août 2010
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

AOÜT 1919

  • 4. Paris : inauguration du musée Rodin.
  • 4. Hongrie : la république des Conseils de Hongrie est écrasée après 133 jours d’existence. Les troupes roumaines entrent à Budapest.
  • 5. Turquie : début du soulèvement militaire dirige par Mustafa Kemal contre la monarchie ottomane.
  • 6. Les États-Unis cessent le blocus économique contre la Russie soviétique. Les échanges commerciaux reprennent entre les deux pays.
  • 8. New York : Herbert Hoover, délégué du gouvernement américain pour l’aide alimentaire à l’Europe, demande aux travailleurs européens d’augmenter leur productivité.
  • 8. Le Parlement belge ratifie le traité de Versailles.
  • 8. Paris : le sergent Charles Godefroy, aux commandes de son biplan «Chasse », vole sous l’Arc de Triomphe, là où 3 semaines plus tôt, passait le cortège des armées. « le défilé, a-t-il déclaré, ne comprenait p nos « oiseaux ». J’ai voulu que l’avion ait sa part de triomphe.
  • 10. Les Anglais relâchent des prisonniers allemands : 800 grands blessés arrivent à Cologne.
  • 22. Des détachements de l’armée de la République autonome d’Ukraine massacrent plus de 5000 juifs dans la province de Podolie.
  • 25. Les États-Unis réclament à l”Allemagne, en réparation du torpillage du paquebot « Lusitania ›› par un de leurs sous-marins, la cession de l’île de Yap en Micronésie.
  • 28. Haute-Silèsie : une révolte appuyée par la Pologne est écrasée par les troupes allemandes.
  • 29. Belgique : entrée en vigueur de la loi Vandervelde sur l’alcoolisme.

NAISSANCE

  • 15. Menie Grégoire, journaliste française.

DÉCÈS

  • 11. Andrew Carnegie, industriel et philanthrope américain (*25.11.1835).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Quand Paris se libérait Maillé devenait village martyr …

J'aime et je partage...

L’année 1944 fut certainement celle où notre Nation eut à payer le plus lourd tribut de sa Libération amorcée depuis le débarquement des Alliés en Normandie.

L’anéantissement du village d’Oradour/Glane, les 99 Pendus de Tulle comptent au nombre des premières innommables exactions recensées qui ont tout à fait légitimement pris place dans les récentes pages de notre longue Histoire mais Maillé, ce petit village d’Indre & Loire  et ses 124 innocents massacrés par les hordes nazis, est longtemps resté un fait de barbarie ignoré des grandes masses. Leur martyr ne fut seulement officialisé que le 25 Août 2008 lors de la venue à Maillé, pour commémoration, du Président de la République Nicolas Sarkozy accompagné de l’ambassadeur d’Allemagne Rheinard Shafers… Quatre années auparavant, le procureur Allemand Ulrich Maas venu se recueillir en ces lieux, profondément meurtri et ayant exprimé son dégout face à cette barbarie a fait entamer une enquête pour que l’on retrouve les coupables et les responsables même à titre posthume, de cette abomination.

JFile1359’avais une dizaine d’années lorsque que j’ai eu, pour la première fois, connaissance de ce terrible et bien triste événement où furent exécutées 124 personnes dont 44 enfants, ceci, en représailles d’un acte de la Résistance ayant entraîné la mort d’un officier SS, la veille du massacre…

Il se fait qu’à cette époque, mes parents se trouvaient à Pouzay/Vienne, petite localité distante de 7 kilomètres de Maillé … Bébé de 5 mois, j’étais en nourrice chez Mme D., au lieudit « Les Trois Moulins ». Mes parents circulant en tandem sur une route longeant la rivière avaient rencontré un convoi allemand le matin même du massacre et avaient failli être passés par les armes. Ils eurent la vie sauve grâce au fait que mon père parlait parfaitement l’allemand … Mes parents furent atterrés quand, dans les heures qui suivirent, ils apprirent que Maillé avait été rayé de la carte et tous ses habitants exécutés par le fer et le feu …  En fait Il y eu une dizaine de survivants dont certains, présents à ce jour, furent les témoins directs de cette horrible tragédie. Une tragédie qui les a marqués à vie, ces rares survivants et leurs descendants n’ayant jamais pu vraiment faire le deuil de leurs chers disparus …

Longtemps, mes parents ont déploré que ce crime de guerre soit pratiquement resté sous silence et ses auteurs demeurés impunis …

Maille-1

Le village de Maillé borde ce couloir de grand passage rassemblant voie férée Paris-Bordeaux , Route N10 et aujourd'hui A 10

Si Oradour/Glane fut reconstruit à quelques distances des ruines laissées telles qu’elles, pour que toujours l’on se souvienne, Maillé resurgi de ses cendres, fut reconstruit sur les lieux mêmes du carnage, comme pour effacer l’odieux outrage. Au cœur du village, une Maison du Souvenir a été édifiée pour témoigner l’horreur subie par ses habitants le 25 août 1944 mais aussi pour sensibiliser les générations à venir, sur l’intérêt qu’il y a à cultiver et maintenir la paix entre les peuples autant que pour éduquer la conscience de chaque visiteur de la nécessité à combattre de par le monde toutes œuvres de barbarie. Ce, en sachant que le mal n’est pas la réponse à y porter sinon la claire lucidité induite par la dignité de nos conduites et le respect que l’on doit à Autrui à Soi et à la Vie.

Si un jour vous devez passer dans ce village au Sud de Sainte-Maure de Touraine, sur le parcours Paris Bordeaux, et donc tout proche des axes routiers et autoroutiers N10 et A10, arrêtez-vous et visitez cette Maison du Souvenir, c’est émouvant mais absolument pas sinistre : la Vie, ici, a pris le pas sur l’innommable sans tomber dans l’excès du patriotisme et de la rancœur revancharde car, tout simplement et, bien humainement, dans ce village on ne veut pas oublier ceux qui sont morts sans avoir eu le temps de comprendre ce qui arrivait là, sous une forme aussi violente, outrepassant les aléas de la guerre et ce qui peut résulter, en certaines circonstances, des tribulations de troupes armées …

Vous ne manquerez pas, non plus, de trouver ce petit fascicule retraçant l’événement. Le récit sobre et  poignant de l’abbé André Payon nous plonge un moment dans ces terribles heures d’un massacre inutile perpétré, le jour même où, quelques 280 kilomètres plus au Nord, Paris se libérait …

File1360

PS : Il est vrai que cet événement ne se rattache pas directement à l’histoire de notre terroir Charento-Poitevin, et pourtant il n’en n’est pas si distant, si l’on en vient à considérer que mes parents qui s’étaient connus au début de la drôle de guerre, s’étant mariés en Février 1944 (J’étais, presque à naître…) circulaient en tandem et ont accompli plusieurs fois le trajet, partant de la Touraine où ils étaient réfugiés pour aller à Charroux où demeurait la famille de mon père : sa mère, ma grand’mère, et sa sœur, ma tante… Des épopées cyclistes qui, un certain jour, auraient pu me laisser orphelin …

Par ailleurs, nombreux sommes, ici, amateurs de généalogie, dont les familles ont eu à souffrir des ravages de guerres particulièrement meurtrières les ayant endeuillées, parfois lourdement, au cours des XIXème et XXème siècles. C’est par respect pour tous ces sacrifices que nous ne devons pas oublier et aussi transmettre les pages, même les plus douloureuses, de notre Histoire, à  tous nos descendants.

Un site à visiter : ICI

2 commentaires pour Quand Paris se libérait Maillé devenait village martyr …

  • avatar Alain Sabourin

    Je connais parfaitement Maillé et son histoire,Je suis même allé au CC à Ste Maure de Touraine avec un enfant d’une des survivantes. J’avais d’ailleurs diffusé l’année dernière un petit mot sur le forum au sujet du massacre de Maillé.
    Dire que Maillé ne se rattache pas directement à notre terroir Picto charentais est exact, mais entre Maille et la vienne(rivière qui fait la limite du Poitou)Il y a moins de trois KM … et Nouâtre ou j’ai habité. Dans ce village, un gué permettait de traverser la vienne et donc de passer en Poitou , gué protégé par un chateau fort (chateau de Guy de Nevers) dont on peut encore voir une tour debout (Propriété privée sans aucun entretien depuis plus de cinquante ans).
    Adolescent j’ai rallié plus d’une fois, à la nage (pour épater les filles bien sûr!) Nouâtre à Pouzay. C’est dire que je connais un petit peu ce terroir, y compris par la vienne.
    Quant à l’abbé Payon, son action au lendemain de ce massacre est très controversée et sa mémoire locale en souffre.

    • Merci Alain pour toutes ces précisions .
      Le monde est « petit », on peut avoir foulé un même endroit et se connaitre bien des lustres plus tard …
      Effectivement mes parents se trouvaient à Pouzay (6 km de Maillé) au moment où a été perpétré ce massacre odieux .
      Ils étaient logé chez l’habitant, la famille « R » avec laquelle ils ont maintenu des forts liens d’amitié.
      Au milieu des années « 50 » alors revenus dans le Poitou, mes parents ont renoué le contact avec cette famille et c’est comme ça que j’ai eu connaissance de ce terrible événement qui a endeuillé le village de Maillé à la fin de la guerre.
      Au moment des faits j’étais un bébé de 5 mois…
      Tout ceci pour dire que je suis toujours ému à cette date et proche par la pensée de toutes ces innocentes victimes d’un village qui n’aspirait qu’à vivre et sortir en paix de la « drôle de guerre » …
      Je ne connais pas l’Abbé Payon, j’ai simplement son livret relatant les faits … pour moi il parait être un des témoins incontournables avec les 10 survivants, et leur descendance, de cette tuerie …
      Maintenant, il est à peu près certain que les mois et les années qui ont suivi cette tragédie ont du peser lourdement sur les lieux même et dans dans le voisinage, les esprits ayant été fortement marqués et les souvenirs fort douloureux …
      Cela n’a pas du être simple de reprendre le cours normal de l’existence à cet endroit …

      Il y a une année , nous recevions, ici à Mirebeau, deux des enfants de cette famille « R » que javais connu au milieu des années « 50 ». Comme quoi, les liens persistent…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.