décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

DÉCEMBRE 1917

– 6. Russie : Nicolas II et la famille impériale sont faits prisonniers a Tobolsk.

– 7. Les États-Unis déclarent la guerre à l’Autriche-Hongrie..

– 7. Début d’une suspension des hostilités de 10 jours entre la Russie et L’Autriche-Hongrie.

– 8. Russie : défaite électorale des bolcheviks.

– 9. Les soldats anglais occupent Jérusalem que les Turcs ont abandonné.

– 9. Portugal : les républicains renversent le gouvernement d’Alfonso Costa. Sidonio Pais prend la tête du gouvernement provisoire.

– 9. La Finlande exige l’évacuation totale des troupes russes.

-10. Le Comité international de la Croix-Rouge obtient le prix Nobel de la paix.

-12. France : mise en accusation de J. Caillaux. dans une affaire d’espionnage.

– l5. Premier anniversaire de la victoire de Verdun.

– l5. Armistice prolongé entre les puissances centrales et la Russie.

– l5. Paris: la Chambre lève l’immunité parlementaire de J. Calllaux.

– 22. Brest-Litovsk : début des pourparlers pour la paix entre les puissances centrales et les représentants du gouvernements des soviets.

– 23. France : la censure autorise Ia presse révélé au public qu’il fait –11° à Paris.

– 30. 9356000 tonnes: c’est le tonnage brut correspondant aux bateaux coulés par les sous-marins allemands en 1917.

– 31. L’interdiction de l’ordre des jésuites est levée en Allemagne.

NAISSANCES

– 9. Kirk Douglas. Acteur américain

– 21. Heinrich Böll écrivain allemand († 16.7. l985)

 

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

Autos en bois... beaux jouets d'autrefois...

J'aime, donc je partage...

Citroën C4 1932 en bois…

Voyez donc cela : une auto en bois !… Vaudrait-elle plus qu’un cheval de Troie ? Sinon le prix d’un chèque en bois, Pour avoir roues : une plus trois !…

Voilà qui vous laisse pantois, Sortie de chêne, pas à Detroit, Une voiture à garer sous le toit De votre pavillon à Troyes !…

A l’Aube cherchez la voie ?… Prenez la

Lire la suite… » » »

André Citroën et la Traction...

J'aime, donc je partage...

Aujourd’hui, nous fêtons les André… et des André, il y en eut des célèbres… Parmi eux, je retiens André Citroën pour me conformer avec ce que vous apercevez à droite sur le bandeau supérieur illustré de la page d’accueil du blog : une « Traction Avant Citroën »…

Dans l’histoire de l’automobile elle tient vraiment une place centrale tant au niveau national qu’au niveau mondial… il y avait : avant la

Lire la suite… » » »

LA RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES ET LA RÉGION DE LA ROCHEFOUCAULD

J'aime, donc je partage...

LA RÉVOCATION DE L’ÉDIT DE NANTES ET LA RÉGION DE LA ROCHEFOUCAULD.

Le 29 septembre 1685, il arriva dans la ville de La Rochefoucauld deux compagnies de dragons rouges conduits par M. le marquis d’Argenson, lieutenant général d’Angoumois. L’évêque et l’intendant arrivèrent deux jours après, qui firent convertir plus de quatre cents huguenots, tant de la ville que des environs.

Alors les dragonnades, qui avaient déjà commencé dans la région, reprirent plus terribles. Les dragons

Lire la suite… » » »

LA BATAILLE DE JARNAC (13 mars 1569)

J'aime, donc je partage...

LA BATAILLE DE JARNAC (13 mars 1569)

 

En octobre 1568, l’armée huguenote, presque entièrement concentrée dans l’ouest sous les commandements de Coligny et de Condé, soutenue par les places fortes de la région, était en état de faire face à. l’armée catholique sous les ordres du duc d’Anjou. Après quelques escarmouches, l’hiver étant venu, elle attendit, la saison des batailles.

Au printemps de 1569, les deux années se retrouvèrent en présence le long de

Lire la suite… » » »

JEAN BASTIER DE LA PÉRUSE

J'aime, donc je partage...

JEAN BASTIER DE LA PÉRUSE

Au XVI° siècle, le Confolentais compta des poètes. Il en est un, peu connu, qui mériterait la célébrité, car il a tenu un rang très honorable dans la poésie française, à côté des Ronsard, des Baïf, des Jodelle et « du gentil Belleau » : c’est Jean Bastier de la Péruse. Son nom véritable était Jean Bastier, mais comme il ne lui semblait pas assez relevé, il y ajouta celui

Lire la suite… » » »

LA PORTE DU PALET, A ANGOULÊME

J'aime, donc je partage...

LA PORTE DU PALET, A ANGOULÊME

La Porte du Palet, qui était située entre les deux petites places du même nom, est indiquée dans les anciens titres sous différentes dénominations; elle est appelée ; Porte des SSts-Apâtres Pierre et Paul dans une charte de Charlemagne de l’année 781 ; elle se nomme ensuite Porte St-Pierre; puis Porte des Beaux, probablement de « reus » (coupable), parce que non loin de là l’on exécutait les gens

Lire la suite… » » »

La Mobilisation à Tourriers

J'aime, donc je partage...

Jeudi, 30 juillet 1914. La population ne croit pas à la guerre. Elle espère toujours que « tout s’arrangera ».

Vendredi, 31 juillet 1914, 11 heures du soir. Le maire reçoit un télégramme de la Préfecture « Tenir chevaux classés prêts à conduire centre de réquisition. Prière propriétaires de donner immédiatement ration foin et avoine ; munir chevaux d’une bride et longe bon état. »

Il fait nuit noire. J’accompagne le Maire chez les propriétaires

Lire la suite… » » »

Dépouillements : curiosités

J'aime, donc je partage...

Saulgond – Registre paroissial de 1752-1771

« Le vingt un aoust de la présente année, le soleil à été acheté des deniers de la fabrique chez Mr Loir Marchand orfevre à paris, sur le pont nôtre dâme à l’image de St andré, il à couté Cent

quatre-vingt seize Livres, le son étuit neuf Livres, de La quelle somme à etée deduitte celle de

vingt deux Livres, valeur de l’ancien soleil, que Le dit orfèvre à

Lire la suite… » » »

Nostalgie de la rentrée autour d'une vieille trousse d'écolier...

J'aime, donc je partage...

 

Gomme et colle…

Avec le temps, les jours s’envolent, Les pierres s’effritent sous les mousses, Les rires, les émois caracolent, La peau hâlée se fait moins douce…

Avec le temps, les jours caracolent, Les pierres hâlées, sont moins douces, Les rires, les émois s’envolent, La peau s’effrite sous les mousses…

Avec le temps, la vie décolle, L’ombre des soirs nous pousse, Loin de la porte

Lire la suite… » » »

VIEILLES COUTUMES DU CONFOLENTAIS

J'aime, donc je partage...

VIEILLES COUTUMES DU CONFOLENTAIS

 

LA MORT

Quand la mort frappe un membre de la famille, il est d’usage d’arrêter la pendule à l’heure du décès, sans doute pour mieux fixer cette heure douloureuse clans le souvenir et pour qu’aucun bruit ne vienne troubler ou distraire le recueillement de ceux qui restent; mais aussi, je crois, du moins à l’origine, pour marquer que toute vie est suspendue, arrêtée dans la maison. Ce qui tiendrait à

Lire la suite… » » »