"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

- 1er février 1917 : Allemagne / début de la guerre sous-marine à outrance, sans restriction et sans avertissement, avec la mise en service de 150 sous-marins allemands.
- 3 février 1917 : Torpillage après sommation du bateau américain "Housatonic". Le président américain Woodrow Wilson, rompt les relations diplomatiques avec l'Allemagne.
- 3 février 1917 : Berlin / la crise du charbon entraîne la réglementation de la consommation de ce produit.
- 4 février 1917 : Bruxelles / création du Conseil flamand par un groupe d'activistes.
- 5 février 1917 : Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Autriche-Hongrie.
- 10 février 1917 : Londres / début des négociations entre l'Organisation sioniste mondiale représentée par - Chaïm Weizmann, et le gouvernement britannique en vue de l'installation d'un foyer juif de Palestine.
- 17 février 1917 : France / la Chambre vote l'attribution d'un franc par jour aux soldats des tranchées.
- 17 février 1917 : Décès d'Octave Mirbeau, écrivain français (* 16.2.1848).
- 18 février 1917 : Le commandement suprême de l'armée allemande reprend l'offensive contre la Russie.
- 19 février 1917 : Décès de Charles Émile Auguste Durand, dit Carolus Duran, peintre français (* 4.7.1837).
- 21 février 1917 : En 3 semaines, 134 bateaux alliés et non-belligérants sont coulés par les forces allemandes. C'est le premier bilan de la guerre sous-marine à outrance.
- 24 février 1917 : Méditerranée / Le navire "Dorothea", transportant des troupes britanniques est coulé par un sous-marin allemand.
- 24 Féveier1917 : Les Américains prennent connaissance du télégramme d'Arthur Zimmermann, secrétaire d’État allemand aux Affaires extérieures, qui demande au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis.

Source : « Chroniques du XXe siècle – Larousse.

Comme au Moyen-âge… Trinquons ensemble… !

Le bochet

Boire un petit verre entre amis, quoi de plus normal. Trinquer ensemble cela remonte à loin. Les gosiers secs médiévaux déjà savouraient entre eux ce plaisir, s’échauffaient le corps, se réjouissaient l’esprit avec le bochet, le saugé, le claré et l’hypocras… Ne vous en déplaise, osez ces délectations d’un autre temps et pourquoi pas, confectionnez-les vous-même avec ces recettes… Alors, à votre santé… !

Le bochet –

Pour

Lire la suite… » » »

Recettes d'Antan...

Comme autrefois… pour se mettre en bouche avec ces quelques recettes.

Les esprits chagrins d’aujourd’hui pourront toujours dire à la lecture de ces recettes que leurs ancêtres, journaliers, tireurs de mines, fendeurs ou colporteurs ne se nourrissaient pas ainsi. Qu’ils soient pleinement rassurés, les miens aussi ne vivaient pas dans l’aisance. La soupe au pain, les ragoûts, les raves, navets, bettes, fèves… oui,

Lire la suite… » » »

Le gâteau creusois ...

C’est Josiane L. qui lance la conversation :

Bonjour,

J’ai acheté dans un magasin un gâteau moelleux du Limousin (aux noisettes et au sucre de canne), quelqu’un aurait-il la recette?

Une première réponse arrive de la part de Jean-Claude V.

Bonjour,

Sauf erreur, son vrai nom, c’est le creusois ou le gâteau creusois :

http://www.marmiton.org/recettes/recette_gateau-creusois_11000.aspx

– il y a

Lire la suite… » » »

Des Mojhettes ... ce qu'il faut en savoir ...

Que mangeons nous ? DES MOJHETTES OU DES HARICOTS BLANCS ? Pour en finir avec une erreur…

Remettons les choses à leur place

S’il s’agit bien d’une légumineuse, la véritable mojhette, ou mogette, ou mojette , ou mongette de notre Charente n’est pas un haricot !

Le temps et les abus de langage

Lire la suite… » » »

Brin d'Aillet et 1er Mai ...

C’est Pascal Baudouin qui est le premier à aborder le sujet … – « On dit qu’en Charente et en Charente Maritime, le matin du 1er mai, la coutume perdure dans les villages de se rassembler pour manger le brin d’aillet avec du pain, du saucisson, du grillon et un verre de vin. » Historiquement, il serait bien de trouver des sources attestant réellement de cette coutume. Si, avec le plus grand sérieux, quelqu’un

Lire la suite… » » »