mai 2010
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a 100 ans…

SEPTEMBRE 1919

  • 3. Italie : le gouvernement accorde le droit de vote aux femmes.
  • 5. Paris : inauguration du nouveau pont de Notre-Dame par Raymond Poincaré.
  • 6. Vienne : l’Assemblée nationale autrichienne donne son accord pour la signature du traité de paix de Saint-Germain.
  • 10. Saint-Germain : signature du traité de paix entre les Alliés et l’Autriche.
  • 11. Grande-Bretagne et États-Unis : publication de la version anglaise du livre sur la guerre mondiale d’Erich Ludendorff qui encaisse 10000 livres sterling de droits d°auteur.
  • 12. Attaque italienne sur Fiume qui a été annexée par l’Italie, malgré les clauses du traité de Saint-Germain.
  • 12. Munich : déclaration politique d’Adolf Hitler à une réunion du Parti ouvrier allemand.
  • 15. Lyon : congrès de la CGT. Le secrétaire général Léon Jouhaux est critiqué.
  • 15. La Chine met fin à l’état de guerre avec l’Allemagne.
  • 17. Anvers : manifestation des diamantaires.
  • 18. Berlin : première du film d’Ernst Lubitsch « Madame Du Barry ».
  • – 21. L’Orient-Express reprend sa liaison régulière entre Paris et Constantinople.
  • 22. USA : grève des ouvriers sidérurgistes.
  • 28. Luxembourg : par 66811 voix sur 90981, les Luxembourgeois se prononcent pour le maintien de la monarchie.
  • 28. Grande-Bretagne : grève des cheminots.
  • 29. Suède : instauration de la journée de 8 heures.

NAISSANCE

  • 15. Fausto Coppi, coureur cycliste italien († 2.l.l960).

Source :  Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Gournay (79) : un festin vulgairement appelé la trippe

J'aime et je partage...

C'est mieux que des sous, non ?

C'est mieux que des sous, non ?

C’était en 1779, le 19 février, les habitants de Gournay recevaient Charles Viollet porteur et chargé de procuration du haut et puissant seigneur messire Jacques François Guinebaud de la Grossetière, seigneur et commandeur d’Ansigny (ancienne commanderie templière d’Ensigné – 79) chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem et décimateur des deux tiers parties des grandes dîmes de Gournay, « la ditte procuration portant pouvoir au dit Charles Viollet de passer acte en forme de transaction avec les habitants du dit Gournay, touchant le repas vulgairement appelé la trippe que le dit seigneur de la Grossetière et les prédécesseurs commandeurs d’Ansigny ont accoutumez de donner tous les ans aux habitants du dit Gournay »

*** Plus de tripes, des sous !
« Il aurait été cy devant verbalement convenu entre le dit seigneur commandeur et les habitants du dit Gournay, qu’ils convertiraient en argent à la somme de quarante cinq livres à chaque jour et fête de Saint Jean-Baptiste par chacun an, et ce pendant et aussi longtemps que le dit seigneur de la Grossetière sera commandeur du dit Ansigny. » ***

De palabre en palabre, de mandement en mandement

Copie du mandement que les habitants de Gournay ont donné sur Charles Viollet pour délivrer l’argent du festin du dit Gournay
Nous soussignés, sindychs manans et habitants de la paroisse de Gournay, consentons que les trois années échues de la St Jean Baptiste dernière que messire le commandeur d’Ansigny doit aux habitants de la ditte paroisse de Gournay a cause des dîmes […] dans la ditte paroisse, lequel festin nous avons composé et les dits habitants avec le dit seigneur et commandeur à la somme de quarante cinq livres…
Fait au dit à l’issue de la messe paroissiale en présence du général et du consentement des habitants du dit Gournay, sans préjudice de l’avenir, à nos droits et à ceux d’autres, ce trois septembre mil sept cent quarante et un, ainsi signé Charles Brunet sindych, Pierre Sénéchaux, J. Pellevoizin, Daniau, André Miet, J. Viollet sindych, P. Brillau, P Pellevoizin, L. Mounier, P Pinturau, Jean Noël Moyne, J. Cotrau, Buchau, P. Pellevoizin, L. Pellevoizin, J. Coynaud, P Guérinaud, J. Vrignon, P. Fillon, Joseph Vrignon, F. Binau, P. Pellevoizin, F. Boison, J. Lucas, P. Daniau, André Garvaux, P. Pellevoizin.

Acte aimablement transcrit et communiqué par Patrick Ricard, adhérent au CGCP, merci.

4 commentaires pour Gournay (79) : un festin vulgairement appelé la trippe

  • You share interesting things here. I think that your blog can go viral easily, but you must
    give it initial boost and i know how to do it, just search in google for – mundillo traffic increase go viral

  • avatar Olivier Pellevoizin

    Bonjour,

    Il apparait à la fin du 18ème, deux familles Pellevoiz(s)in dans la comune de gournay. Je me pose deux questions à ce sujet :
    1. sait on s’il s’agit de la même famille parfois orthographiée avec z et parfois S ou au contraire de deux familles différentes ?
    2. Il apparait à la fin du 18ème un Joseph Pellevoizin (Z confirmé. Or le père de mon arrière grand père s’appellait ainsi et vivait à Gourmay mais ne pouvait être homme. Connait on un lien entre mon aieul et ce joseph ci?

    Merci à ceux qui pourront m’aider

  • avatar Ricard patrick

    Fornidablement résumé par l’incontournable Pascal, une véritable richesse pour notre région,dommage que certains responsables locaux ne l’est pas compris.

  • Là ne sommes plus en pays Vendéens des-dits « ventre-à-choux »
    mais en Pays Mellois où « avoir les tripes » peut vous mériter le surnom de « ventre-à-sous »
    Merci pour ces saveurs d’antan et ces fumets « fumants » de l’histoire locale …

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.