"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

- 1er février 1917 : Allemagne / début de la guerre sous-marine à outrance, sans restriction et sans avertissement, avec la mise en service de 150 sous-marins allemands.
- 3 février 1917 : Torpillage après sommation du bateau américain "Housatonic". Le président américain Woodrow Wilson, rompt les relations diplomatiques avec l'Allemagne.
- 3 février 1917 : Berlin / la crise du charbon entraîne la réglementation de la consommation de ce produit.
- 4 février 1917 : Bruxelles / création du Conseil flamand par un groupe d'activistes.
- 5 février 1917 : Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Autriche-Hongrie.
- 10 février 1917 : Londres / début des négociations entre l'Organisation sioniste mondiale représentée par - Chaïm Weizmann, et le gouvernement britannique en vue de l'installation d'un foyer juif de Palestine.
- 17 février 1917 : France / la Chambre vote l'attribution d'un franc par jour aux soldats des tranchées.
- 17 février 1917 : Décès d'Octave Mirbeau, écrivain français (* 16.2.1848).
- 18 février 1917 : Le commandement suprême de l'armée allemande reprend l'offensive contre la Russie.
- 19 février 1917 : Décès de Charles Émile Auguste Durand, dit Carolus Duran, peintre français (* 4.7.1837).
- 21 février 1917 : En 3 semaines, 134 bateaux alliés et non-belligérants sont coulés par les forces allemandes. C'est le premier bilan de la guerre sous-marine à outrance.
- 24 février 1917 : Méditerranée / Le navire "Dorothea", transportant des troupes britanniques est coulé par un sous-marin allemand.
- 24 Féveier1917 : Les Américains prennent connaissance du télégramme d'Arthur Zimmermann, secrétaire d’État allemand aux Affaires extérieures, qui demande au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis.

Source : « Chroniques du XXe siècle – Larousse.

Lexique - Climat et Famines

Lexique des renvois et des termes secondaires ou contemporains utilisés :


adénamique ou adynamique (voir 2 fièvre adénamique et 3 affection catarrhale)

asténie, asténique (voir 5 affection cérébrale asthénique)

AVC (voir 5 affection cérébrale)

bronches, bronchique (voir 3 engorgement bronchique)

catarrhe (voir en 3 affection catarale, engorgement, fièvre, fluxion. Com.- le substantif catarrhe n’est jamais enployé seul)

charbon (voir 2 anthray)

collication (voir 4 fièvre collicative).

congestion pulmonaire, (voir 3 fluxion de poitrine).

consomption, consomptif, consomptive (voir 2 fièvre consomptive).

croup (voir 2 esquiancie, 3 mal de gorge).

diphtérie (voir 2 angine gangréneuse et esquiancie, 3 mal de gorge).

écrouelles (voir 2 diathère).

étisie ( voir 4 fièvre hétique).

gangrène (voir 2 phlegmon)

leucémie (voir 6 apauvrissement de sang).

malaria (voir 2 fièvre billieuse).

métastase ( voir 6 métastase).

muqueuse (voir 2 fièvre muqueuse).

paludisme (voir 2 fièvre billieuse).

parasites (voir 4 affection vermineuse).

plégie (voir 5 paralisie).

pleurésie (voir 3 fluxion de poitrine).

pneumonie (voir 3 fluxion de poitrine et péripneumonie).

prématurité (voir 1 naissance prématurée).

putride (voir 2 fièvre putride).

rémittente (voir 2 fièvre lente).

syphilis (voir 2 diathère).

scorbut (voir 9 fièvre scorbutique).

tuberculose (voir 2 fièvre consomptive et 3 affection catarale).

typhoïde (voir 2 fièvre muqueuse et 4 diarrhée muqueuse).

vermineuse (voir 4 affection ou colique ou fièvre ou maladie vermineuse).

Vérole (voir 2 chancre).

Occurences des décès par groupe de maladies :

1 mortalité périnatale (mères et enfants) et maladies enfantines,     173       49,4 %

2 fièvres et maladies infectieuses                                                   32        9,0 %

3 maladies respiratoires                                                                 38      10,8 %

4 maladies digestives et intestinales,                                              23        6,5 %

5 maladies cardiovasculaires et neurologiques,                               22        6,3 %

6 cancers,                                                                                        3        0,9 %

7 vieillesse                                                                                    32        9,0 %

8 accidents                                                                                      3       0,9 %

9 autres (pas su expliquer ou pas de référence)                               27        7,7 %

Total                                                                                       352


Notes sur le climat, les famines et les maladies :

Les disettes et les famines ont émaillé l’histoire sociale des 18ème et 19ème siècles. Les guerres en étaient souvent responsables, mais les aléas climatiques les ont toujours provoquées.

Notre période n’échappe pas à ce constat :

1818-1819 : Été caniculaire, hiver glacial.

1819-1820 : Périodes de froids intenses au début de décembre 1819. A Paris, la Seine fut entièrement prise du 12 au 19/01/1820. Avril 1850 : vignes gelées dans le Sud-Ouest et l’Ouest de la France. De mai à septembre : sécheresse et chaleur dans l’Ouest : « il ne s’est pas recueilli le dixiesme de blez et il ne se recueillera pas la vingtiesme partie des vins qui se seroient recueillis sans cet accident »

1820-1821 : 17 juillet 1720 à Poitiers, été caniculaire : «  la récolte des froments et des seigles a été abondante, il y a aussi apparence d’avoir beaucoup de vin, mais on en laissera perdre par suite du manque des fûts. Il y a eu beaucoup d’inondations ». Dans le Sud de la France il y a eu une sécheresse qui commença à la fin de l’automne 1821 et dura une grande partie du printemps de 1822. 1821 : il y a quantité de métairies vacantes par suite du grand nombre de chefs de famille qui moururent l’année précédente (1820) de l’épidémie de « peste noire ».

1821-1822 : Hiver rigoureux. 17 juillet 1722 à Poitiers : « Il n’y aura presque point de fruits arbrins; il y aura très peu de seigle et à peine pour retourner en terre; les froments sont très gâtés par les pluies fréquentes et les herbes y sont accrues ; les avoines et autres menus blés seront bons; on ne récoltera que le quart du vin des années communes ».

1822-1823 : La Seine fut prise deux fois, du 30/12/1822 au 08/01/1823 et du 15 au 29/01/1823. A Charroux (Vienne), l’année a été remarquable par une sécheresse extraordinaire, presque générale en Europe, depuis la mi-mars jusqu’au mois de novembre. « Dieu nous préserve de pareil fléau ». Août 1723 à Poitiers : « Il s’est recueilli très peu de blés à cause de la grande sécheresse ».

Cette instabilité climatique, avec ses épisodes extrêmes, fragilise toute la population, les plus jeunes en particulier, et entretient de nombreuses pandémies.

suite : 2ème Partie : Statistiques