"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

OCTOBRE 1917

– 9. Paris : l’Académie de médecine préconise, pour lutter contre la dépopulation, de réprimer l’avortement et d’attribuer des allocations aux familles nombreuses.

– 15. La danseuse hollandaise Mata-Hari est fusillée par un peloton français. après avoir été accusée d’espionnage au profit des Allemands.

– 15. La 7° armée allemande s’empare des îles d’Oesel et de Dago, dans la Baltique.

– 23. Paris : démission du cabinet Painlevé.

– 23. Russie : Lénine obtient du comité central bolchevique le vote de la préparation immédiate de l’insurrection armée.

– 24. Paris : le cabinet Painlevé est reconstitué. Louis Barthou remplace Ribot comme ministre des Affaires étrangères. -›

– 24. Italie : douzième et dernière offensive d`Isonzo : le front italien est rompu par les forces austro-hongroises, dirigées par von Below. Cette défaite italienne, à Caporetto, se solde par de lourdes pertes (293 000 prisonniers et 3000 canons italiens).

– 24. Les Autrichiens occupent le Frioul (Italie).

– 26. La 6° armée française, conduite par Maistre, conquiert le fort de Malmaison à l’ouest du Chemin des Dames.

– 31. Norvège : parution du roman «Bénédiction de la terre››, de Knut Hamsun.

NAISSANCES

– 15. A.M. Sehlesinger, homme politique américain.

– 20. Jean-Pierre Melville, cinéaste francais († 2.8.1973).

– 21. Dizzy Gillespie, trompettiste de jazz américain.

DECES

– 9. Husayn Kemal Pacha suItan d’Egypte (*1853).

– 15. Margareta Gertruida Zelle, dite Mata-Hari,danseuse et aventurière hollandaise (*7.8.1876).

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

La Généalogie

Quelques considérations importantes…

Elle* nous conduit à inscrire sur l’arbre généalogique** que l’on va constituer graduellement, les individus de sa famille. Pour chacun, le maximum d’éléments concernant leur existence est nécessaire (date et lieu précis). A propos du lieu, il importe de tenir compte des remarques suivantes :

1-      Le nom de la commune ne suffit pas car certains sont identiques dans plusieurs départements

2-      Il faut donc à ajouter le code postal ou le code INSEE. Nous privilégions le code INSEE car il est officiel depuis 1946 (même les communes disparues sont référencées) alors que le code postal suit les évolutions de La Poste.

3-      Sur son site, le CGCP possède un référencement important :

–          des communes actuelles,

–          de très nombreux de hameaux et lieux dits (complétés par les adhérents au moyen des listes éclair),

–          de la liste des communes recensées pendant la Révolution.

4-      Certains événements obligent à saisir un complément d’information sur le lieu (une adresse, une église, un cimetière..). Pour cela les logiciels prévoient une zone souvent appelée « subdivision ».
Pour ceux qui utilisent des logiciels de type US ou font de la saisie en ligne non contrôlée, la norme GEDCOM est : Le lieu, le code lieu (postal ou INSEE), le département, la région, le  pays, et subdivision. Chaque zone est séparée par une virgule. Une zone manquante implique deux virgules.

Notes :

  • Dans la quête généalogique que chacun peut librement entreprendre, l’arbre généalogique**, ne constitue pas une fin en soi. Il reste simplement le condensé graphique de toute une genèse familiale regroupant des patronymes, des dates, des lieux et des parcours de vie. Présenté comme une cartographie de sa famille et de ses ascendants, l’arbre demeure un tableau récapitulatif pratique par sa lisibilité et parce qu’il regroupe globalement les informations clés sur chaque membre y figurant.
  •  La généalogie est aussi une science qui requiert une méthode d’introspection rigoureuse, de l’objectivité de l’analyse des données mises à jour, de la précision dans ses énoncés et enfin de la clarté dans les comptes rendus où sont consignés tous les résultats provenant des recherches effectuées.
  • La généalogie nous entraine dans une véritable enquête qui, si elle n’est pas ici, menée à des fins policières, n’en implique pas moins même rigueur pour le cheminement, à partir de faits établis (les membres encore en vie de sa propre famille), du relevé des indices (Informations recueillies du vivant de ses proches sur leurs parents et grands-parents disparus – actes en mairies et tous actes archivés y compris les actes notariés), des pistes à suivre ou à évincer systématiquement suivant la véracité ou l’incongruité des découvertes faites, pas à pas, dans la recherche de ses ascendants. En cela, la Généalogie est aussi une grande aventure qui nous fait embrasser le temps passé en lien avec le temps présent. En associant l’histoire de nos ancêtres à la grande Histoire, celle-ci devient incontournable pour établir le contexte existentiel de chaque individu trouvé au cours de ses recherches, contexte apportant un éclairage nouveau sur certains pans de chaque vie recensée.
  • Enfin la généalogie ne demeure pas une simple activité personnelle. Elle conduit aussi à s’adresser aux instances publiques (Mairies, Archives Départementales) mais aussi à d’autres personnes s’y adonnant dans son entourage et à travers ses relations, à des Associations généalogiques.  La mutualité des recherches et les échanges d’informations prennent ici toute leur importance. Outre sa vocation scientifique dans la méthode, historique, à travers les domaines investis et sondés, la généalogie repose aussi sur le fait social de l’entraide entre tous ceux qui s’y intéressent. Elle est donc également source de connaissances tout en se faisant aussi, profondément humaniste.

 

Les listes éclair

1-      Qu’est-ce qu’une liste éclair ?

Plutôt que de longs discours, il suffit de se référer à  notre site.

2-      Pourquoi utiliser une liste éclair ?

Déjà parce que les logiciels ou utilitaires de généalogie les produisent. Ensuite, parce que c’est, depuis longtemps, pour les échanges d’informations, un standard incontournable sur la plupart des forums de généalogie.  Plusieurs sites en ligne utilisent des listes éclair différentes de celles produites par les logiciels de généalogie mais que l’on peut créer au moyen d’utilitaires.
L’avantage d’une publication de liste éclair est d’assurer la protection des données. Celui qui est intéressé par votre liste, doit alors vous contacter pour avoir des informations et non pirater ces informations.

3-      L’enregistrement des listes éclair sur le site du CGCP :

  1. Il permet, lors du chargement, de vérifier sa propre saisie par la vérification des lieux, de leurs codes et, si besoin, d’apporter les corrections nécessaires.
  2. Dès le chargement, les autres adhérents, sur le forum, sont avisés de la parution des patronymes de cette liste éclair.
  3. À tout moment un adhérent, par le système de recherche, peut consulter un patronyme de la liste et contacter son propriétaire
  4. En outre, il existe un programme de présomption de cousinage qui permet de trouver l’ensemble des adhérents ayant un ou plusieurs patronymes en commun où, par un simple clic sur une boîte aux lettres, le logiciels propose une liste récapitulative des éléments communs avec un formulaire pour s’expliquer sur ces patronymes.
  5. Il est également possible de tracer la cartographie d’un patronyme de la liste éclair.
  6. Périodiquement, le CGCP publie en son nom, sur GENEANET et CGW, les listes éclairs des adhérents, bien évidemment avec leur consentement, si ces derniers l’ont bien stipulé sur leur compte.