juillet 2017
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

DÉCEMBRE 1917

– 6. Russie : Nicolas II et la famille impériale sont faits prisonniers a Tobolsk.

– 7. Les États-Unis déclarent la guerre à l’Autriche-Hongrie..

– 7. Début d’une suspension des hostilités de 10 jours entre la Russie et L’Autriche-Hongrie.

– 8. Russie : défaite électorale des bolcheviks.

– 9. Les soldats anglais occupent Jérusalem que les Turcs ont abandonné.

– 9. Portugal : les républicains renversent le gouvernement d’Alfonso Costa. Sidonio Pais prend la tête du gouvernement provisoire.

– 9. La Finlande exige l’évacuation totale des troupes russes.

-10. Le Comité international de la Croix-Rouge obtient le prix Nobel de la paix.

-12. France : mise en accusation de J. Caillaux. dans une affaire d’espionnage.

– l5. Premier anniversaire de la victoire de Verdun.

– l5. Armistice prolongé entre les puissances centrales et la Russie.

– l5. Paris: la Chambre lève l’immunité parlementaire de J. Calllaux.

– 22. Brest-Litovsk : début des pourparlers pour la paix entre les puissances centrales et les représentants du gouvernements des soviets.

– 23. France : la censure autorise Ia presse révélé au public qu’il fait –11° à Paris.

– 30. 9356000 tonnes: c’est le tonnage brut correspondant aux bateaux coulés par les sous-marins allemands en 1917.

– 31. L’interdiction de l’ordre des jésuites est levée en Allemagne.

NAISSANCES

– 9. Kirk Douglas. Acteur américain

– 21. Heinrich Böll écrivain allemand († 16.7. l985)

 

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

16 juillet 1942 : Rafle du Vél d'Hiv

J'aime, donc je partage...

16 juillet 1942 : Rafle du Vél d’Hiv
Le 16 juillet 1942 a lieu la rafle du Vél d’Hiv. Sous le nom de code « Vent printanier », les Allemands ont projeté d’arrêter un grand nombre de Juifs dans toute l’Europe occupée.
En France, l’administration, « jalouse de ses droits », veut s’en charger elle-même. C’est ainsi qu’à Paris, 7 000 policiers et gendarmes sous les ordres de René Bousquet, jeune et efficace fonctionnaire du gouvernement de Vichy, arrêtent 13 000 Juifs, y compris 4 000 enfants que les nazis n’avaient pas formellement réclamés. La moitié sont parqués dans le camp de Drancy, au nord de Paris, les autres dans le vélodrome d’hiver de la rue Nélaton (15e arrondissement). Quelques jours après, tous sont convoyés vers les camps d’extermination. Quelques dizaines seulement en reviendront.
La rafle scelle la collaboration entre Vichy et l’occupant allemand. Mais elle entraîne aussi une fracture dans l’opinion française, jusque-là massivement indifférente ou attentiste. Beaucoup de citoyens basculent dans la Résistance, plus ou moins active ; d’autres, à l’inverse, se radicalisent et basculent dans l’antisémitisme et la collaboration.
Il a fallu attendre le 16 juillet 1995 pour qu’à la faveur d’un très beau et très émouvant discours, un président, Jacques Chirac, reconnaisse officiellement « que ces heures noires souillent à jamais notre histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français ».Le 16 juillet 1942 a lieu la rafle du Vél d’Hiv. Sous le nom de code « Vent printanier », les Allemands ont projeté d’arrêter un grand nombre de Juifs dans toute l’Europe occupée.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>