"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

- 1er février 1917 : Allemagne / début de la guerre sous-marine à outrance, sans restriction et sans avertissement, avec la mise en service de 150 sous-marins allemands.
- 3 février 1917 : Torpillage après sommation du bateau américain "Housatonic". Le président américain Woodrow Wilson, rompt les relations diplomatiques avec l'Allemagne.
- 3 février 1917 : Berlin / la crise du charbon entraîne la réglementation de la consommation de ce produit.
- 4 février 1917 : Bruxelles / création du Conseil flamand par un groupe d'activistes.
- 5 février 1917 : Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Autriche-Hongrie.
- 10 février 1917 : Londres / début des négociations entre l'Organisation sioniste mondiale représentée par - Chaïm Weizmann, et le gouvernement britannique en vue de l'installation d'un foyer juif de Palestine.
- 17 février 1917 : France / la Chambre vote l'attribution d'un franc par jour aux soldats des tranchées.
- 17 février 1917 : Décès d'Octave Mirbeau, écrivain français (* 16.2.1848).
- 18 février 1917 : Le commandement suprême de l'armée allemande reprend l'offensive contre la Russie.
- 19 février 1917 : Décès de Charles Émile Auguste Durand, dit Carolus Duran, peintre français (* 4.7.1837).
- 21 février 1917 : En 3 semaines, 134 bateaux alliés et non-belligérants sont coulés par les forces allemandes. C'est le premier bilan de la guerre sous-marine à outrance.
- 24 février 1917 : Méditerranée / Le navire "Dorothea", transportant des troupes britanniques est coulé par un sous-marin allemand.
- 24 Féveier1917 : Les Américains prennent connaissance du télégramme d'Arthur Zimmermann, secrétaire d’État allemand aux Affaires extérieures, qui demande au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis.

Source : « Chroniques du XXe siècle – Larousse.

Sonneur de cloches en 1711... à en être "sonné"...

Découverte à La Chapelle-Vendômoise d’une perle de l’histoire.

« Le 6ème jour de décembre, l’an 1711, à l’issue de notre messe paroissiale (1) au banc de la mancelle où se sont assemblés les habitants de La Chapelle-Vendômoise (2) au son de la cloche et en la manière que l’on a de coutume de s’assembler pour affaires de la paroisse ; dans laquelle assemblée se sont trouvés avec Nous, Curé de la

Lire la suite… » » »

LA MOBILISATION A TOURRIERS en 1914

LA MOBILISATION A TOURRIERS

Jeudi, 30 juillet 1914. La population ne croit pas à la guerre. Elle espère toujours que « tout s’arrangera ».

Vendredi, 31 juillet 1914, 11 heures du soir. Le maire reçoit un télégramme de la Préfecture « Tenir chevaux classés prêts à conduire centre de réquisition. Prière propriétaires de donner immédiatement ration foin et. avoine ; munir chevaux d’une bride et longe bon état. »

Il fait nuit noire. J’aocompagne le

Lire la suite… » » »

LA SUPERSTITION AU XIX° SIÈCLE DANS LA RÉGION D'AUNAC

LA SUPERSTITION AU XIX° SIÈCLE DANS LA RÉGION D’AUNAC

Je voudrais n’avoir que peu de choses à dire sur ce sujet, car, en ma double qualité d’instituteur et d’habitant d’Aunac où je suis né, je serais heureux de constater que mes voisins et compatriotes n’attachent d’importance qu’aux choses sensées; malheureusement, il n’en est point encore ainsi. Je vais d’abord énumérer sommairement les absurdités qui ne sont pas particulières à Aunac, mais qui ont prise encore

Lire la suite… » » »

Rigueur de l'hiver 1709

Registres de Marthon. Notes de J. ALLARD, curé.

« À la postérité » « Si l’hiver de 1709 se fit ressentir par sa violence et la longue continuation de ses frimas et de ses glaçons qui enlevèrent presque tous les grains qui étaient sur la terre et causèrent une si grande cherté dans tout le royaume, l’on peut dire que l’été de 1716 n’a pas été moins rude par ses chaleurs excessives et sa longue

Lire la suite… » » »

PASSAGE DE PERSONNAGES CÉLÈBRES à Angoulême

22 mai 1846

Son Excellence, le maréchal Soult, duc de Dalmatie, président du Conseil des Ministres, est passé à Angoulême. Arrivé le soir, il a couché à l’hôtel de la Croix d’Or, au faubourg L’Houmeau, et est reparti le 23 au matin, pour son château de Soult-Berg.

25 octobre 1846

Le duc de Nemours est arrivé ce matin, à une heure et, venant d’Espagne où il était allé assister au mariage de son frère, le

Lire la suite… » » »

PASSAGE DE PERSONNAGES CÉLÈBRES à Angoulême

21 avril 1846

À 5 heures et demie du soir, S. A. R. Ibrahim Pacha, fils aîné du vice-roi d’Égypte, et vainqueur des Turcs dans la bataille de Nézib, a fait son entrée à Angoulême par la porte Saint-Pierre, au bruit d’une salve d’artillerie de 21 coups de canons et au milieu d’une immense population qui couvrait les remparts de la ville et les allées et talus du jardin de la colonne. Un détachement de

Lire la suite… » » »

Métiers anciens : Garde-frein

Garde-frein

Un garde-frein est un employé du Service de l’Exploitation charger de serrer et de desserrer les freins d’un convoi ferroviaire sur ordre du mécanicien. Les convois ferroviaires comportaient quelques voitures ou wagons munis de vigie serre-frein répartis dans les convois en fonction de la nature des convois (voyageurs ou marchandises), du tonnage du train et du profil des voies. Les autres véhicules roulants étaient sans frein. Les gardes-frein étaient juchés dans ces vigies de

Lire la suite… » » »

PASSAGE DE PERSONNAGES CÉLÈBRES à Angoulême

8 mars 1846

Son Excellence Soleïman Pacha, ambassadeur de S. H. l’empereur des Turcs, est arrivée à Angou­lême vers les 5 h. du soir ; il a couché à l’hôtel des Postes, rue de l’Arsenal, et est reparti le lendemain 9 mars, à 10 h. du matin, prenant la route de Bordeaux.

Soleïman Pacha était accompagné de plusieurs secrétaires ou aides de camp. Il voyageait en chaise de poste, avec 2 postillons et 4 chevaux.

Lire la suite… » » »

Métiers disparus (suite) : Laveur au Chemin de Fer

Laveur au Chemin de Fer

Les laveurs (de chaudière) au chemin de fer étaient des ouvriers des Dépôts et Entretiens répertoriés dans les « manœuvres spécialisés ». Ils dépendaient du Service du Matériel et de la Traction. Ils avaient en charge l’entretien et le nettoyage du circuit hydraulique de la chaudière. Les tubistes nettoyaient et curaient les tubes à fumée et les voûtiers entretenaient les voûtes en briques et mortier réfractaires du foyer de

Lire la suite… » » »

Commissaire de surveillance administrative des Chemins de Fer.

Métiers disparus …

Commissaire de surveillance administrative des Chemins de Fer.

Créés par un arrêté du Gouvernement en date du 15.11.1846, les commissaires de surveillance administrative sont tenus de prêter serment devant le tribunal de Première Instance avant d’entrer en fonctions.

Ces commissaires attachés au contrôle du chemin de fer et qui sont sous les ordres des ingénieurs des Ponts et Chaussées et des Mines et des inspecteurs de l’Exploitation commerciale, sont également placés,

Lire la suite… » » »