"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

- 1er février 1917 : Allemagne / début de la guerre sous-marine à outrance, sans restriction et sans avertissement, avec la mise en service de 150 sous-marins allemands.
- 3 février 1917 : Torpillage après sommation du bateau américain "Housatonic". Le président américain Woodrow Wilson, rompt les relations diplomatiques avec l'Allemagne.
- 3 février 1917 : Berlin / la crise du charbon entraîne la réglementation de la consommation de ce produit.
- 4 février 1917 : Bruxelles / création du Conseil flamand par un groupe d'activistes.
- 5 février 1917 : Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Autriche-Hongrie.
- 10 février 1917 : Londres / début des négociations entre l'Organisation sioniste mondiale représentée par - Chaïm Weizmann, et le gouvernement britannique en vue de l'installation d'un foyer juif de Palestine.
- 17 février 1917 : France / la Chambre vote l'attribution d'un franc par jour aux soldats des tranchées.
- 17 février 1917 : Décès d'Octave Mirbeau, écrivain français (* 16.2.1848).
- 18 février 1917 : Le commandement suprême de l'armée allemande reprend l'offensive contre la Russie.
- 19 février 1917 : Décès de Charles Émile Auguste Durand, dit Carolus Duran, peintre français (* 4.7.1837).
- 21 février 1917 : En 3 semaines, 134 bateaux alliés et non-belligérants sont coulés par les forces allemandes. C'est le premier bilan de la guerre sous-marine à outrance.
- 24 février 1917 : Méditerranée / Le navire "Dorothea", transportant des troupes britanniques est coulé par un sous-marin allemand.
- 24 Féveier1917 : Les Américains prennent connaissance du télégramme d'Arthur Zimmermann, secrétaire d’État allemand aux Affaires extérieures, qui demande au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis.

Source : « Chroniques du XXe siècle – Larousse.

Cancer - Vieillesse - Accidents

6 cancers

Com.- Des cancers étaient déjà décrits par les égyptiens vers -3500. C’est Hippocrate qui donna la première définition de la maladie, appelée alors « carcinome » ou « squirre » : une tumeur (gonflement) dure, non-inflammatoire, ayant tendance à récidiver et se généraliser jusqu’à la mort.

Cit.- « […] terme de Chirurgie, est une tumeur dure, inégale, raboteuse, & de couleur cendrée ou livide, environnée tout au-tour de plusieurs veines distendues & gonflées d’un sang noir & limoneux, située à quelque partie glanduleuse ; ainsi appellée, […]  parce que semblable à l’écrevisse elle ne quitte pas prise quand une fois elle s’est jettée sur une partie […] Dans les commencemens elle ne cause point de douleur, & n’est d’abord que de la grosseur d’un pois-chiche : mais elle grossit en peu de tems & devient très douloureuse. Le cancer vient principalement à des parties glanduleuses & lâches, comme les mamelles & les émonctoires [1]. ne quitte pas prise quand une fois elle s’est jettée sur une partie.[2]»).

apauvrissement de sang (fièvre lente et) (voir occurrences en 1. Orth.- apauvrissement/appauvrissement. Com.- probablement une leucémie).

diasthèse cancéreuse (Occ. 1.- Orth.- diasthèse/diathèse. Def.- Disposition générale d’une personne à être souvent ou habituellement affectée de telle ou telle maladie. Mot désuet qui désignait dans le passé, des affections survenant simultanément ou successivement chez un patient. Ces affections se différenciaient essentiellement par l’atteinte d’une région anatomique ou d’une autre et par leurs symptômes mais ayant en commun une nature identique. Com.- cancer généralisé ?).

métastase sur l’organe pulmonaire, métastase à la poitrine, métastase qui s’est dirigée sur la poitrine (Occ. 1.- Cit.- « Ce mot est entierement grec […] qui signifie transporter, changer de place. Il désigne, suivant le sens littéral & le plus reçu en Médecine, un transport quelconque d’une maladie d’une partie dans une autre, soit qu’il se fasse du dehors en dedans, soit au contraire qu’il ait lieu du dedans au dehors » Com.- probablement des cancers pulmonaires).

Total des décès pour les cancers :3

7 vieilesse

mort de vieillesse, vieillesse, mort naturelle de vieillesse (Occ. 4.-

caducité, caducité d’âge, caducité et langueur (Occ. 15.- Def.- vieillesse débile, invalidité. Voir aussi 9 langueur).

démence (Occ. 1.- sénilité, Parkinson, Alzheimer ?).

décrépitude, mort de décrépitude (Occ. 12.- Def.- affaiblissement dû à la vieillesse, importante dégradation physique. Déchéance physique qui provient d’un état de vieillesse extrême. Sénilité).

Total des décès pour les maladies
de vieilesse : 32

8 accident

accident causé par le feu (voir en 1 pour les occurrences).

accident causé par le mouvement de l’usine, moulin de Bois-Coutant (Occ. 1.-).

chute dans le feu (voir en 1 pour les occurrences. Com- enfant de 9 mois).

comotion au cerveau (voir en 1 pour les occurrences Orth.- comotion/commotion : choc, traumatisme crânien).

coup de feu à la poitrine (Occ. 1.- Com.- : probablement un suicide : pas d’enquête de police).

suite d’un bain dans la rivière Vonne (Occ.- 1 Com.- les noyades étaient fréquentes :

Vivonne est arrosée par deux rivières : le Clain et la Vonne. Il y a, depuis le 17ème siècle, de nombreux pêcheurs, et il y avait des moulins et des tanneries à eau, avec des biefs et des écluses).

Total des décès pour les accidents : 3


[1] Organe ou canal servant à l’élimination des déchets, à l’évacuation des sécrétions de l’organisme

[2] Diderot D. & D’Alembert J.- Encyclopedie, tome 2.djvu/592

suite : Autres maladies et recherches en cours