juin 2010
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

JUIN 1919

  • 1er. Berlin : le cadavre de Rosa Luxemburg, est retrouve dans le canal «Landwehr»
  • 3. Paris : les ouvriers du métro en grève paralysent la ligne nord-sud. Les grévistes organisent un meeting au bois de Boulogne.
  • 4. Les citoyens américains d’origine allemande organisent une collecte pour le Secours populaire allemand.
  • 4. Traité de paix entre les Alliés et la Hongrie.
  • 6. Italie : les fascistes publient leur manifeste.
  • 7. Francfort : ouverture de la première grande exposition du peintre Max Beckmann.
  • 15. USA : Charlie Chaplin présente «Une idylle aux champs ››.
  • 15. Premier vol transatlantique : les aviateurs Alcock et Brown réalisent la traversée victorieuse.-›
  • 15. Belgique : remise en service du navire école «De Smet de Nayer ››.
  • 16. Les Alliés rejettent les contre-propositions allemandes aux conditions de paix.
  • 19. France : grève des mineurs.
  • 20. Allemagne : le chancelier du Reich, P. Scheidemann, se retire. Il n’est pas prêt à signer le traité de paix avec les Alliés. G. Bauer lui succède.
  • 21. Écosse : la flotte allemande se saborde dans la baie de Scapa Flow.-›
  • 23. Face aux menaces de Georges Clemenceau, l’Assemblée nationale allemande se déclare prêtre à signer sans conditions le traité de Versailles.
  • 26. France : le Sénat vote la loi de réforme électorale.
  • 28. La délégation allemande signe le traité de paix de Versailles dans la galerie des Glaces.
  • NAISSANCES
  • 21. Guy Lux, animateur de télévision.
  • l9. Louis Jourdan, acteur français.
  • Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Les églises du canton de Charroux

J'aime et je partage...

Qui n’a jamais mis les pieds dans une église ? Nos ancêtres originaires des paroisses de Charroux ont certainement dû se faire asperger copieusement d’eau bénite en l’une ou l’autre de celles du canton de Charroux.

L'église de Genouillé

L'église de Genouillé

J’ai fait ce cliché un jour de grande balade en Sud-Vienne avec la famille Souchaud pour rechercher des traces de nos ancètres.

Charroux

Eglise paroissiale Saint-Sulpice bâtie au XVe siècle sur les restes d’une autre du XIIe ; rectangle de 36 m sur 47 ; trois nefs, cinq travées, voûtes et baies ogivales, clocher moderne. Abbaye de Saint-Sauveur, fondée vers 785 par Charlemagne et Roger, comte de Limoges. De l’église, longue de 412 mètres, il reste une magnifique tour octogone du XIIe siècle, soutenue par 8 piliers formant sanctuaire circulaire autour de l’autel, et sauvée de la destruction par les soins de M. de Chergé et de la Société des antiquaires de l’Ouest. On remarque aussi, parmi les débris de ce monument, les statues de saints, d’abbés, de comtes qui ornaient les voussures des archivoltes du portail, terminé ou refait au XIVe siècle.

Sous le sol de l’église, on a trouvé, en 1850, le tombeau de Gérard ou Girald, évêque de Limoges au XIe siècle. Près l’église, restes des cloîtres et de la salle capitulaire du XVe siècle. On y a trouvé, en 1856, deux magnifiques reliquaires en vermeil, style du XIIIe siècle. Du château de Charroux il ne reste qu’une motte féodale octogone entourée d’immenses fossés et se reliant avec les murs d’enceinte de la ville qu’il commandait. Du château de Rochemaux, il ne reste que le roc. La chapelle de l’hôpital, XIIIe siècle, est un carré long avec trois fenêtres longues et étroites au chevet, et une porte ogivale sans ornement.

Dans les maisons Montrant et Duverger, souterrains voûtés avec arcs-doubleaux entre-croisés. Dans la cuisine Mentrant, pavé mosaïque du moyen âge, réminiscence de l’art romain.

En 1850, près Charroux, découverte des fondements de l’ancienne église Sainte-Christine ou Saint-Remi, citée au XIIIe siècle.

Asnois

Eglise Saint-Hilaire, rectangle de 22 m sur 11 ; deux nefs, fenêtres ogivales, clocher octogone au-dessus du chœur; porte ogivale avec crosses végétales et clochetons. Château de Beauregard, corps de logis, XVIe siècle, flanqué de tours rondes. Castel de Montlaurier, même époque.

La Chapelle-Bâton

Eglise Saint-Pierre-ès-Liens, 27 m. sur 7 ; 4 travées, chevet droit à fenêtre ogivale, voûtes ogivales ; peintures murales représentant une scène de martyre, sainte Madeleine, saint Antoine, le pèsement des ânes. Litre seigneuriale où on distingue des écussons fleurdelisés. Porte latérale très élégante, à clochetons.

Châtain

Eglise Saint-Pierre, croix latine avec coupole portant un clocher octogone ; abside demi-circulaire percée de trois fenêtres avec colonnettes et archivoltes à l’intérieur; absidioles aux transepts ; porte plein cintre à trois archivoltes sculptées. Château de Fond-le-Bon, XVe siècle, avec tours rondes et fossés.

La Leu

Château rectangulaire avec tours rondes, meurtrières et moucharabis. Tralbot, autre castel du XVIe siècle, remplacé par une construction moderne.

Genouillé

Eglise Notre-Dame, XIIe siècle ; croix latine avec coupole et clocher octogone sur la croisée, transept sans absidioles, abside carrée, voûte romano-ogivale. Porte remarquable par les entrelacs, les animaux, les personnages de ses trois archivoltes en plein cintre.

Joussé

Eglise Saint-Martin, XIIIe siècle, sans caractère. Château de Joussé, XVe siècle ; tours rondes avec commencement de mâchicoulis, fenêtres à meneaux. Château de Moiseau, construction moderne.

Payroux

Eglise Notre-Dame, du XIe au XIIe siècle, avec remaniements postérieurs ; rectangle à abside carrée, percé de trois fenêtres allongées ; sculptures obscènes sur un chapiteau du sud ; porte plein cintre à trois voussures tout unies ; clocher carré porté au-dessus du chœur par une coupole à nervures cylindriques. Château de la Fougeraie, XVIe siècle, corps de logis flanqué de trois tourelles rondes. Au village de l’Abbaye, ruines d’une ancienne église.

Saint-Romain

Eglise Saint-Romain, conservant les caractères d’une construction romane remaniée au XVe siècle. Portail ogival avec clochetons et écusson au-dessous duquel est une inscription. A l’intérieur, un bénitier ancien, un double écusson peint sur le mur, portant, à gauche, de gueules à trois fleurs de lis d’or; à droite, d’azur à trois fleurs de lis d’or.

Surin

Eglise Saint-Pierre, condamnée pour son état menaçant ; rectangle à abside carrée, porte plein cintre à chapiteaux sculptés ; campanile au dessus du pignon de façade. Château du Cibioux, corps de logis reconstruit en partie aux VIIIe siècle ; chapelle et galerie du XVIe.

Sites Internet à visiter pour en savoir plus

http://www.histoirepassion.eu/spip.php?mot486

http://charroux.free.fr/histo.htm

http://www.mairie-charroux-en-poitou.fr/

3 commentaires pour Les églises du canton de Charroux

  • avatar MOURIER

    Bonjour
    Je recherche sur CHARROUX et ses environs la famille compain, copain, et les variantes jusqu’à Poupin et Poupain.
    J’ai fait pas de recherches sur les archives en ligne et je bloque sur Poupain-Copain, compain Antoine marié à Charroux le 3 Février 1711 avec Peturaud, Péturault Anthoinette. Avez vous fait des recherches dans ce sens? Merci encore. H.M.

  • avatar Pascal Baudouin

    Bel éventail des églises saintongeaises. Un exercice sympathique consiste à les visiter et comprendre la différence entre le style saintongeais et le style poitevin.
    Merci de nous avoir offert ce travail.

  • avatar Guy Delousme

    Merci beaucoup pour cet article très documenté ! Je suis fan d’architecture !
    En retour, voici quelque églises au pays de la « part des anges » !(les photos ne passent pas), l’URL est à la fin !
    L’ancienne province de Saintonge, dans laquelle s’inscrit Cognac et le « le Pays du Cognac », est d’une infinie richesse patrimoniale. Situées sur un parcours secondaire menant à Saint-Jacques de Compostelle, témoins de l’immense foi qui anima le Moyen-Age et cette région, de très nombreuses églises romanes du vignoble et abbayes sollicitent le promeneur.

    Ars
    > Berceau d’une célèbre famille qui s’est illustrée tant dans les combats que dans la littérature, la commune d’Ars en Saintonge s’étend dans une zone de marais verdoyante, riche en faune et en flore aquatique. L’église et l’ancien presbytère (la mairie actuelle) sont des éléments éminents du patrimoine de la commune.

    Boutiers Saint-Trojan
    > Le bourg de Boutiers domine la vallée de la Charente par le nord et le Pays Bas par le sud; celui de Saint-Trojan s’est établi non loin du confluent de la Soloire avec la Charente.
    La promenade en ces lieux permet de découvrir à deux pas du camping de Cognac, d’intéressants points sur les deux vallées, ainsi que la charmante église de Saint Marmet avec son petit cimetière traditionnel et l’église de Saint Trojan.

    Bréville
    > Situé dans le Pays Bas de Cognac, Bréville montre un paysage de prairies, de vignes et de bois où s’éparpillent des villages aux noms évocateurs du terroir (la Coudre, la Forêt…).
    On y trouve une église encore entourée de son cimetière, quelques grosses fermes et logis, des lavoirs, des viviers, des moulins sur le cours de la Soloire et de ses affluents, ainsi que des vestiges de sépultures mérovingiennes.

    Chateaubernard
    > Siège d’une Commanderie des Templiers au XIIe siècle, elle en a gardé l’austère église; mais des vestiges préhistoriques (dolmen, silex taillés) et des voies romaines montrent qu’elle était peuplée bien avant.

    Cherves-Richemont
    > Constituée de deux communes associées, la commune de Cherves-Richemont, baignée par l’Antenne, offre une diversité de paysages imprévus : bois, vignes, prairies, céréales…
    Les fontaines y sont nombreuses, le patrimoine historique riche : églises romanes, la forteresse ruinée de Richemont et le château qui lui a succédé, Château Chesnel, moulins, logis, sans oublier un gisement d’outils préhistoriques et la voie romaine Agrippa.

    Gimeux
    > Le bourg de Gimeux, érigé au flanc d’un coteau qui domine la vallée et les marais du Né, permet à la commune de posséder une agriculture florissante : prairies et céréales dans la vallée, vignoble classé en Grande Champagne sur les coteaux.
    Des vestiges de sépultures et le tracé de la voie romaine dite « Chemin Boisné » révèlent l’occupation ancienne du lieu.
    L’église paroissiale date du XIIIe siècle; on peut remarquer une ancienne chapelle ainsi que sur le coteau du Fanaud, les restes d’un moulin à vent.

    Javrezac
    > Bordant la ville de Cognac par le nord, Javrezac est une charmante commune traversée par la rivière l’Antenne.
    Faite de paysages vallonés, elle offre une alternance de vignes et de petits bois qui incitent à la balade à pied ou à bicyclette.
    A voir sa ravissante petite église.

    Louzac Saint-André
    > En bordure ouest du département, 1000 habitants répartis sur 1000 hectares de Borderies, le terroir typiquement saintongeais de ces deux communes associées est formé de collines boisées séparées par des vallées ombragées; deux belles églises romanes et plusieurs logis et manoirs remarquables en constituent le patrimoine bâti.

    Merpins
    > Au confluent du Né avec la Charente, ce site fut habité très tôt et de façon continue : pointes de flèches, débris poterie, puis forteresse médiévale imposante, église du XIe siècle, abbaye du XIIe en sont la preuve.
    Ses terres fertiles portent des prairies, des céréales et un vignoble classé en Grande Champagne.

    Mesnac
    > Cette commune du Pays Bas de Cognac est limitée à l’ouest par les multiples bras de l’Antenne qui lui procurent une fraîcheur et un charme reposants; elle possède de plus une intéressante église.

    Saint Brice
    > Par la beauté de ses sites et par la richesse de son patrimoine, cette commune est l’une des plus pittoresques du cognaçais. Dans l’écrin que lui procurent les vallées de la Charente et de la Soloire, l’homme a depuis longtemps élevé des édifices symboliques : dolmen, abbaye, église, châteaux et logis, toutes ces constructions étant d’une facture particulièrement soignée. Elle héberge sur son territoire le golf du Cognac.

    Saint Laurent de Cognac
    > Situé au milieu des collines boisées des Borderies, Saint Laurent de Cognac est à 7 km de Cognac, sur la rive droite de la Charente. A voir une belle église romane dont la fondation remonte au XIe siècle

    Saint Sulpice de Cognac
    > C’est la commune la plus à l’ouest du département, entre les marais de l’Antenne et des coteaux calcaires, agréablement boisés les uns et les autres; l’habitat y est réparti entre plusieurs villages, construits avec la pierre issue des carrières des Chaudrolles. Logis et moulins ne manquent pas, de même que des vestiges de la voie romaine Agrippa. Son église, très belle, mérite que l’on s’y attarde.

    http://www.tourism-cognac.com/decouverte/02eglises.htm

    Bonne visite !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.