"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

SEPTEMBRE 1917

– 3. La VIIIe armée allemande s’empare de la ville russe de Riga.

– 5 Exécution des 2 condamnés à mort dans l’affaire de la mutinerie de la flotte à Wilhelmshavent.

– 8. Paris : démission du cabinet Ribot.

– 9. Russie : Arrestation du général L. Kornilov à la suite de sa tentative avortée de coup d’État contre le gouvernement provisoire russe

– 10. Italie : fin de la 11e bataille d’lsonzo : les Italiens prennent le village de Selo.

– 12. Paris : le cabinet Painlevé est constitué. L’ancien président du Conseil. A. Ribot. garde les Affaires étrangères.

– 14. Russie : Alexandre Kerenski proclame la republique et est nommé commandant en chef des armées.

– 15. Les puissances centrales transfèrent les pouvoirs législatif, juridique et administratif de l’État polonais dans les mains d’un gouvernement provisoire polonais.

– 18. France : le gouvernement Painlevé réclame à l’Allemagne la restitution de l »Alsace-Lorraine et le remboursement des dommages de guerre.

– 21. Bataille des Flandres : reprise de l’offensive allemande à Langemark

– 24. Le gouvernement allemand refuse de promettre aux Français et aux Anglais la restauration de la souveraineté belge

– 29. Chine : le gouvernement lance un mandat d’arrêt contre le révolutionnaire nationaliste Sun YatSen.

DECES

– 26. Georges-Marie Guynemer, aviateur français (* 24.12.1894)

– 26. Edgar Degas peintre français (* 19.7.1834)

Au Chœur de la Lumière - Cathédrale Saint-Étienne de Bourges

La cathédrale Saint-Étienne de Bourges est l’un des monuments les plus prestigieux de France. Extraordinaire par son architecture gothique aérienne, célèbre par sa façade Ouest à 5 portes pourvues chacune d’un programme iconographique extrêmement vivant et sans doute pas assez connue pour ses vitraux du chœur d’un flamboiement qui vous irise jusqu’au fond de l’âme tant ils sont accessibles  à la vue tandis que vous circulez béat d’admiration dans le déambulatoire en abside.

Je les ai découvert en  1990… laissez-moi vous les présenter ce qui devrait motiver une visite des lieux lors d’un prochain voyage…

Les vitraux de la cathédrale…

La verrière du grand Housteau dont la rosace date du XIVe siècle a été restaurée au XVIe siècle.

Le Saint Esprit sous la forme d’une colombe dispense tous ses dons.

Dans les panneaux du XVe siècle sont représentés :

– l’Annonciation et de part et d’autre :

– Saint Guillaume et Saint Jacques

– Saint Etienne et Saint Ursin.

Bourges - le fabuleux voyage dans la lumière - 1 -Bourges - le fabuleux voyage dans la lumière - 1 -

Les verrières que nous allons étudier maintenant datent du XIIe et XIIIe siècle.

Les verrières du chœur ( Étage supérieur dans le prolongement de la haute nef)

On y découvre les prophètes, les apôtres, les évangélistes et les premiers grands Saints – la lecture se fera à partir du Nord, au niveau du portail nord, en remontant vers l’Est – parvenu à la baie axiale, on poursuit vers le Sud jusqu’au niveau du portail Sud :

( Hénoch, Zacharie, Malachie.

( Sophonias, Amos, Nahum.

( Jonas, Abdias, Michée.

( Aggée, Joël, Osée.

( Jérémie, Daniel , Ézéchiel.

( Moïse et Élie.

(Jean-Baptiste, David.

( Dans la baie axiale trône la Vierge à l’Enfant. Vers eux se tournent :

( Saint Étienne présentant une maquette de la cathédrale – Saint Pierre portant les clefs et une croix il conduit le cortège des apôtres ; à coté, Saint Paul tient une épée.

( Saint Jean l’évangéliste et saint André.

( Saint Thomas, Saint Philippe, Saint Jacques majeur.

( Saint Barthélémy, Saint Mathieu, Saint Simon.

( Saint Jacques Mineur, Saint Barnabé, Saint Thadée.

( Saint Marc l’évangéliste, Saint Luc, Saint Mathias.

(Saint Silas, Saint Cléophas, Saint Martial.

Deuxième niveau du chœur :

Dans la baie axiale, on peut admirer, à gauche, la Vierge à l’Enfant dans une mandorle, couronnée elle est accompagnée par des anges thuriféraires. (Au registre inférieur juste en dessous, figure l’Annonciation).

Dans la lancette de droite, Le Christ juge dans une mandorle est entouré de 2 anges portant les instruments de la Passion. (Au registre inférieur, 2 autres anges annoncent la résurrection des morts).

Les 7 archevêques de Bourges dont Saint Ursin, Saint Guillaume et Saint Laurent, constituent le programmes de ces fenêtres de l’étage médian du choeur.

Il nous reste maintenant à étudier les merveilleux vitraux du chœur au niveau bas de l’abside dans le déambulatoire extérieur donnant sur les 5 chapelles rayonnantes au chevet de l’édifice. Là, juste à hauteur du regard, c’est un déferlement de couleurs extraordinaires qui vous saisit l’âme. La musique d’orgue accompagnant la promenade découverte, c’est un spectacle son et lumière d’une intensité inouïe qui vous transporte au confins de la quatrième dimension, à la rencontre des entités créatrices à l’origine de la Lumière et du Verbe.

Bourges - le fabuleux voyage dans la lumière - 1 -

Les verrières de l’abside

Ces vitraux constituent un ensemble qui se présente comme une incomparable tapisserie de lumières. On reste alors sous le charme de cette symphonie de couleurs intenses et contrastées et de l’immense profondeur de son enseignement.

Ce registre est composé de 25 verrières se répartissant par groupe de trois dans chacune des 5 chapelles rayonnantes chacune étant séparée de sa voisine par un pan de mur intercalaire comportant par deux verrières. A chaque extrémité Nord et Sud de l’abside précédant les chapelle Un et Cinq, un pan de mur est pourvu d’une verrière. En récapitulant nous avons donc :

1 – (3) – 2 – (3) – 2 – ((3)) – 2 – (3)- 2 – (3) – 1

NB : Entre parenthèses le nombre des vitraux par chapelle – Double parenthèse = au milieu de cet ensemble : la chapelle axiale

Dans ce riche programme, une seule verrière est entièrement consacré à l’ancien testament, celle de l’histoire de Joseph préfigurant le Christ.

Les autres verrières nous content les pages les plus remarquables de l’Évangile : la Nouvelle Alliance, l’Apocalypse, la Passion, le Jugement dernier mais aussi les paraboles telles que celle de l’Enfant Prodigue, celle du Bon Samaritain et celle de Lazare et le mauvais riche. Quant aux autres vitraux, au nombre de 14, ils nous content la vie des Saints.

Les 3 vitraux de la chapelle axiale, datant du du XVIe siècle sont consacrés à la vie de la Vierge Marie.

Il est fort probable que l’ensemble de ces autres verrières du XIIIe siècle ait été réalisé par deux ateliers distincts. En comparant les couleurs et les dessins par rapport à leurs emplacements, il est possible d’établir cette conclusion : Lorsque les 3 vitraux d’une chapelle ont été exécutés par un atelier, ils sont encadrés, sur les pans de murs les séparant, par les verrières (fenêtres du déambulatoire) provenant de l’autre atelier.

On vante à juste titre, la beauté et l’éclat des vitraux de Chartres, ceux de Bourges méritent pareil éloge, et il est probable que ce sont les mêmes verriers ont œuvré pour les deux cathédrales

A Bourges comme à Chartres, ces somptueux vitraux on été offerts par des corporations d’artisans et de commerçants. Il est émouvant d’y voir figurer des scènes de la vie courante , d’hommes et femmes au labeur voisiner avec celles de la vie du Christ et des Saints.

La lecture de ces vitraux se fait à partir du bas en remontant, chaque niveau de médaillons se lisant de gauche à droite…

A partir du Nord, déambulons jusqu’au Sud pour découvrir, un à un, les 25 vitraux parant l’abside chapelles et murs les séparant.

NB : cliquer sur chaque image pour la voir dans son entier.

En haut : 3 vitraux de la première chapelle : Marie l'Egyptienne - Saint Nicolas - Marie Madeleine. Dessous vitrail à gauche : Lazare et le mauvais riche et à droite vitrail : Découverte des reliques de Saint Etienne.En haut : 3 vitraux de la première chapelle : Marie l'Egyptienne - Saint Nicolas - Marie Madeleine. Dessous vitrail à gauche : Lazare et le mauvais riche et à droite vitrail : Découverte des reliques de Saint Etienne.En haut : 3 vitraux de la première chapelle : Marie l'Egyptienne - Saint Nicolas - Marie Madeleine. Dessous vitrail à gauche : Lazare et le mauvais riche et à droite vitrail : Découverte des reliques de Saint Etienne.
En haut : 3 vitraux de la première chapelle : Marie l'Egyptienne - Saint Nicolas - Marie Madeleine. Dessous vitrail à gauche : Lazare et le mauvais riche et à droite vitrail : Découverte des reliques de Saint Etienne.En haut : 3 vitraux de la première chapelle : Marie l'Egyptienne - Saint Nicolas - Marie Madeleine. Dessous vitrail à gauche : Lazare et le mauvais riche et à droite vitrail : Découverte des reliques de Saint Etienne.

En haut : 3 vitraux de la première chapelle : Marie l’Égyptienne – Saint Nicolas – Marie Madeleine. Dessous vitrail à gauche : Lazare et le mauvais riche et à droite vitrail : Découverte des reliques de Saint Etienne.

En haut 3 vitraux de la deuxième chapelle : Saint Denbis - Saint Pierre - Saint Martin*. Dessous, à gauche : Le Bon Samaritain - à droite : L'Enfant Prodigue.En haut 3 vitraux de la deuxième chapelle : Saint Denbis - Saint Pierre - Saint Martin*. Dessous, à gauche : Le Bon Samaritain - à droite : L'Enfant Prodigue.En haut 3 vitraux de la deuxième chapelle : Saint Denbis - Saint Pierre - Saint Martin*. Dessous, à gauche : Le Bon Samaritain - à droite : L'Enfant Prodigue.
En haut 3 vitraux de la deuxième chapelle : Saint Denbis - Saint Pierre - Saint Martin*. Dessous, à gauche : Le Bon Samaritain - à droite : L'Enfant Prodigue.En haut 3 vitraux de la deuxième chapelle : Saint Denbis - Saint Pierre - Saint Martin*. Dessous, à gauche : Le Bon Samaritain - à droite : L'Enfant Prodigue.

En haut 3 vitraux de la deuxième chapelle : Saint Denbis – Saint Pierre – Saint Martin*. Dessous, à gauche : Le Bon Samaritain – à droite : L’Enfant Prodigue.

En haut, 3 vitraux du XVIe siècles de la troisème chapelle (axiale) * : Anne et Joachim à la Porte Dorée - Dormition de la Vierge - Annociation Nativité Adoration et fuite en Egypte. En dessous, à gauche : La Nouvelle Alliance - à droite En haut, 3 vitraux du XVIe siècles de la troisème chapelle (axiale) * : Anne et Joachim à la Porte Dorée - Dormition de la Vierge - Annociation Nativité Adoration et fuite en Egypte. En dessous, à gauche : La Nouvelle Alliance - à droite En haut, 3 vitraux du XVIe siècles de la troisème chapelle (axiale) * : Anne et Joachim à la Porte Dorée - Dormition de la Vierge - Annociation Nativité Adoration et fuite en Egypte. En dessous, à gauche : La Nouvelle Alliance - à droite
En haut, 3 vitraux du XVIe siècles de la troisème chapelle (axiale) * : Anne et Joachim à la Porte Dorée - Dormition de la Vierge - Annociation Nativité Adoration et fuite en Egypte. En dessous, à gauche : La Nouvelle Alliance - à droite En haut, 3 vitraux du XVIe siècles de la troisème chapelle (axiale) * : Anne et Joachim à la Porte Dorée - Dormition de la Vierge - Annociation Nativité Adoration et fuite en Egypte. En dessous, à gauche : La Nouvelle Alliance - à droite

En haut, 3 vitraux du XVIe siècles de la troisème chapelle (axiale) * : Anne et Joachim à la Porte Dorée – Dormition de la Vierge – Annociation Nativité Adoration et fuite en Égypte. En dessous, à gauche : La Nouvelle Alliance – à droite

En haut, 3 vitraux de la quatrième chapelle : Saint Laurent - Saint Etienne - Saint Vincent. En dessous, à gauche : La Passion - à droite : l'Apocalypse. En haut, 3 vitraux de la quatrième chapelle : Saint Laurent - Saint Etienne - Saint Vincent. En dessous, à gauche : La Passion - à droite : l'Apocalypse. En haut, 3 vitraux de la quatrième chapelle : Saint Laurent - Saint Etienne - Saint Vincent. En dessous, à gauche : La Passion - à droite : l'Apocalypse.
En haut, 3 vitraux de la quatrième chapelle : Saint Laurent - Saint Etienne - Saint Vincent. En dessous, à gauche : La Passion - à droite : l'Apocalypse. En haut, 3 vitraux de la quatrième chapelle : Saint Laurent - Saint Etienne - Saint Vincent. En dessous, à gauche : La Passion - à droite : l'Apocalypse.

En haut, 3 vitraux de la quatrième chapelle : Saint Laurent – Saint Étienne – Saint Vincent. En dessous, à gauche : La Passion – à droite : l’Apocalypse.

En Haut, 3 vitraux de la cinquième chapelle (flanc Sud) : Saint Jacques - Saint Jean-Baptiste - Saint Jean l'Evangéliste. En dessous, à gauche : Saint Thomas - à droite : Histoire de Joseph.En Haut, 3 vitraux de la cinquième chapelle (flanc Sud) : Saint Jacques - Saint Jean-Baptiste - Saint Jean l'Evangéliste. En dessous, à gauche : Saint Thomas - à droite : Histoire de Joseph.En Haut, 3 vitraux de la cinquième chapelle (flanc Sud) : Saint Jacques - Saint Jean-Baptiste - Saint Jean l'Evangéliste. En dessous, à gauche : Saint Thomas - à droite : Histoire de Joseph.
En Haut, 3 vitraux de la cinquième chapelle (flanc Sud) : Saint Jacques - Saint Jean-Baptiste - Saint Jean l'Evangéliste. En dessous, à gauche : Saint Thomas - à droite : Histoire de Joseph.En Haut, 3 vitraux de la cinquième chapelle (flanc Sud) : Saint Jacques - Saint Jean-Baptiste - Saint Jean l'Evangéliste. En dessous, à gauche : Saint Thomas - à droite : Histoire de Joseph.

En Haut, 3 vitraux de la cinquième chapelle (flanc Sud) : Saint Jacques – Saint Jean-Baptiste – Saint Jean l’Evangéliste. En dessous, à gauche : Saint Thomas – à droite : Histoire de Joseph.

Lors de ce reportage effectué au Printemps 1989, j’avais programmé de réaliser un ensemble de photos axé sur les vitraux du XIIe et XIIe siècles, occultant ceux, plus récents, de la Renaissance. C’est pour cette raison que je n’avais pas pris en photo les 3 verrières de la Vie de la Vierge* dans la chapelle axiale. Me manquait également, celui de la Vie de Saint Martin*. Je les ai alors trouvés sur le site de Denis Krieger .

Comme un arc en Ciel …

Les vitraux du XIIe et XIIIe siècle …

 Dans la partie Nord de l’Abside, nous remontons jusqu’à la chapelle axiale à l’Est.

Lazare et le mauvais riche ...Lazare et le mauvais riche ...
Lazare et le mauvais riche ...Lazare et le mauvais riche ...

Lazare et le mauvais riche …

Marie l'EgyptienneMarie l'EgyptienneMarie l'Egyptienne
Marie l'EgyptienneMarie l'Egyptienne

Marie l’Egyptienne

Saint NicolasSaint NicolasSaint Nicolas
Saint NicolasSaint Nicolas

Saint Nicolas

Marie-MadeleineMarie-Madeleine
Marie-MadeleineMarie-Madeleine

Marie-Madeleine

Découverte des reliques de Saint Étienne.

Pour l'obtenir dans sa taille initiale, cliquer sur chaque image, de gauche à droite = lecture du vitrail de Saint Etienne de bas en haut.e Pour l'obtenir dans sa taille initiale, cliquer sur chaque image, de gauche à droite = lecture du vitrail de Saint Etienne de bas en haut.e Pour l'obtenir dans sa taille initiale, cliquer sur chaque image, de gauche à droite = lecture du vitrail de Saint Etienne de bas en haut.e

Pour l’obtenir dans sa taille initiale, cliquer sur chaque image, de gauche à droite = lecture du vitrail de Saint Étienne de bas en haut.

Les médaillons circulaires se lisent dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant du bas.

Grand médaillon inférieur .

  • 1 : par trois fois Gamaliel qui avait enseveli le corps de Saint-Étienne après la lapidation, apparaît en songe au prêtre Lucien et lui indique la manière de trouver les précieuses reliques.

  • 2 : à la vue d’un ange qui leur présente l’âme du Saint, les bêtes féroces ne touchent pas à son cadavre.

  • 3 : Lucien rapporte à Jean Patriarche de Jérusalem les révélations de Gamaliel.

  • 4 : les fouilles effectuées permettent de découvrir le corps.

Grand médaillon central.

  • 1 : le tombeau est ouvert en présence du Patriarche.

  • 2 : les reliques de Saint-Étienne sont exposées à la vénération des fidèles.

  • 3 : le sénateur Alexandre’ fait élever à Jérusalem un très bel oratoire où il veut reposer à côté du Saint. Plus tard, sa veuve obtient de l’Empereur, l’autorisation de faire transporter à Constantinople, la dépouille de son mari. Elle se trompe et fait prendre les ossements de son Saint-Étienne.

  • 4 : miracles opérés par Saint-Étienne : la pluie fait place à la sécheresse et les malades et les estropiés sont guéris.

Grand médaillon supérieur.

  • 1 : transport mouvementé des reliques du Saint.

  • 2 : en mer, sauvetage des barques et d’un marin.

  • 3 : malgré les coups de fouets, les mules s’arrêtent à l’endroit choisi par Dieu pour déposer le reliquaire.

  • 4 : Julienne rapporte à l’empereur toute les péripéties de l’expédition.

Au sommet du vitrail Au VIe siècle les reliques de Saint-Étienne sont transférées de Constantianes, lieu où les mules s’étaient arrêtées, jusque dans la première église qui y fut construite.

Le bon Samaritain

Le bon Samaritain - Ce vitrail, contrairement aux autres, se lit de haut en bas ...Le bon Samaritain - Ce vitrail, contrairement aux autres, se lit de haut en bas ...Le bon Samaritain - Ce vitrail, contrairement aux autres, se lit de haut en bas ...

Le bon Samaritain – Ce vitrail, contrairement aux autres, se lit de haut en bas …

Petits médaillons ronds dans l’axe central de la verrière (du haut en bas )

  • 1 : Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho.

  • 2 : il tomba au milieu de brigand qui le dépouillèrent,

  • 3 : le rouèrent de coups et s’en allèrent, le laissant à demi mort…

  • 4 : Un prêtre, d’aventure, passa par ce chemin, il le vit, prit l’autre côté de la route, passa en l’ignorant.

  • 5 : Mais un Samaritain qui était en voyage, le vit, le chargea sur sa prpre monture, le conduisit à l’hôtellerie et prit soin de lui.

Tout en bas , dans la partie inférieure de ce médaillon un peu plus grand que ceux du dessus, sous un arc, est représenté la corporation des tisserands, donateurs de ce vitrail.

Demis médaillons latéraux à gauche et à droite – lecture toujours en partant du haut

  • Ligne supérieure : Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre – Dieu forma l’Homme de la poussière du sol puis le fit tomber dans un profond sommeil – Dieu prit une des côtes de l’Homme et referma la chair à la place – De la côte qu’il avait prise à l’Homme, Dieu forma une Femme.

  • Deuxième ligne : Dieu planta un jardin en Éden et ordonna à l’Homme de manger de tous les fruits qui s’y trouvaient sauf ceux de l’arbre de la Connaissance, lui disant qu’il mourrait s’il venait à en manger – La Femme vit que le fruit de l’arbre était bon à manger, agréable à la vue et désirable pour en acquérir l’intelligence – Elle prit le fruit et en mangea puis en donna à son mari qui en mangea également – Leurs yeux s’ouvrirent et ils connurent qu’ils étaient nus. Ayant cueilli des feuille de figuiers, ils s’en firent une ceinture. Alors ils entendirent la voix de Dieu dans la brise du soir. – L’homme et la Femme se cachèrent dans le jardin. L’homme donna un nom à tous les animaux.

  • Troisième ligne : Dieu chassa l’Homme et la Femme et il mit à l’Orient du Jardin d’Éden les Chérubins à la flamme de l’épée tournoyante pour garder le chemin de l’arbre de Vie – Moïse faisait paître les troupeaux de Jéthro. L’Ange de Dieu lui apparut en flamme de feu dzans le buisson ardent – La colère de Moïse l’enflamme également et il jette les tables de la Loi, les brisant au pied de la Montagne.

  • Quatrième ligne : Tous ayant ôté leurs bijoux, les apportèrent à Aaron – Il les reçu et avec, façonna l’or au burin pour en faire un veau d’or.

  • Cinquième ligne : Jésus est flagellé – puis mis en croix.

Ces deux dernières scènes à la base du vitrail cernent le médaillon ou intervient le Bon Samaritain à l’image du Sauveur. Elles en sont le parfait écho, tandis que les scènes de la Genèse et de l’Ancien Testament, au dessus, marquant la décadence de l’humanité font face au sort réservé au pauvre voyageur.

Saint DenisSaint DenisSaint Denis
Saint DenisSaint DenisSaint Denis

Saint Denis

Saint PierreSaint PierreSaint Pierre
Saint PierreSaint Pierre

Saint Pierre

Saint MartinSaint MartinSaint Martin
Saint MartinSaint Martin

Saint Martin

L'Enfant ProdigueL'Enfant Prodigue
L'Enfant ProdigueL'Enfant Prodigue

L’Enfant Prodigue

La Nouvelle AllianceLa Nouvelle AllianceLa Nouvelle Alliance
La Nouvelle AllianceLa Nouvelle Alliance

La Nouvelle Alliance

Ici, dans la part Sud (demi-arc) de l’abside, nous déambulons en sens inverse c’est à dire, partant du Sud nous remontons jusqu’à l’est au niveau de la chapelle axiale en plein Est.

 

Grande verrière – Histoire de Joseph (Ancien Testament)

Histoire de Joseph (Ancien Testament) - à parti de la gauche, cliquer sur chaque image pour l'obtenir en entier et puis sur la flèche de défilment, à droite... Histoire de Joseph (Ancien Testament) - à parti de la gauche, cliquer sur chaque image pour l'obtenir en entier et puis sur la flèche de défilment, à droite... Histoire de Joseph (Ancien Testament) - à parti de la gauche, cliquer sur chaque image pour l'obtenir en entier et puis sur la flèche de défilment, à droite...

Histoire de Joseph (Ancien Testament) – à parti de la gauche, cliquer sur chaque image pour l’obtenir en entier et puis sur la flèche de défilment, à droite…

Grande verrière – Histoire de Joseph (Ancien Testament)

  • Grand médaillon du bas.

Les donateurs sont représentés, on reconnaît bien les charpentiers, les charrons et les tonneliers.

Joseph voit en songe les gerbes de ses frères se prosterner devant la sienne, il voit aussi le soleil, la lune et 11 étoiles se prosterner devant lui.

Un jour Jacob dit : « Tes frères ne paissent-ils pas le troupeau à Sichem ? Viens que je t’envoie vers eux !…

Dès qu’ils aperçurent Joseph, ses frères complotèrent pour le faire mourir.

  • Grand médaillon central :

Lorsque Joseph arriva auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa robe, le jetèrent dans une citerne et le vendirent à une caravane d’ismaélites qui l’emmenèrent en Égypte.

Enfin, ils prirent la robe de Joseph et, ayant tué un bouc, il la plongèrent dans le sang et l’envoyèrent à leur père.

Joseph emmené en Égypte, trouva grâce auprès de Putiphar. Il arriva que la femme de son maître jeta les yeux sur Joseph qui se refusa à elle.

Quand le maître de Joseph eut entendu les paroles de sa femme qui lui parlait en ses termes : « Le serviteur Hébreux que tu nous as amené est venu à me manquer de respect » sa colère s’enflamma et aussitôt fit mettre Joseph en prison.

  • Grand médaillon supérieur :

Pharaon eut un songe : « Voici que du fleuve montaient 7 vaches belles à voir et grasses de chair suivies de 7 vaches maigres. Les vaches maigres dévorèrent les grasses ».

Pharaon fit appeler Joseph qui lui dit : « Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire… 7 années de grande abondance adviendront dans le pays d’Égypte mais elles seront suivies de 7 années de famine ».

Pharaon dit alors à Joseph : « Voici que je t’établis sur tout le Pays d’Égypte ». Joseph, rassembla tous les produits des 7 bonnes années qu’il y eut en Égypte. (scène au centre du médaillon)

Durant la famine Joseph fit fouiller les sacs de blé portés par ses frères pour y retrouver la coupe placée sous son ordre.

Joseph dit à ses frères : «  Approchez-vous de moi. Je suis Joseph votre frère que vous avez vendu pour être emmené en Égypte ». (Genèse 37)

Jean l'évangéliste.Jean l'évangéliste.Jean l'évangéliste.
Jean l'évangéliste.Jean l'évangéliste.

Jean l’évangéliste.

Saint Jean-Baptiste.Saint Jean-Baptiste.Saint Jean-Baptiste.
Saint Jean-Baptiste.Saint Jean-Baptiste.

Saint Jean-Baptiste.

Saint JacquesSaint JacquesSaint Jacques
Saint JacquesSaint Jacques

Saint Jacques

Grande verrière – Histoire de Saint Thomas

Saint ThomasSaint ThomasSaint Thomas

Saint Thomas

  • Grand médaillon inférieur :

Le roi de l’Inde Gondoforus, sur le conseil de son prévôt, Abanès, accepte de prendre Thomas comme architecte.

C’est Notre Seigneur lui-même qui avait guidé Abanès dans son choix.

Gondoforus offre un banquet à l’occasion des noces de sa fille.

Au cours du repas, Saint Thomas est frappé par le bouteiller parce qu’il ne buvait ni ne mangeait. Le châtiment ne se fait pas attendre, puisque le bouteiller est tué par un lion et déchiqueté par les chiens.

Dans un petit médaillon central, au cours du festin un chien rapporte le bras droit du bouteiller.

  • Grand médaillon central :

Gondoforus fait appeler Thomas.

Il lui demande de bénir ses enfants qui, par la suite, recevront le baptême.

L’apôtre propose de construire un merveilleux palais (qui n’est autre que celui des âmes).

Comptant bien profiter de ce palais au retour d’une grande expédition, le roi confie à Thomas des trésors inestimables.

Dans un petit médaillon central : Gad, frère du roi, meurt subitement.

  • Grand médaillon supérieur :

Saint Thomas prêche l’Évangile et distribue au pauvre toutes les richesses mises à sa disposition.

A son retour, Gondoforus, fait emprisonner Saint Thomas. C’est Gad ressuscité qui obtiendra la libération de l’apôtre.

Saint Thomas obtient la guérison de nombreux malades.

Nigdinia, princesse hindou, devient chrétienne malgré son époux Canisius qui persécute Saint Thomas.

Dans le petit médaillon au sommet du vitrail : Martyre de Saint Thomas, victorieux des idoles.

Grande verrière – L’apocalypse (Vision de saint Jean à Pathmos).

L'ApocalypseL'ApocalypseL'Apocalypse

L’Apocalypse

  • Groupe inférieur :

«  Je vis 7 chandeliers d’or et, au milieu, quelqu’un qui ressemblait au Fils de l’Homme ; il était vêtu d’une longue robe … il tenait dans sa main 7 étoiles ; de sa bouche sortait un glaive aigu à deux tranchants… puis je vis, dans sa main droite, un livre scellé de 7 sceaux et je vis les 7 Anges qui se tiennent devant Dieu »

  • Groupe central :

« Aussitôt, je fus ravit en esprit ; et voici qu’un trône était dressé dans le ciel et sur ce trône quelqu’un était assis. Celui qui était assi était semblable à la pierre de jaspe et de sardoine et le trône était entouré d’un arc-en-ciel d’une apparence semblable à l’émeraude. Autour du trône se tenaient 24 trônes avec 24 vieillards. Du trône, au centre, sortaient des éclairs ».

  • Groupe supérieur :

«  Puis il me dit : « C’est fait ! Je suis l’Alpha et Oméga. Le commencement et la fin » Alors l’un des 7 ange vint me parler : «  Viens ! Je vais te montrer la nouvelle mariée, l’épouse de l’Agneau » ».

La récompense des Élus introduits par Saint-Pierre nanti des clés du Paradis, c’est Jésus-Christ, l’Agneau sans tache qui porte victorieusement la croix emblème de notre Salut.

Saint VincentSaint VincentSaint Vincent
Saint VincentSaint Vincent

Saint Vincent

Saint Etienne.Saint Etienne.Saint Etienne.
Saint Etienne.Saint Etienne.

Saint Etienne.

Saint Laurent.Saint Laurent.Saint Laurent.
Saint Laurent.Saint Laurent.

Saint Laurent.

Grande verrière – La Passion.

La PassionLa PassionLa Passion

La Passion

  • Médaillon du bas – première ligne :

Les pelletiers préparent, étalent et vendent leurs fourrures ; ce sont les donateurs de ce vitrail. Puis, en remontant…

  • Deuxième ligne :

« Les disciples firent ce que Jésus leur avait commandé et amenèrent l’ânesse et l’ânon, placèrent sur eux, leurs manteaux et Jésus s’y assit. Le peuple en foule, étendit ses manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route».

  • Troisième ligne :

« A table, et tout contre le sein de Jésus se trouvait un des disciples, celui que Jésus aimait. Puis, trempant la bouchée, il la prit et la donna à Judas.

Il vient à Simon Pierre et lui dit : « Si je ne te lave pas les pieds, tu n’auras point de part avec moi – Alors Seigneur, lui dit Simon Pierre, non seulement les pieds mais encore les mains et la tête ! »

  • Quatrième ligne :

«  Il s’approche de Jésus pour l’embrasser. Jésus lui dit : « Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’Homme ! »

Arrivés au lieu dit du Calvaire, ils crucifièrent Jésus ».

Les lignes suivantes se lisent de droite à gauche …

  • Cinquième ligne :

« On fixa à un javelot une éponge imbibée de vinaigre et on l’approcha de sa bouche.

Joseph d’Arimathie prit le corps de Jésus et le roula dans un linceul blanc ».

  • Sixième ligne :

« Jésus-Christ est descendu aux enfers , le 3ème jour est ressuscité des morts »

Ces 6 scènes principales sont entourées de scénettes qui relatent des événements plus anecdotiques relatifs à la Passion, tels que Jésus chassant les marchands du Temple, la résurrection de Lazare, la trahison de Judas, La recueillement à Gethsémani, les remords de Pilate , etc.

Grande verrière – Le Jugement dernier. (lire de Haut en bas)

Bourges - le fabuleux voyage dans la lumière - 3 -Bourges - le fabuleux voyage dans la lumière - 3 -Bourges - le fabuleux voyage dans la lumière - 3 -
  • Grand médaillon supérieur :

« Alors paraitra dans le Ciel, le signe du Fils de l’Homme » Il s’agit de la croix, verte, comme dans les autres vitraux.

« Alors se lamenteront toutes les tributs de la terre et elles verront le Fils de l’Homme venir sur les nuées du Ciel, avec beaucoup de Puissance et de Gloire ».

  • Grand médaillon central :

«  Il enverra ses Anges au son de la grande trompette et ils rassembleront les Élus des quatre points de l’horizon. Devant Lui se rassembleront toutes les nations.

Il séparera les uns d’avec les autres…

Alors, le Roi dira à ceux qui sont à droite : « Venez les Bénis de mon Père, prenez possession du Royaume préparé pour vous depuis la fondation du Monde ».

Alors il dira à ceux de gauche : « Allez-vous en , loin de moi, maudits au feu éternel, préparé par les diable et par ses anges ».

  • Grand médaillon inférieur. Demi-médaillon.

Résurrection des morts ; les âmes de morts sont recueillies.

 

—————————————————————————————————————————

Ici, s’achève la visite intérieure de cette merveilleuse cathédrale Saint-Étienne de Bourges, dans ce sublime éblouissement chromatique où les couleurs deviennent sons et les sons deviennent couleurs…

Un enchantement qui nous a effectivement transporté au cœur de la Lumière !…

Maintenant si vous voulez en savoir plus sur son aspect extérieur, sur l’historique de sa construction et étudier chaque Portail en détail c’est ICI

 

2 commentaires pour Au Chœur de la Lumière – Cathédrale Saint-Étienne de Bourges

  • avatar LABRANDE-NAVARRO

    par un hasard, en févier 2017, j’ai visité la Cathédrale : magnifique. Il m’aurait fallu vos descriptions etcela autait été encore mieux.
    Je vous remercie.Domie LABRANDE – NAVARRO

  • Le contexte :

    Cela démarra, effectivement en 1989, il y a 28 ans… il s’agissait de préparer les festivités en rapport avec les 25 ans d’existence du Centre Saint Martin. Georges D. le directeur du Centre me chargea de préparer une sortie visite d’édifice prestigieux à prévoir pour le mois de Juin 1990 …
    Tous les lundi après-midi de 15H à 16H30, nos compagnons résidents de l’institution, bénéficiaient d’un cours de l’art que l’on illustrait à grand renfort de diapositives. Le programme pouvait se focaliser sur des grandes périodes de culture : Égypte, Grèce, Rome et sur les grands bâtisseurs du Moyen Âge. De cette période du moyen âge, nous avions déjà plusieurs fois visité les cathédrales de Chartres, d’Amiens, de Reims, et Notre Dame de Paris … Ces visites étaient préparées de 6 mois à un an à l’avance par l’étude approfondie et toujours illustrée de nombreuses images et photos lors de ces cours du Lundi après-midi …

    Restait le deal qui consistait à effectuer le déplacement aller et retour dans une journée depuis notre Vexin Normand, jusqu’au lieu de prédilection, sachant que nos résidents sont fatigables et qu’un voyage en car dépassant les 600 kilomètres peut devenir une rude épreuve pour bon nombre d’entre eux et donc pour les encadrants …

    En contemplant la carte de France, compas en main, je pointais à une distance de 300kms de notre lieu de villégiature les édifices remarquables à visiter.
    Cela sautait aux yeux … faire là cette excursion, au cœur même de notre pays, en la bonne ville de Bourges qui recelait un chef d’œuvre architectural de très haute volée et surtout nanti d’un chevet en abside, véritable écrin laissant passer la lumière qu’elle décomposait en couleurs éclatantes à travers ses extraordinaire vitraux du XIII siècle… Un vrai feu de contre artifices

    Un Samedi de fin avril 1989, tôt le matin, mon épouse, nos deux filles et moi, prenions place à bord de notre voiture pour effectuer un voyage éclair au cœur de la France.
    Franchissement de Vallée de l’Eure, traversée de la Beauce puis de la Sologne aux fraiches frondaisons surgissant de la brume, nous arrivions à pied d’œuvre à 9H30 alors qu’un clair soleil de Printemps projetait toute sa force rayonnante à travers les verrières du chevet de la Cathédrale de Bourges.
    Focal et zoom posés sur pied, je commençais un reportage photos que je n’oublierai jamais :
    Baignant dans un océan de couleurs aux nuances et à la profondeur infinies, accompagné par une fantastique musique d’orgue, grâce à cette harmonie chromatique résultant du mariage entres sons et tonalités extrêmes il me fut donné, ce jour, de faire un voyage extraordinaire au chœur de la lumière …

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>