février 2018
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

FÉVRIER 1918

– 1er. quatre escadrilles de Gotha bombardent Paris. Le bilan est de 45 morts et de 207 blessés.

– 5. Russie : le gouvernement proclame la séparation de l’Église et de l’État.

– 11. Russie : la paix est signée entre les Empires centraux et la République autonome d’Ukraine.

– 14. Offensive turque en Arménie.

– 14. Russie : introduction du calendrier grégorien.

– 14. France : le maréchal Joffre est reçu à l’Académie française.

– 14. Varsovie : vives manifestations contre la cession de territoires polonais à l’Ukraine.

– 16. Les Turcs incendient la bibliothèque de Bagdad : 20000 livres sont détruits.

– 18. Le commandement suprême de l’armée allemande reprend les hostilités contre la Russie, le représentant des soviets aux négociations de paix ayant abusé des manœuvres dilatoires.

– 19. Allemagne : raid aérien français sur Mannheim.

– 19. Le gouvernement soviétique accepte les conditions de paix allemandes à Brest-Litovsk.

– 20. Ukraine : l’armée rouge s’empare de la ville de Kiev. Les troupes austro-allemandes aident le gouvernement de la République autonome d’Ukraine à reconquérir la capitale ukrainienne

– 21. Palestine : l’armée britannique s’empare de la ville de Jéricho.

– 24. Proclamation de l’indépendance de l’Estonie.

– 24. Double évasion les pilotes français Roland Garros et Marchal s’évadent du fort de Magdebourg où ils étaient prisonniers des Allemands et rejoignent la France.

Décès

– 6. Gustave Klimt peintre autrichien (*14.7.1862)

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

13 février 1692 : Massacre de Glencoe

J'aime, donc je partage...

13 février 1692 : Massacre de Glencoe
Le ​13 février 1692, la belle région de Glencoe, en Écosse, est le théâtre d’un massacre particulièrement inique, ordonné par le souverain anglais Guillaume d’Orange. Il survient trois ans jour pour jour après son intronisation et quelques mois après la fuite du précédent roi, le catholique Jacques II Stuart.
Le protestant Guillaume d’Orange a sommé les chefs des clans catholiques écossais de lui faire allégeance avant le 1er janvier 1692. Dans l’embarras, les Écossais demandent à Jacques II la permission de rompre le serment qui les lie à lui. Le Prétendant, en exil à Versailles, hésite longtemps avant de la leur accorder.
Alaistair Maclain, chef du clan Mac Donald, attend le dernier moment pour prêter serment au nouveau roi mais les difficultés de la route et un mauvais concours de circonstances le mettent en retard. Guillaume d’Orange, ulcéré, décide de faire un exemple. Il envoie Robert Campbell, commandant les cent vingt hommes du régiment d’Argyll, chez les Mac Donald.
Robert Campbell, parent éloigné d’Alaistair Maclain, demande l’hospitalité à celui-ci. Il est généreusement hébergé avec ses hommes pendant deux semaines et c’est alors qu’il reçoit l’ordre écrit de massacrer tous ses hôtes. Il profite de la nuit pour attaquer et tuer pendant leur sommeil les membres du clan. On compte trente-huit morts, y compris le vieux MacLain. Pris de scrupules, certains soldats, toutefois, laissent échapper leurs victimes. Ce massacre fait scandale, y compris dans les rangs protestants. Une commission d’enquête spécifie même qu’un soldat ne devrait pas obéir à un tel ordre. Mais aucune sanction n’est prise.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>