"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

MAI 1917

- 1.05.1917 : Le Conseil d’État polonais exige de l'Allemagne et de 1'Autriche leur accord pour la formation d'un gouvernement polonais.
- 4.05.1917 : Belgique : censure de la presse sur le front de l'Yser.
- 4.05.1917 : Premières mutineries dans l’armée française.-
- 6.05.1917 : L'offensive de la Somme se solde pour les Alliés par un gain de 6 km sur une bande de terrain longue de 20 km.
- 11.05.1917 : Paris : ballets russes au théâtre du Châtelet. «les Contes russes» de Massine.
- 12.05.1917 : Budapest : première du ballet «Le Prince de bois» du compositeur Bela Bartok.
- 13.05.1917 : USA : le sous-marin allemand U-36 est capturé dans le port de Newport News en Virginie.
- I4.05.1917 : Italie : début de la 10ème offensive d`Isonzo. les Italiens parviennent à franchir la rivière.
- 18.05.1917 : Russie : remaniement du gouvernement provisoire. le Socialiste Alexandre Kcrenski devient ministre de la Guerre.
- 18.05.1917 : USA : loi sur le service militaire obligatoire. Sur 24 millions d'hommes âgés de 18 à 45 ans. 3 millions vont être enrôles dans l`armée.
- 18.05.1917 : Paris les ballets russes présentent  Parade ». d'Erik Satie, avec des décors de Pablo Picasso.
- I9.05.1917 : Le gouvernement russe propose aux puissances centrales une pacte sans annexion ni sanction.
- 28.05.1917 : Russie : le congres panrusse des paysans se déclare partisan de l'instauration d'une république fédérale démocratique.

NAISSANCES
- I.05.1917 : Danielle Darrieux. comédienne française.
- 29.05.1917 : John F. Kennedy. homme d’État américain († 22.11.1963)
- 31.05.1917 : Jean Rouch. ethnographe et cinéaste français.

Source : « Chroniques du XXème siècle – Larousse..

8 mai 1788 : Lamoignon réforme la justice

8 mai 1788 : Lamoignon réforme la justice
Le 8 mai 1788, sous le règne de Louis XVI, le garde des sceaux Chrétien-François II de Lamoignon et le contrôleur général des finances Étienne Charles Loménie de Brienne tentent une ambitieuse tentative de réforme de la justice.
À leur initiative, le Parlement se réunit en séance plénière en présence du roi. Au cours de ce lit de justice, Louis XVI enlève aux parlementaires leur droit de remontrance et confie le droit d’enregistrement à une cour plénière. Il rapproche aussi la justice des plaignants en créant 47 tribunaux dits de grands bailliages et abolit la question préalable (la torture).
Cette réforme trop tardive ne sauvera pas la monarchie. Elle n’en témoigne pas moins de l’esprit libéral des membres du gouvernement.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>