mai 2017
L M M J V S D
« Avr   Juin »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

JANVIER 1918

– 1er. Cinéma : Charlie Chaplin inaugure ses propres studios à Hollywood.

– 4. Le gouvernement soviétique reconnaît l’indépendance de la Finlande.

– 6. L’Allemagne reconnaît, à son tour, la république de Finlande.

– 7. L’Allemagne retire 75 000 hommes du front de l »Est pour les transférer sur le front occidental.

– 8. USA : le président Woodrow Wilson présente au Congres son plan de paix en 14 points.

– 14. Allemagne : attaque aérienne française au-dessus de Karlsruhe.

-15. France : arrestation de Joseph Caillaux. «Le Figaro» considère la carrière politique de l’ancien ministre comme terminée.

– 15. Empire austro-hongrois : la grève générale des travailleurs s’étend aux villes de Budapest et de Prague.

– 19. Russie : le gouvernement soviétique disperse l’Assemblée constituante par la force.

– 23. France : restrictions alimentaires. La carte de pain donne droit à 300 g par Jour.

– 24. Paris : le philosophe Henri Bergson est reçu à l’Académie française.

– 27. Finlande : les communistes tentent de prendre le pouvoir par la force.

– 28. Allemagne : les spartakistes, socialistes révolutionnaires, appellent à la grève générale.

– 28. Russie : constitution de l`armée rouge sous l’impulsion de Lev Davidovitch Bronstein, dit Léon Trotski.

NAISSANCES :

– 15. Gamal Abdel Nasser homme d’État égyptien ( † 28.9. 1970).

– 26. Nicolae Ceaucescu homme d’État roumain.

– 28. Suzanne Flon comédienne française.

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

8 mai 1788 : Lamoignon réforme la justice

J'aime, donc je partage...

8 mai 1788 : Lamoignon réforme la justice
Le 8 mai 1788, sous le règne de Louis XVI, le garde des sceaux Chrétien-François II de Lamoignon et le contrôleur général des finances Étienne Charles Loménie de Brienne tentent une ambitieuse tentative de réforme de la justice.
À leur initiative, le Parlement se réunit en séance plénière en présence du roi. Au cours de ce lit de justice, Louis XVI enlève aux parlementaires leur droit de remontrance et confie le droit d’enregistrement à une cour plénière. Il rapproche aussi la justice des plaignants en créant 47 tribunaux dits de grands bailliages et abolit la question préalable (la torture).
Cette réforme trop tardive ne sauvera pas la monarchie. Elle n’en témoigne pas moins de l’esprit libéral des membres du gouvernement.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>