juin 2010
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

Novembre 1918

1er. Allemagne : révolte des marins de la rade de Kiel.

3. Signature de l’armistice entre l’Autriche et les Alliés.

5. Allemagne : mouvement de grève générale.

7. Munich : le socialiste Kurt Eisner proclame la république des Conseils de Bavière.

8. La Roumanie déclare la guerre à l’Allemagne.

9. Allemagne : le mouvement révolutionnaire contraint l’empereur Guillaume II à abdiquer. Le chancelier Max de Bade démissionne.

9. L’empereur allemand Guillaume II s’exile aux Pays-Bas.

9. Allemagne : la République est proclamée.

11. Rethondes : signature de l’armistice : l’Allemagne capitule et restitue a la France l’Alsace-Lorraine.

11. Autriche : l’empereur Charles 1er abdique.

13. Armistice entre les Alliés et la Hongrie.

13. La Russie résilie le traité de Brest-Litovsk.

14. Pologne : Jozef Pilsudski devient chef d’État avec pleins pouvoirs dictatoriaux.

14. Tchécoslovaquie : Thomas Masaryk est élu président de la République.

17. Les Allemands évacuent Bruxelles.

21. Belgique : le roi Albert 1er rentre à Bruxelles. Un nouveau gouvernement est constitué.

21. Les dernières troupes allemandes évacuent l’Alsace-Lorraine.

25. France : Philippe Pétain entre dans Strasbourg.

NAISSANCE

9. Spyrou Agnopoulos, dit Spyrou Agnew. homme politique nord-américain.

DÉCÈS

10. Wilhelm Apollinaris Kostrowitsky, dit Guillaume Apollinaire, poète et romancier français (* 26.8. 880).

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Melle, les oubliés de 1870-71 sur le monument des mobiles

Les morts de la guerre de 1870-1871 figurent regroupés pour le département sur un monument particulier érigé à Melle, en octobre 1881 sur la place Bujault (place du champ de foire) en mémoire des mobiles et francs-tireurs des Deux-Sèvres tués ou disparus pendant la guerre contre l’Allemagne.

Le monument est installé depuis 1900 place de l'église Saint-Pierre.

Le monument est installé depuis 1900 place de l'église Saint-Pierre.

Ce monument a été déplacé sur la Place Saint-Pierre, auprès de l’église Saint-Pierre, vers 1900. Il affiche 148 noms répartis par arrondissement mais sans préciser les communes.

mom_melle3La liste des morts du Mellois « tués à l’ennemi ou morts de leurs blessures » est étonnamment courte. En effet, elle ne porte que 18 noms (dont cinq disparus). Or, pour Loubillé, on compte au moins dix victimes, mais curieusement aucun ne figure sur ce monument du souvenir.

Cette plaque atteste mes propose si besoin il est en est.

Cette plaque atteste mes propose si besoin il est en est.

Nous avons fouillé les registres de décès de la commune de Loubillé et les documents conservés pieusement par les archives départementales à Niort.

Le préfet des Deux-Sèvres a demandé le 29 novembre 1880 aux maires du département de lui communiquer « les noms et prénoms de tous les officiers, sous-officiers, soldats de l’armée active, garde mobile et garde mobilisée, domiciliés dans la commune et décédés pendant la guerre de 1870-1871 ». Nous avons travaillé sur le cas de Loubillé (79, canton de Chef-Boutonne) et avons pu constater des lacunes en préfecture. Ce qui explique l’absence d’actes de décès pour tous les soldats de Loubillé morts en 1870-1871. Le maire de Loubillé fournit l’état suivant qui sera ensuite complété :

  • Le 22 janvier 1871, Henri Joseph SICAUD, 27 ans, célibataire, fils de Jean Sicaud et Marie Macaud (décédée), garde mobile des Deux-Sèvres, décédé à l’ambulance du Petit Séminaire à Poitiers (86).
  • Le 6 février 1871, Jean TURCAT, trente ans, né à Tusson (16) fils de Joseph Turcat (décédé) et Marie Brun qui habite Loubillé, célibataire, soldat au 22e régiment de ligne, décédé dans la maison de ses parents.
  • · Le 24 janvier 1871 (d’après l’état civil, mais le 11 novembre 1870 selon l’état de la préfecture), François VEZINAT, 34 ans, né à Loubillé, célibataire, fils de François Vezinat et Jeanne Mault, garde mobilisé décédé à l’hospice de Montmorillon (86).
  • Le 15 mai 1871, François CROISARD, né à Bouin, fils de François Croisard et Marie Chassin, garde mobile des Deux-Sèvres, décédé à l’hospice civil de Besançon (25).
  • Le 23 avril 1871, Henri RANGER, né le 14 février 1850 à Loubillé fils de Jacques Ranger et Jeannette Croizard, matricule 7655, soldat de 2e classe au 74e de marche, 3e bataillon, 2e compagnie, garde mobile décédé à l’hôpital militaire de Versailles où il était entré le 7 avril pour variole hémorragique.
  • Le 26 février 1871, Pierre FRAPPIER, 23ans, né à Montjean (16), fils de Pierre-Auguste Frappier et de Marie Billaudeau, époux de Henriette Benoist résidants à La Mort-Limousin, garde mobile des Deux-Sèvres, décédé à l’ambulance des Fontenelles, à Souché près de Niort.
  • Le 3 février 1871, Louis PASSERAUD, garde mobilisé décédé à Saint-Nazaire (44).
  • Le 28 février 1872, Frédéric MACHET 24 ans fils de Serge Machet et Jeanne Tafforin, garde mobilisé, décédé à l’ambulance de la Douane à Saint-Nazaire (44).
  • Le 30 janvier 1871, Henri SICOT, garde mobilisé décédé à Cherbourg.
  • Le 8 février 1870, Joseph MARTIN, soldat au 94e mobile de la garde mobile, décédé à Bâle en Suisse.

mom_melle4

mom_melle5

mom_melle6

mom_melle7


5 commentaires pour Melle, les oubliés de 1870-71 sur le monument des mobiles

  • avatar Bonnifait Jean

    Ce monument semble être le même que celui de Parthenay bâti en surplomb du pont « Wilson » On peut remarquer les monuments de Thouars, St Varent et surtout Pressigny pour les soldats morts dans les conflits depuis le second empire.

  • Bonjour,

    Pouvez vous me dire ou se trouve l’acte de décès de TURCAT Jean que vous indiquez décédé à Loubillé ?
    J’ai recherché cet acte de 1870 à 1875 à Loubillé et je ne l’ai pas trouvé !

    Cordialement Dominique

  • Bonjour,

    Pouvez vous me dire ou se trouve la transcription de MARTIN Joseph que vous indiquez décédé à Bâle en Suisse ?
    J’ai recherché cet acte de 1870 à 1875 à Loubillé et je ne l’ai pas trouvé !

    Cordialement Dominique

  • avatar Rougeon Gérard

    dans le cimetiére de la ville d’Ecommoy près du mans dans la Sarthe un monument est dédié à LOCOCHE de Nice franc tireur des deux sèvres mort en combattant le 11 janvier 1871

  • avatar NBK

    Il existe une médaille de table ou portable pour l’inauguration de ce monument en 1881…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.