"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

- 1er février 1917 : Allemagne / début de la guerre sous-marine à outrance, sans restriction et sans avertissement, avec la mise en service de 150 sous-marins allemands.
- 3 février 1917 : Torpillage après sommation du bateau américain "Housatonic". Le président américain Woodrow Wilson, rompt les relations diplomatiques avec l'Allemagne.
- 3 février 1917 : Berlin / la crise du charbon entraîne la réglementation de la consommation de ce produit.
- 4 février 1917 : Bruxelles / création du Conseil flamand par un groupe d'activistes.
- 5 février 1917 : Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Autriche-Hongrie.
- 10 février 1917 : Londres / début des négociations entre l'Organisation sioniste mondiale représentée par - Chaïm Weizmann, et le gouvernement britannique en vue de l'installation d'un foyer juif de Palestine.
- 17 février 1917 : France / la Chambre vote l'attribution d'un franc par jour aux soldats des tranchées.
- 17 février 1917 : Décès d'Octave Mirbeau, écrivain français (* 16.2.1848).
- 18 février 1917 : Le commandement suprême de l'armée allemande reprend l'offensive contre la Russie.
- 19 février 1917 : Décès de Charles Émile Auguste Durand, dit Carolus Duran, peintre français (* 4.7.1837).
- 21 février 1917 : En 3 semaines, 134 bateaux alliés et non-belligérants sont coulés par les forces allemandes. C'est le premier bilan de la guerre sous-marine à outrance.
- 24 février 1917 : Méditerranée / Le navire "Dorothea", transportant des troupes britanniques est coulé par un sous-marin allemand.
- 24 Féveier1917 : Les Américains prennent connaissance du télégramme d'Arthur Zimmermann, secrétaire d’État allemand aux Affaires extérieures, qui demande au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis.

Source : « Chroniques du XXe siècle – Larousse.

L’église – 2ième partie

LE TRÈS – SAINT SACREMENT

Calice et la patène: très bon, mais point dorés dans la coupe.

Ciboire: n’est point doré dans la coupe et qui est appuyé sur un pied d’étain.

Soleil: très bon.

Coustode pour malades: toute neuve, mais point dorée dans la coupe.

Pains à chanter: (hosties) bons.

Tabernacle: fort mauvais, sans doublures, sans dorure et peu décent.

Clef d’icelui: tenue dans une boîte fermant à clef.

Lampe: néant.

Reliques: néant.

GRAND AUTEL

Sous l’invocation: de Saint-Pierre-ès-liens.

Consécration: néant.

Marbre ou autel portatif: bon.

Nappes d’autel: trois, passables.

Dédicace: se célèbre le même jour de celle de la cathédrale.

Corporaux: cinq, tous pourris et dans le cas d’interdiction.

Coussin: néant, mais un mauvais pupître.

Canon: bon.

Purificatoires: quatre ou cinq, en mauvais état.

Tapis: néant.

Dais: fort bon, excepté la garniture du dôme qui est pourrie.

Croix: bonne.

Chandeliers: Six, passables, mais qui auraient besoin d’être retouchés.

Cierges: bien.

Eteignoir: bon.

Missel avec indices: tout déchiré et hors d’état de servir.

Evangile de Saint-Jean: bon.

Balustre pour la communion: bon.

Nappes de communion: mauvaises.

Clochette: néant, et deux échilles seulement.

Burettes: néant et pas de plateau.

Piscine du sanctuaire: néant.

Vaisseaux des saintes huiles: en très mauvais état.

Armoires pour iceux: dans les fonts baptismaux.

CIMETIERE

Clôture: il n’y a qu’un côté de renfermé.

Entrée: sans porte.

Chemin: néant.

Foires et marchés en icelui: néant.

Danses: néant.

Croix du cimetière: néant.

Cabarets voisins: néant.

FONTS BAPTISMAUX

Fermeture: néant.

Piscine des fonts: bonne.

Bénitier fixe: bon.

Cuvette: bonne.

Couvercle à pointes: néant.

Burette pour verser: bonne.

CHAPELLES

Une chapelle appartenant à la maison d’Aubeterre, dépouillée de tout ornement et dans le cas d’interdiction.

Du côté de l’épître, une autre chapelle, appartenant à la maison de Boistillé, dont le tableau est tout neuf et sans les autres ornements ordinaires, qui cependant vont être mis par ledit seigneur de Boistillé.

Le tableau du grand autel est entièrement déchiré et très indécent, le rétable du maître autel a besoin d’être repeint ainsi que les petits gradins, le devant d’autel est de bois peint qui a besoin d’être retouché, les vitraux du sanctuaire ont besoin de la main de l’ouvrier et de deux garnis ferrés pour garantir les vitres; il n’y a point de bancs de choeur ni de pupitre.

CHŒUR

Clocher et situation d’icelui: sur la porte de l’église et qui a besoin d’être renfermé          pour empêcher l’eau d’entrer dans l’église.

Cloches: deux, bonnes.

Graduel: néant.

Psautier: néant.

Antiphonaire: néant.

Processionnal: néant.

Rituel: néant

Chaire de prône: néant.

Chaire à prêcher: en très mauvais état.

Armes et lîtres: néant.

Sépultures qui gâtent le pavé: néant.

NEF

Gros murs d’icelle: très solides si ce n’est un arc-boutant qui a besoin d’être refait, le   pignon de l’église à l’intérieur a besoin d’être recrépis.

Couverture: doit être repassée.

Voûtes ou lambris: la voûte du sanctuaire est bonne, la nef n’a point de lambris.

Fenêtres: sans vitres et sans treillis.

Pavé: passable.

Portes: très mauvaises ainsi que la serrure

Confessionnal: bon.

Sièges et bancs: trois sans fondation, l’un appartenant au seigneur de Boistillé, l’autre                au seigneur d’Aubeterre, l’autre au seigneur de Beaupré, à vingt sols de rente.

Chapelles domestiques: une chez le seigneur de Boistillé.


LIEUX DÉPENDANT DE LA PAROISSE

Sacristie: néant.

Armoires pour ornements: néant.

Ornements: un ornement blanc bon, un ornement noir neuf, un ornement rouge bon, un  ornement violet bon; l’ornement vert manque.

Chapes: néant.

Aubes: trois très mauvaises.

Amicts et surplis: néant.

Ceinture: deux bonnes.

Croix processionnelle: très ancienne.

Bannière: neuve.

Encensoir: bon.

Navette: mauvaise.

Croix pour l’extrême onction: néant.

Bénitier portatif: bon.

Fondations: une de trois livres par le seigneur de Boistillé.

Catalogue d’icelles: néant.

Confrairies: néant.

Quêtes: néant.

Processions: ordinaires.

Expositions du T.-S. Sacrement: ordinaires.

Registres des baptêmes, mariages et sépultures: bons et en bon état.

Revenus, titres et papiers: néant.

Coffre à deux clefs: néant.

Biens de l’église usurpés: on n’en fait rien.

Comptes des marguillers : néant.

Dettes de la fabrique: néant.

Lanterne pour porter le St-Sacrement au dehors: néant.

Suite de cet article : L’église -3-