novembre 2017
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

FÉVRIER 1918

– 1er. quatre escadrilles de Gotha bombardent Paris. Le bilan est de 45 morts et de 207 blessés.

– 5. Russie : le gouvernement proclame la séparation de l’Église et de l’État.

– 11. Russie : la paix est signée entre les Empires centraux et la République autonome d’Ukraine.

– 14. Offensive turque en Arménie.

– 14. Russie : introduction du calendrier grégorien.

– 14. France : le maréchal Joffre est reçu à l’Académie française.

– 14. Varsovie : vives manifestations contre la cession de territoires polonais à l’Ukraine.

– 16. Les Turcs incendient la bibliothèque de Bagdad : 20000 livres sont détruits.

– 18. Le commandement suprême de l’armée allemande reprend les hostilités contre la Russie, le représentant des soviets aux négociations de paix ayant abusé des manœuvres dilatoires.

– 19. Allemagne : raid aérien français sur Mannheim.

– 19. Le gouvernement soviétique accepte les conditions de paix allemandes à Brest-Litovsk.

– 20. Ukraine : l’armée rouge s’empare de la ville de Kiev. Les troupes austro-allemandes aident le gouvernement de la République autonome d’Ukraine à reconquérir la capitale ukrainienne

– 21. Palestine : l’armée britannique s’empare de la ville de Jéricho.

– 24. Proclamation de l’indépendance de l’Estonie.

– 24. Double évasion les pilotes français Roland Garros et Marchal s’évadent du fort de Magdebourg où ils étaient prisonniers des Allemands et rejoignent la France.

Décès

– 6. Gustave Klimt peintre autrichien (*14.7.1862)

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

7 novembre 1987 : Bourguiba déposé par Ben Ali

J'aime, donc je partage...

7 novembre 1987 : Bourguiba déposé par Ben Ali
Le 7 novembre 1987, Habib Bourguiba, président à vie de la Tunisie, surnommé le « Combattant suprême » en raison de son combat pour l’indépendance du pays, est déposé par son Premier ministre, Zine el-Abidine Ben Ali (51 ans), qui fait valoir un empêchement dû au grand âge (84 ans) et à une santé défaillante.
Des commentateurs en mal de floklore qualifient cette opération de « Révolution du jasmin » (le jasmin est la fleur fétiche de la Tunisie).
Le nouvel homme fort du pays justifie ce qui ressemble à un coup d’État par la crainte d’une guerre civile avec les islamistes du mouvement Ennahda. Avec un incontestable savoir-faire, Ben Ali, qui fut auparavant général puis ministre de l’Intérieur, va neutraliser les islamistes en douceur et engager la Tunisie dans la voie du libéralisme économique tout en maintenant une forte pression policière.
Le pays, sous sa férule, connaît une rapide modernisation, tant sur le plan économique que sur celui des moeurs. Il se rapproche des normes européennes par le niveau d’éducation comme par l’indice de fécondité (2 enfants par femme en 2009). On peut y voir le résultat d’un effort engagé dès l’indépendance, sous la présidence de Bourguiba.
Mais, à partir de la fin des années 1990, le président et sa famille, protégés par la censure, profitent de leur situation pour s’enrichir sans vergogne jusqu’à l’explosion révolutionnaire de janvier 2011.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>