxemburg, est retrouve dans le canal «Landwehr»
  • 3. Paris : les ouvriers du métro en grève paralysent la ligne nord-sud. Les grévistes organisent un meeting au bois de Boulogne.
  • 4. Les citoyens américains d’origine allemande organisent une collecte pour le Secours populaire allemand.
  • 4. Traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 6. Italie : les fascistes publient leur manifeste.
  • 7. Francfort : ouverture de la première grande exposition du peintre Max Beckmann.
  • 15. USA : Charlie Chaplin présente «Une idylle aux champs ››.
  • 15. Premier vol transatlantique : les aviateurs Alcock et Brown réalisent la traversée victorieuse.-›
  • 15. Belgique : remise en service du navire école «De Smet de Nayer ››.
  • 16. Les Alliés rejettent les contre-propositions allemandes aux conditions de paix.
  • 19. France : grève des mineurs.
  • 20. Allemagne : le chancelier du Reich, P. Scheidemann, se retire. Il n’est pas prêt à signer le traité de paix avec les Alliés. G. Bauer lui succède.
  • 21. Écosse : la flotte allemande se saborde dans la baie de Scapa Flow.-›
  • 23. Face aux menaces de Georges Clemenceau, l’Assemblée nationale allemande se déclare prêtre à signer sans conditions le traité de Versailles.
  • 26. France : le Sénat vote la loi de réforme électorale.
  • 28. La délégation allemande signe le traité de paix de Versailles dans la galerie des Glaces.
  • NAISSANCES
  • 21. Guy Lux, animateur de télévision.
  • l9. Louis Jourdan, acteur français.
  • Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Les Grandes Familles du Pays Ruffecois : Paroisse des Adjots -1-

J'aime et je partage...

Paroisse des Adjots

Cette localité, limitrophe du département des Deux-Sèvres et de la Vienne, comportait de nombreux fiefs, parmi lesquels :

Le Logis, le Pavillon, la Cour, la Batarderie, Chez Branger.

Le Logis des Adjots :

Cette belle demeure fut le berceau d’une des plus anciennes familles de la contrée ; les d’Alloue ; le nom primitif de cette famille était Hélie, selon un extrait par Dom Fonteneau du chartrier de l’abbaye de Nanteuil-en-Vallée ; à ce premier nom aurait été ajouté le surnom d’Alloue, parce que cette famille possédait la seigneurie du très ancien bourg d’Alloue. Ce surnom, Alloue, adopté par les représentants de cette famille, aurait fait oublier le nom de Hélie.

Cette famille s’est partagée en deux branches ; celle des seigneurs des Adjots et celle des seigneurs du Breuil-Coëffault, paroisse de Hanc (79) ; Jean Hélie, dit d’Alloue, fit échange avec Hirvois de Ruffec, le 31 août 1359 pour l’hôtel de la Raite, paroisse des Adjots, à cause de sa femme Jehanne.

– Jean Hélie, dit d’Alloue, fait, le 18 octobre 1453 une donation à l’abbaye de Nanteuilen-Vallée. Ce Jean Hélie est cité dans un dénombrement rendu par le seigneur deRuffec, le 7 décembre 1470, à cause de sa seigneurie des Adjots mouvant de la seigneurie de Ruffec. Il fut sans doute le père d’André, chef de la branche des Adjots et de Guy, chef de la branche du Breuil-Coëffault.

– Alloue Antoine, écuyer, seigneur des Adjots, est dit faire un arrentement le 25 juillet 1466 dans un inventaire de pièces relatives à la seigneurie de Champmagnan paroisse de Montalembert.

– Guillemette d’Alloue épousa le 13 juillet 1506, Foucauld Desmiers, écuyer, seigneur de l’Olbroire.

– François d’Alloue, seigneur des Adjots, épousa vers 1523 Marguerite Goumard, veuve de Nicolas du Courret, seigneur dudit lieu, Chenay, Marillac ; elle était la fille de Jean, seigneur d’Echillais, et de Jeanne de Conys.

– Marie d’Alloue épousa François Rousseau, fils de François, avocat, échevin de Poitiers, seigneur de Traversonne (Vouillé), et de Jacqueline de Vreillac (A.D.86. G.1395 et G.192) par contrat du 4 novembre 1533 passé au Breuil-Coëffault, juridiction de Ruffec, par Mathieu, notaire. Elle était veuve de René Lauvergnat, écuyer, seigneur de la Georginière, qu’elle avait épousé par contrat du 7 juillet 1518 (arch. de la Gironde, B, 1631-1643 et arch. de la Vienne).

– Pierre d’Alloue est abbé de Grosbost et y est décédé en 1535.

– Esther d’Alloue épousa le 20 octobre 1531, Gaspard de Campet, baron de Saugeon.

Charles d’Alloue épousa vers 1598 Espérance du Nouriger.

– Renée d’Alloue épousa, vers 1600, Isaac Corgnol, seigneur de Magné (Courcôme).

– Louis d’Alloue épousa Marie de Livenne, dont au moins Anne, mariée en 1629 à

– Raymond d’Abzac, écuyer, seigneur de la Forest, veuf de Simone de Singarreau.

– Félix d’Alloue était vers 1665, aumônier à Chizé.

– Charles d’Alloue, marquis, seigneur des Adjots en 1666.

– François d’Alloue était prêtre en 1754.

Branche des Adjots :

– André d’Alloue, écuyer, seigneur des Adjots, passe divers actes de 1456 à 1469. Il vivait encore en 1477. Il eut deux enfants ; Clément, dit aussi Hector, qui suit, et Jean.

– Jean d’Alloue, écuyer, seigneur de la Cour-des-Adjots, d’Aubanie et de Champ-Maignen, figure dans un grand nombre d’actes établis de 1501 à 1534. Jean est dit frère de Clément dans une transaction passée le 19 juin 1503 avec Méry Gaillard, prieur de Saint-Macoux. Jean épousa Françoise du Perche, dont il eut deux enfants : 1) Clément, seigneur de la Cour des Adjots ; 2) Pierre, prieur de l’abbaye de Charroux en 1545.

– Clément d’Alloue, seigneur de la Cour-des-Adjots, rendait le 24 mai 1538 hommage à la seigneurie de Mairé-l’Evescaut. Il épousa Renée Geoffroy, dont il eut une fille,Renée.Cette dernière fut mariée sous la cour d’Aubigny et Faye, le 25 septembre 1542, à René Réorteau, écuyer, seigneur de la Roche-Tollay. Ils transigeaient tous les trois, le 7 janvier 1545, avec François du Breuil-Hélion, écuyer, seigneur de la Combe, leur beau-frère, époux de Jacquette, leur sœur, au sujet de sa dot. Ils avaient un autre frère, Jean, qui, le 20 mars 1534 partageait avec les susnommés les successions de leur père et mère.

– Clément d’Alloue, écuyer, seigneur des Adjots, marié le 11 octobre 1498 à Marie de Saint-Gelais, fille de Guyot, écuyer, seigneur d’Antigny, et d’Antoinette de Peyré, en eut : 1) François qui suit ; 2) Françoise, religieuse ; 3) Philippe, écuyer, seigneur d’Antigny, qui partage avec son frère le 10 décembre 1527.

– François d’Alloue, écuyer, seigneur des Adjots et de la Thibaudière, paroisse de Chizé, qu’il acquit de Geoffroy d’Estissac par échange, en 1542. Il rendit au château de Chizé de 1544 à 1549 divers aveux pour les seigneuries de la Thibaudière, de l’Isle, commune d’Availle-sur-Chizé, et au château d’Aulnay, pour son hébergement du Breuil-Bréchou, qu’il avait obtenu par échange avec Jean du Breuil, écuyer, le 17 novembre 1549. Marié d’abord à Marguerite Goumard, veuve de Nicolas du Courret, écuyer, seigneur de Chenay, et de Jeanne de Conys, il épousa en secondes noces Renée Gillier, fille deFrançois et de Louise de la Rocheandry. Cette dernière était veuve d’Aimery Bouchard d’Aubeterre, seigneur de Montchaude. Il eut du premier lit :

– 1) François, chevalier, seigneur des Adjots, de la Thibaudière, qualifié en 1604 de chevalier de l’Ordre du Roi, gentilhomme ordinaire de sa chambre, et gouverneur de Saint-Jean-d’Angély. Il était décédé avant le 30 juin 1608, date du partage de sa succession entre Charles et Elisabeth, ses neveux, qu’il avait fait ses légataires. Il avait épousé, le 16 décembre 1559, Anne de la Martonnie, fille de Geoffroy, seigneur de Condac, Villard et autres lieux.

– 2) Jean, qui suit ;

– 3) Pierre, chevalier de Malte en 1554 ;

– 4) René, page des princesses, âgé de 17 ans en 1540, obtint des lettres de rémission pour un duel avec le seigneur de Pruneaux.

– Jean d’Alloue, écuyer, seigneur de Château Rouet, Gémozac, les Adjots, laissa de Anne de Fontlebon (Châtain-86), fille de Pierre, écuyer, seigneur de Fontlebon, et de Marguerite Regnaud. 1) – Charles, qui suit ; 2) Elisabeth, mariée le 22 juillet 1594 à Pierre d’Orfeuille, écuyer, seigneur de Foucaud ; 3) Suzanne, mariée à Gabriel Raymond, seigneur d’Ambérac.

– Charles d’Alloue, écuyer, seigneur des Adjots, la Thibaudière, héritier de son oncle François, était maître des eaux et forêts de Chizé en 1613. Il épousa le 20 décembre 1596, Espérance de Nourriger, dont il eut : a) Charles, qui suit ; b) Suzanne, née le 2 novembre 1608 ; c ) Jacques, né le 3 janvier 1610. 1) Abraham, né le 3 mars 1611 ; 2) Suzanne, née en 1612, mariée le 21 novembre 1633, à François Valentin, écuyer, seigneur de Montbrun ; 3) Espérance, baptisée au temple de Chizé, comme ses frères et soeurs, le 26 juillet 1615 ; 4) Elisabeth, mariée à Benjamin Méhée, écuyer, seigneur d’Escolles.

– Charles d’Alloue, chevalier, seigneur des Adjots, la Thibaudière, gentilhomme de la maison du Roi en 1637, servait sur la flotte de Guyenne en 1639. Marié le 2 décembre 1656 à Gabrielle Ayrault, fille d’Antoine, pair de Niort, et de Gabrielle d’Epinay ; (veuve le 5 septembre 1661 et tutrice de leurs enfants mineurs ) il en eut :

– 1) Charles, dit le marquis des Adjots, capitaine général des chasses en Poitou, Saintonge et Angoumois, qui achetait le 1er mars 1667, moyennant 190 000 livres, à Louis de Rochechouart, la baronnie de Gascougnolle (79), le fief de Vitré, la châtellenie de Vouillé et la seigneurie de Thorigny (79) ;

– 2) François, qui suit ;François d’Alloue, chevalier, seigneur des Adjots, la Thibaudière, Gascougnolle, Vouillé, la Motte-Thorigny, hérita de son frère en 1669. Marié le 13 janvier 1664 à Louise Acarie du Bourdet, fille de Louis, chevalier, seigneur de Crazannes, et de Philippe du Chemin ; il eut pour fils Charles, qui suit ;

– Charles d’Alloue, chevalier, seigneur des Adjots, la Thibaudière, né à Paris le 3 février 1666, passa en Hollande, mais revint en France en 1700, à la mort de son père. Il paraît s’être marié deux fois :1°) à N…N…, puis en Hollande, à Julie-Hélie de la Grange, fille de François-Hector, écuyer, seigneur de Boisroux. Il eut (sans doute du premier lit) Charles, qui suit, et du second François-Hector, écuyer, seigneur des Adjots, résidant au château du Fougeroux (85).

– Ce second fils fut reçu page du roi dans sa petite écurie, en décembre 1708, et épousa par contrat du 25 juillet 1719 Renée-Suzanne Grellier, fille de François, écuyer, seigneur des Aspoix et de Suzanne de Regnon. Il paraît n’avoir eu qu’une fille, Anne-Bénigne, mariée en 1733 à Jean-Louis Maucler, seigneur de la Muranchère.

– Charles d’Alloue, marquis des Adjots, seigneur de Puypéroux, Boisredon, fit aveu à Cognac en 1722. Marié vers 1715 à Catherine Chevallier, demoiselle de Chillac en Saintonge, il eut pour fille Elisabeth, mariée le 18 janvier 1736 à Alphonse de Donissan.

imavril imavril.b-jpgimavril.a-jpg

Cette famille avait pour armoiries : « d’argent à deux chevrons de gueules, accompagnés de deux macles de sable en chef »

Armoiries ayant pour tenants deux sauvages de carnation, placées au-dessus du porche d’entrée surmonté d’un heaume.

1 commentaire pour Les Grandes Familles du Pays Ruffecois : Paroisse des Adjots -1-

  • avatar Luce Jacqueline

    Bonjour,
    Merci pour tout ce travail de recherche.
    Dans mes recherches généalogiques et historiques, j’ai retrouvé que Jacques THIBAULT, prévôt des eaux et forêts de Poitou demeurant à Traversonne, décédé avant 1621, était l’époux de Louise ROUSSEAU, qu’ils ont eu 3 filles que j’ai retrouvées à Paris dans des actes :
    Mathurine THIBAULT X CM 1621 avec Pierre QUILLEAU ( imprimeur libraire à Paris )
    Barthélémye THIBAULT X CM 1629 avec Charles ANNESSON (bg de Partis)
    Marie THIBAULT X Nicolas de la VIGNE (maître imprimeur à Paris)
    Avez-vous des éléments me permettant de retrouver cette famille dans le Poitou?
    Avec tous mes remerciements.
    Très cordialement.
    Jacqueline Luce

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.